Le Manifeste des 343 (05/04/1971)

Un mil­lion de femmes se font avor­ter chaque année en France.
Elles le font dans des condi­tions dan­ge­reuses en rai­son de la clan­des­ti­nité à laquelle elles sont condam­nées, alors que cette opé­ra­tion, pra­ti­quée sous contrôle médi­cal, est des plus simples.
On fait le silence sur ces mil­lions de femmes.
Je déclare que je suis l’une d’elles. Je déclare avoir avorté.
De même que nous récla­mons le libre accès aux moyens anti­con­cep­tion­nels, nous récla­mons l’avortement libre.

Avor­te­ment
Mot qui semble expri­mer et limi­ter une fois pour toutes le com­bat fémi­niste. Être fémi­niste, c’est lut­ter pour l’avortement libre et gra­tuit.
Avor­te­ment
C’est une affaire de bonnes femmes, quelque chose comme la cui­sine, les langes, quelque chose de sale. Lut­ter pour obte­nir l’avortement libre et gra­tuit, cela a l’air déri­soire ou mes­quin. Tou­jours cette odeur d’hôpital ou de nour­ri­ture, ou de caca der­rière les femmes.
La com­plexité des émotions liées à la lutte pour l’avortement indique avec pré­ci­sion notre dif­fi­culté d’être, le mal que nous avons à nous per­sua­der que cela vaut le coup de se battre pour nous.
Il va de soi que nous n’avons pas comme les autres êtres humains le droit de dis­po­ser de notre corps. Pour­tant notre ventre nous appar­tient.
L’avortement libre et gra­tuit n’est pas le but ultime de la lutte des femmes. Au contraire il ne cor­res­pond qu’à l’exigence la plus élémen­taire, ce sans quoi le com­bat poli­tique ne peut même pas com­men­cer. Il est de néces­sité vitale que les femmes récu­pèrent et réin­tègrent leur corps. Elles sont celles de qui la condi­tion est unique dans l’histoire : les êtres humains qui, dans les socié­tés modernes, n’ont pas la libre dis­po­si­tion de leur corps. Jusqu’à pré­sent, seuls les esclaves ont connu cette condi­tion.
Le scan­dale per­siste. Chaque année 1 500 000 femmes vivent dans la honte et le déses­poir. 5 000 d’entre nous meurent. Mais l’ordre moral n’en est pas bous­culé. On vou­drait crier.
L’avortement libre et gra­tuit c’est :
ces­ser immé­dia­te­ment d’avoir honte de son corps, être libre et fière dans son corps comme tous ceux qui jusqu’ici en ont eu le plein emploi ;
ne plus avoir honte d’être une femme.
Un ego qui fout le camp en petits mor­ceaux, c’est ce qu’éprouvent toutes les femmes qui doivent pra­ti­quer un avor­te­ment clan­des­tin ;
être soi à tout moment, ne plus avoir cette crainte ignoble d’être “ prise ”, prise au piège, d’être double et impuis­sante avec une espèce de tumeur dans le ventre ;
un com­bat enthou­sias­mant, dans la mesure où, si je le gagne, je com­mence seule­ment à m’appartenir en propre et non plus à l’Etat, à une famille, à un enfant dont je ne veux pas ;
une étape pour par­ve­nir au contrôle com­plet de la pro­duc­tion des enfants. Les femmes comme tous les : autres pro­duc­teurs ont de fait le droit absolu au contrôle de toutes leurs pro­duc­tions. Ce contrôle implique un chan­ge­ment radi­cal des struc­tures men­tales des femmes et un chan­ge­ment non moins radi­cal des struc­tures de la société.
1. Je ferai un enfant si j’en ai envie, nulle pres­sion morale, nulle ins­ti­tu­tion, nul impé­ra­tif écono­mique ne peut m’y contraindre. Cela est mon pou­voir poli­tique. Comme tout pro­duc­teur, je peux, en atten­dant mieux, faire pres­sion sur la société à tra­vers ma pro­duc­tion (grève d’enfants).
