Convergences Actions Bolloré


Lire la suite

Les noms des rues : ce qu’ils remémorent ; ce qu’ils effacent

Tous les héros nationaux sont éclaboussés de sang. Certains des héros qui ont donné leurs noms à des rues israéliennes ont beaucoup plus de sang sur leurs mains que Yasser Arafat.

Je serais content de vivre dans une rue Yasser Arafat à Ramat Aviv [« La colline du Printemps », un quartier de Tel-Aviv qui a connu une forte expansion]. Ce serait enthousiasmant de vivre dans une rue nommée selon un personnage qui a gagné le Prix Nobel. Cela donnerait de l’espoir de vivre dans une rue baptisée du nom d’un ancien ennemi et père fondateur de la nation voisine, cette nation dont des membres ont vécu dans le village [Sheik Munis] sur les ruines desquelles le quartier [Ramat Aviv] a été bâti [début 1950], et dont des habitants ont essayé de faire la paix avec Israël. Lire la suite

Une nouvelle chasse aux sorcières / Another witch hunt

Version française :

Au début du mois de février 2017, la page Facebook “Plataforma Anti Patriacado” – qui est notamment abolitionniste de la prostitution et de la pornographie et opposée à la marchandisation des corps – a été fermée par Facebook suite à de nombreuses dénonciations alléguant des contenus transphobes. Pour se défendre de ces accusations, les administratrices de la page viennent d’afficher sur leur blog le communiqué suivant, qui a été traduit par TRADFEM. Lire la suite

L’histoire avec une grande hache

Dans une collection faisant référence à l’ouvrage « Lumières pour enfants » de Walter Benjamin, « … il y a une règle du jeu, qui est que les orateurs s’adressent effectivement aux enfants, et qu’ils le fassent hors des sentiers battus, dans un mouvement d’amitié traversant les génération ».

Le Moyen Age, notre rapport généalogique et ses dimensions niaises, les enluminures, « Ce petit peuple des marges, se prêtant à des révoltes minuscules, forme comme la bande-son du Moyen Age », les juvenes, une classe d’age très particulière. Une longue adolescence ? interroge l’auteur, « cet entretemps est essentiel dans l’imaginaire de la chevalerie », les tournois, les simulacres de combat et leur ritualisation, les fils contre les pères et la question des filiations… Lire la suite

Manifeste du Collectif Lutte et Handicaps pour l’Égalité et l’Émancipation (CLHEE)

Qui sommes nous ?

Nous sommes un groupe de militants et d’activistes directement concernés par le handicap.

Nous faisons l’amer constat qu’en France aucun mouvement militant, activiste et autonome de défense des personnes handicapées n’a pu voir le jour et s’installer durablement dans le paysage des luttes d’émancipation. Lire la suite

Contre l’immixtion de la Banque mondiale dans le vote du projet de loi sur le foncier agricole au Mali

Le CADTM Afrique (Comité pour l’abolition des dettes illégitimes) constate et dénonce l’immixtion flagrante, illégale et antidémocratique de la Banque mondiale dans le vote du projet de loi sur le foncier agricole au Mali.

Une session extraordinaire qui se tient en ce moment à l’Assemblée nationale sur la réforme constitutionnelle et le projet de loi sur le foncier agricole. Nous avons contacté ce matin au téléphone un député qui soutient les organisations paysannes pour s’enquérir de la situation du vote du projet de loi. Il nous a informés qu’il y a une forte pression sur le gouvernement et sur les députés pour le vote dudit projet de loi. Lire la suite

Pigistes : « Nous ne voulons plus être les forçats de l’info »

« Ok on prend le sujet. On te fera un bulletin de salaire à ton nom et ensuite tu t’arranges avec le photographe. Ah, c’est pas possible ? Ben, on prend pas le sujet alors » ; « Des indemnités de congés maternité… Hum, pas sûr que vous en ayez » ; « Oups, on a oublié de vous payer ce mois-ci, ça arrivera à la fin du mois prochain »

Voilà un florilège de la vie de pigiste… en France !

Nous pigistes, journalistes indépendants, nous vivons la crise des médias de plein fouet. En cause, l’arrivée du tout gratuit sur Internet, la baisse de la pub dans les journaux papiers qui ne font plus le plein de lecteurs, la concentration des médias aux mains de quelques gros groupes, le statut d’auto-entrepreneur – illégal pour nous mais largement utilisé, parfois à la demande des rédactions – qui permet aux journaux d’économiser les cotisations sociales, alors que dans certaines rédactions, les salaires démesurés des chefs en feraient pâlir plus d’un. Lire la suite