Derrière le teint moralement rose

22510100860980LDans sa présentation, Nia Perivolaropoulou indique, entre autres, que « Kracauer est parti littéralement, à la découverte du monde des employés », que la description de leur situation matérielle passe par « l’appréhension concrète de leur vie quotidienne ». Elle présente les travaux de Siegfried Kracauer sur les industries culturelles et particulièrement sur le cinéma, le Berlin de la fin des années 20 et les employés, les espaces typiques d’une couche sociale, « Les descriptions kracaueriennes des formes spatiales visent à rendre manifeste un inconscient social qui relève d’un registre optique », les techniques de montage utilises par l’auteur, l’articulation entre le général et le particulier… Lire la suite

M éditeur : Nouveautés automne 2016

Endettement, syndicalisme, politique, éducation, anarchisme, criminalisation, pathologisation, programme révolutionnaire… Lire la suite

Un trio

a2332564569_10Il est rare que trois musiciens arrivent à se transcender pour arriver à la fois à un dialogue – un trilogue ? – et à une osmose qui laisse croire à la fraternité. Un trio étrange à première vue, mélange de celui de Nat King Cole et de celui classique de Bill Evans. Ici, piano – François Chesnel -, guitare – Pierre Durand – et batteur (producteur en plus) – Davis Georgelet – mêlent idées, sonorités, phrasé pour flatter l’imagination de l’auditeur devenu partie prenante de cette création. Les images succèdent aux sons de ce voyage immobile au plus profond de nous-même. Chacun est tour à tour leader et accompagnateur pour forger un son original tout en intégrant la mémoire du jazz. Lire la suite

La colère de mâles blancs

un-nouveau-r-ve-am-ricain_9782746740235En introduction, Sylvain Cypel aborde la prégnance de la question « ethno-raciale », la puissance de la « question des origines », ces marqueurs des identités construites dans l’espace historico-institutionnel des Etats-Unis.

Le racisme est une donnée de structuration profonde des rapports sociaux étasuniens, un élément constitutif et réactualisé en permanence dans cette formation sociale. Le génocide des peuples amérindiens et l’esclavage des populations noires sont des éléments fondateurs de cet Etat. Tues, niées, ou déformées, ces blessures restent ouvertes… Lire la suite

Appel à la participation aux 2e Rencontres euro-méditerranéennes de l’économie des travailleur-ses

Usine Vio.Me, Thessalonique, Grèce, 28-29-30 octobre 2016

La première rencontre internationale de l’économie des travailleur-ses s’est tenue en 2007 en Argentine. Elle a réuni des travailleurs et des travailleuses d’usines récupérées et des collectifs de travail, des activistes sociaux et politiques, des syndicalistes et des universitaires. Depuis, ces rencontres internationales se tiennent tout les deux ans et constituent un espace de rencontres, de discussions et de réflexions sur les défis auxquels les travailleur-ses sont confronté-es pour défendre par l’autogestion leurs moyens de subsistance contre les attaques du capitalisme mondialisé. Lire la suite

Il n’y a pas de réalités sociales immuables et infranchissables

arton959Les deux premiers textes sont des propos recueillis par Frank Barat, les autres des discours prononcés entre 2013 et 2015. Le dernier est la tribune unitaire « De Ferguson à Paris, marchons pour la dignité ! » à propos de la marche du 31 octobre à Paris (voir aussi : marche-de-la-dignite-samedi-31-octobre-2015-barbes-bastille/). Un fil rouge, le refus de diviser les luttes, de faire des unes la priorité au détriment des autres. Lire la suite

13 bis, « femme nue », église Saint-Merry, Paris, juin 2016

Autant dans le précédent post j’ai été critique concernant, non l’œuvre dans son ensemble, mais sur les pistes « gothiques » présentées au spectateur, autant je trouve réussie cette « fausse » gravure et son parfum de provocation.

DSCN7064 (2) Lire la suite