2. Je ferai un enfant si j’en ai envie et si la société dans laquelle je le fais naître est conve­nable pour moi, si elle ne fait pas de moi l’esclave de cet enfant, sa nour­rice, sa bonne, sa tête de Turc.
3. Je ferai un enfant si j’en ai envie, si la société est conve­nable pour moi et conve­nable pour lui, j’en suis res­pon­sable, pas de risques de guerres, pas de tra­vail assu­jetti aux cadences.

Non à la liberté sur­veillée
La bataille qui s’est enga­gée autour de l’avortement se passe au-dessus de la tête des prin­ci­pales inté­res­sées, les femmes. La ques­tion de savoir si la loi doit être libé­ra­li­sée, la ques­tion de savoir quels sont les cas où l’on peut se per­mettre l’avortement, en bref la ques­tion de l’avortement thé­ra­peu­tique ne nous inté­resse pas parce qu’elle ne nous concerne pas.
L’avortement thé­ra­peu­tique exige de “ bonnes ” rai­sons pour avoir la “ per­mis­sion ” d’avorter. En clair cela signi­fie que nous devons méri­ter de ne pas avoir d’enfants. Que la déci­sion d’en avoir ou pas ne nous appar­tient pas plus qu’avant.
Le prin­cipe reste qu’il est légi­time de for­cer les femmes à avoir des enfants.
Une modi­fi­ca­tion de la loi, en per­met­tant des excep­tions à ce prin­cipe, ne ferait que le ren­for­cer. La plus libé­rale des lois régle­men­te­rait encore l’usage de notre corps. L’usage de notre corps n’a pas à être régle­menté. Nous ne vou­lons pas des tolé­rances, des bribes de ce que les autres humains ont de nais­sance : la liberté d’user de leur corps comme ils l’entendent. Nous nous oppo­sons autant à la loi Pey­ret ou au pro­jet A.N.E.A. qu’à la loi actuelle comme nous nous oppo­se­rons à toute loi qui pré­ten­dra régler d’une façon quel­conque notre corps. Nous ne vou­lons pas une meilleure loi, nous vou­lons sa sup­pres­sion pure et simple. Nous ne deman­dons pas la cha­rité, nous vou­lons la jus­tice. Nous sommes 27 000 000 rien qu’ici. 27 000 000 de “ citoyennes ” trai­tées comme du bétail.
Aux fas­cistes de tout poil — qu’ils s’avouent comme tels et nous matraquent ou qu’ils s’appellent catho­liques, inté­gristes, démo­graphes, méde­cins, experts, juristes, “ hommes res­pon­sables ”, Debré, Pey­ret, Lejeune, Pom­pi­dou, Chau­chard, le pape — nous disons que nous les avons démas­qués.
Que nous les appe­lons les assas­sins du peuple. Que nous leur inter­di­sons d’employer le terme “ res­pect de la vie ” qui est une obs­cé­nité dans leur bouche. Que nous sommes 27 000 000. Que nous lut­te­rons jusqu’au bout parce que nous ne vou­lons rien de plus que notre dû : la libre dis­po­si­tion de notre corps.

Les dix com­man­de­ments de l’Etat bour­geois
Fœtus plu­tôt qu’être humain choi­si­ras quand cet être humain est femelle.
Femme point n’avortera tant que Debré récla­mera 100 mil­lions de Fran­çais.
100 mil­lions de Fran­çais tu auras, tant que ça ne te coûte rien.
Par­ti­cu­liè­re­ment sévère seras avec femelles pauvres ne pou­vant aller en Angle­terre.
Ainsi volant de chô­mage tu auras pour faire plai­sir à tes capi­ta­listes.
Très mora­liste tu seras, car Dieu sait ce que “ nos ” femmes feraient si libres.
Fœtus tu pré­ser­ve­ras, car plus inté­res­sant de les tuer à 18 ans, âge de la conscrip­tion.
Grand besoin tu en auras car poli­tique impé­ria­liste tu pour­sui­vras.
Toi-même contra­cep­tion uti­li­se­ras, pour envoyer rares enfants à Poly­tech­nique ou l’E.N.A. parce qu’appartement 10 pièces seule­ment.
Quant aux autres, pilule déni­gre­ras, car il ne man­que­rait plus que ça.

Signa­tures :

J. Abba-Sidick
Janita Abdal­leh
Monique Anfre­don
Cathe­rine Arditi
Maryse Arditi
Hélène Argel­lies
Fran­çoise Arnoul
Flo­rence Asie
Isa­belle Atlan
Bri­gitte Auber
Sté­phane Audran
Colette Audry
Tina Aumont
L. Azan
Jac­que­line Azim
Miche­line Baby
Gene­viève Bache­lier
Cécile Bal­lif
Néna Bara­tier
D. Bard
E. Bar­dis
Anna de Bascher
C. Batini
Chan­tal Bau­lier
Hélène de Beau­voir
Simone de Beau­voir
Colette Bec
M.

Bediou
Michèle Bedos
Anne Bel­lec
Lol­leh Bel­lon
Edith Benoist
Anita Benoit
Aude Ber­gier
Domi­nique Ber­nabe
Joce­lyne Ber­nard
Cathe­rine Bern­heim
Nicole Bern­heim
Tania Bes­comd
Jean­nine Bey­lot
Monique Bigot
Fabienne Biguet
Nicole Bize
Nicole de Boi­san­ger
Valé­rie Bois­gel
Y. Bois­saire
Sil­vina Bois­son­nade
Mar­tine Bon­zon
Fran­çoise Borel
Ginette Bos­sa­vit
Olga Bost
Anne-Marie Bouge
Pier­rette Bour­din
Monique Bour­roux
Béné­dicte Boysson-Bardies
M. Braconnier-Leclerc
M. Braun
Andrée Bru­meaux
Domi­nique Bru­meaux
Marie-Françoise.Brumeaux
Jac­que­line Bus­set
Fran­çoise De Camas
Anne Camus
Ginette Cano
Ketty Cenel
Jac­que­line Cham­bord
Josiane Cha­nel
Danièle Chinsky
Clau­dine Cho­nez
Mar­tine Chos­son
Cathe­rine Claude
M.-Louise, Clave
Fran­çoise Cla­vel
Iris Clert
Gene­viève Cluny
Annie Cohen
Flo­rence Col­lin
Anne Cor­don­nier
Anne Cor­naly
Chan­tal Cor­nier
J.
Cor­vi­sier
Michèle Cris­to­fari
Lydia Cruse
Chris­tiane Dan­court
Hélène Dara­kis
Fran­çoise Dardy
Anne-Marie Dau­mont
Anne Dau­zon
Mar­tine Dayen
Cathe­rine Deche­zelle
Marie Dedieu
Lise Deharme
Claire Del­pech
Chris­tine Del­phy
Cathe­rine Deneuve
Domi­nique Desanti
Gene­viève Des­champs
Claire Deshayes
Nicole Des­pi­ney
Cathe­rine Deu­don
Syl­vie Dlarte
Chris­tine Diaz
Arlette Donati
Gil­berte Dop­pler
Danièle Dre­vet
Eve­lyne Droux
Domi­nique Dubois
Muguette Dubois
Dolo­rès Dubrana
C. Dufour
Elyane Dugny
Simone Dumont
Chris­tiane Duparc
Pier­rette Duper­ray
Annie Dupuis
Mar­gue­rite Duras
Fran­çoise d’Eaubonne
Nicole Echard
Isa­belle Ehni
Myr­tho Elfort
Danièle El-Gharbaoui
Fran­çoise Elie
Arlette Elkaim
Bar­bara Enu
Jac­que­line d’Estree
Fran­çoise Fabian
Anne Fabre-Luce
Annie Fargue
J. Foliot
Bri­gitte Fon­taine
Antoi­nette Fouque-Grugnardi
Eléo­nore Fried­mann
Fran­çoise Fro­men­tin
J.
Fruh­ling
Danièle Fulgent
Made­leine Gabula
Yamina Gacon
Luce Garcia-Ville
Monique Gar­nier
Micha Gar­rigue
Gene­viève Gas­seau
Gene­viève Gau­bert
Claude Genia
Elyane Germain-Horelle
Dora Ger­schen­feld
Michèle Girard
F. Gogan
Hélène Gonin
Claude Goro­desky
Marie-Luce Gorse
Debo­rah Gor­vier
Mar­tine Got­tlib
Rosine Grange
Rose­monde Gros
Valé­rie Grous­sard
Lise Grund­man
A. Guerrand-Hermes
Fran­çoise de Gru­son
Cathe­rine Guyot
Gisèle Halimi
Herta Hans­mann
Noëlle Henry
M. Hery
Nicole Hige­lin
Dorinne Horst
Ray­monde Hub­sch­mid
Y. Imbert
L. Jalin
Cathe­rine Joly
Colette Joly
Yvette Joly
Hemine Kara­gheuz
Ugne Kar­ve­lis
Katia Kaupp
Nenda Kerien
F. Korn
Hélène Kos­toff
Marie-Claire Labie
Myriam Laborde
Anne-Marie Lafau­rie
Ber­na­dette Lafont
Michèle Lam­bert
Monique Lange
Maryse Lapergue
Cathe­rine Lar­ni­col
Sophie Lar­ni­col
Monique Las­caux
M.-T. Latreille
Chris­tiane Laurent
Fran­çoise Laval­lard
G.
Le Bon­niec
Danièle Lebrun
Annie Leclerc
M.-France Le Dan­tec
Colette Le Digol
Vio­lette Leduc
Mar­tine Leduc-Amel
Fran­çoise Le Fores­tier
Michèle Leglise-Vian
M. Claude Lejaille
Mireille Lelièvre
Michèle Lemon­nier
Fran­çoise Len­tin
Joëlle Lequeux
Emma­nuelle de Les­seps
Anne Levaillant
Dona Levy
Irène Lhomme
Chris­tine Lli­nas
Sabine Lods
Mar­ce­line Lori­dan
Edith Loser
Fran­çoise Lugagne
M. Lyleire
Judith Magre
C. Maillard
Michèle Man­ceaux
Bona de Man­diargues
Michèle Mar­quais
Anne Mar­telle
Monique Mar­tens
Jac­que­line Mar­tin
Milka Mar­tin
Renée Mar­zuk
Colette Mas­bou
Cella Mau­lin
Liliane Maury
Edith Mayeur
Jeanne May­nial
Odile du Mazau­brun
Marie-Thérèse Mazel
Gaby Memmi
Michèle Meritz
Marie-Claude Mes­tral
Mary­vonne Meu­raud
Jolaine Meyer
Pas­cale Mey­nier
Char­lotte Mil­lau
M. de Miro­schodji
Gene­viève Mnich
Ariane Mnou­ch­kine
Colette Moreau
Jeanne Moreau
Nellv Moreno
Michèle Moretti
Lydia Morin
Mariane Mou­lergues
Liane Mozere
Nicole Much­nik
C.
Muf­fong
Véro­nique Nahoum
Eliane Navarro
Hen­riette Nizan
Lila de Nobili
Bulle Ogier
J. Olena
Janine Oli­vier
Wanda Oli­vier
Yvette Orengo
Iro Oshier
Gege Pardo
Eli­sa­beth Par­gny
Jeanne Pas­quier
M. Pel­le­tier
Jac­que­line Perez
M. Perez
Nicole Per­rot­tet
Sophie Pianko
Odette Pic­quet
Marie Pillet
Eli­sa­beth Pimar
Marie-France Pisier
Olga Polia­koff
Danièle Poux
Miche­line Presle
Anne-Marie Quazza
Marie-Christine Ques­ter­bert
Susy Ram­baud
Gisèle Rebil­lion
Gisèle Reboul
Arlette Rei­nert
Arlette Repart
Chris­tiane Ribeiro
M. Ribey­rol
Delya Ribes
Marie-Françoise Richard
Suzanne Rigail-Blaise
Mar­celle Rigaud
Lau­rence Rigault
Danièle Rigaut
Danielle Riva
M. Riva
Claude Rivière
Marthe Robert
Chris­tiane Roche­fort
J. Rogaldi
Chan­tal Rogeon
Fran­cine Rol­land
Chris­tiane Rorato
Ger­maine Ros­si­gnol
Hélène Ros­toff
G. Roth-Bernstein
C.
Rous­seau
Fran­çoise Rou­thier
Danièle Roy
Yvette Rudy
Fran­çoise Sagan
Rachel Salik
Renée Sau­rel
Marie-Ange Schiltz
Lucie Schmidt
Sca­nia de Scho­nen
Monique Selim
Liliane Sen­dyke
Clau­dine Serre
Colette Sert
Jea­nine Sert
Cathe­rine de Seyne
Del­phine Sey­rig
Syl­vie Sfez
Liliane Sie­gel
Annie Sin­tu­rel
Michèle Sirot
Michèle Ste­mer
Cécile Stern
Alexan­dra Ste­wart
Gaby Syl­via
Fran­cine Tabet
Danièle Tar­drew
Anana Ter­ra­morsi
Arlette Tethany
Joëlle The­ve­net
Marie-Christine Theur­kauff
Constance Thi­baud
Josy Thi­baut
Rose Thierry
Suzanne Thi­vier
Sophie Tho­mas
Nadine Trin­ti­gnant
Irène Tunc
Tyc Dumont
Marie-Pia Val­let
Agnès Van-Parys
Agnès Varda
Cathe­rine Var­lin
Patri­cia Varod
Cleuza Ver­nier
Ursula Vian-Kubler
Louise Vil­la­real
Marina Vlady
A. Wajn­tal
Jean­nine Weil
Anne Wia­zem­sky
Monique Wit­tig
Josée Yanne
Cathe­rine Yova­no­vitch
Annie Zelensky

La liste de signa­tures est un pre­mier acte de révolte. Pour la pre­mière fois, les femmes ont décidé de lever l’interdit qui pèse sur leur ventre : des femmes du Mou­ve­ment de Libé­ra­tion des Femmes, du Mou­ve­ment pour la Liberté de l’Avortement, des femmes qui tra­vaillent, des femmes au foyer.
Au Mou­ve­ment de Libé­ra­tion des Femmes, nous ne sommes ni un parti, ni une orga­ni­sa­tion, ni une asso­cia­tion, et encore moins leur filiale fémi­nine. Il s’agit là d’un mou­ve­ment his­to­rique qui ne groupe pas seule­ment les femmes qui viennent au M.L.F., c’est le mou­ve­ment de toutes les femmes qui, là où elles vivent, là où elles tra­vaillent, ont décidé de prendre en main leur vie et leur libé­ra­tion.
Lut­ter contre notre oppres­sion c’est faire écla­ter toutes les struc­tures de la société et, en par­ti­cu­lier, les plus quo­ti­diennes. Nous ne vou­lons aucune part ni aucune place dans cette société qui s’est édifiée sans nous et sur notre dos.
Quand le peuple des femmes, la par­tie à l’ombre de l’humanité, pren­dra son des­tin en main, c’est alors qu’on pourra par­ler d’une révo­lu­tion.
Un Mou­ve­ment pour la Liberté de l’Avortement s’est consti­tué, qui regroupe toutes celles et ceux qui sont prêts à lut­ter jusqu’au bout pour l’avortement libre. Ce mou­ve­ment a pour but de sus­ci­ter des groupes de quar­tier et d’entreprise, de coor­don­ner une cam­pagne d’explication et d’information, de se trans­for­mer en mou­ve­ment de masse seul capable d’imposer notre droit à dis­po­ser de nous-mêmes.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s