La colonisation : un crime contre l’humanité ? Polémiques et contorsions

Après avoir bombé le torse et élevé la voix à Alger en déclarant que la colonisation avait été un crime contre l’humanité, Emmanuel Macron, de retour en France, se tortille et s’entortille pour dire qu’il n’a pas dit ce qu’il a dit tout en affirmant qu’il a bien tenu les propos qui lui sont reprochés. Remarquable exercice de contorsionniste. Quelle souplesse ! Pour l’heure, c’est « En Marche »… arrière que ce candidat à l’élection présidentielle poursuit sa campagne sur la sécurité en prônant « la tolérance zéro » pour les délinquants et pour la police, ajoute-t-il pour faire bonne mesure sans avancer la moindre proposition concrète relative aux prérogatives des forces de l’ordre. Ne demandez pas le programme, il n’existe toujours pas. Contre toute vérité, il accrédite ainsi l’opinion commune selon laquelle la justice serait laxiste. Sordide démagogie. Elle n’a rien à envier à celle débitée avec constance par Marine Le Pen et François Fillon, qu’il prétend combattre, lesquels se sont précipités sur les propos algériens du candidat et sur le « régalien », comme on dit aujourd’hui, pour tenter de faire oublier leurs turpitudes familialo-financières, leurs mensonges éhontés et l’usage clanique qu’ils font des deniers publics français et européens. Lire la suite

Une politique offensive contre les droits de la majorité de la population


un_president_ne_devrait_pas_tbnDans son introduction, introduction-et-sommaire-du-livre-de-la-fondation-copernic-un-president-ne-devrait-pas-faire-ca-inventaire-dun-quinquennat-de-droite/, publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, Pierre Khalfa revient sur la campagne électorale de François Hollande, la phrase d’un soir de meeting – Mon ennemi c’est la finance », sur ce bilan qu’il convient en effet de considérer comme « désastreux pour un président de la République se réclamant de la gauche » Lire la suite

Mali : Les peuples ont aussi une voix

Déclaration du Sommet des Peuples à l’occasion du sommet Afrique France

(Bamako, 14 janvier 2017) Nous, Peuples d’Afrique et d’Europe, convergence des sans voix, représentant plus d’un milliard de personnes, réunie du 10 au 12 janvier 2017 à la Pyramide du Souvenir de Bamako, symbole de résistance, interpellons par cette déclaration tous les chefs d’Etats et autres dirigeants présents au Sommet Afrique France, afin qu’ils prennent en compte nos préoccupations et propositions, gages de la paix, de la sécurité et de la prospérité partagée.

Nous tenons à rappeler par cette déclaration qui n’est que la continuité d’idéaux ancestraux à l’exemple de la charte de Kouroukanfouga initiée par Soundjata Keita, fondateur de l’Empire du Mali, qui, déjà en 1222 avait écrit sur ces terres une première charte des droits humains et de la vie. Lire la suite

Dégager du commun du point de vue de la dénonciation et d’axes de solution

ct32Comme pour les précédents numéros, je n’aborde, choix très subjectif, que certains articles et certains points traités.

Un premier dossier : Vie intellectuelle et politique, composé de quatre textes. « Il s’agit de proposer quelques analyses qui toutes interrogent la définition même du travail intellectuel dans son lien à la politique, en s’attachant à élargir l’approche habituelle ». Lire la suite

Derrière la 6ème économie mondiale et sa 85ème place pour la distribution de richesse produite


2017_-_1_-_24_-_revue_inter_11_couv_bat

Cette livraison sur le Brésil, le mouvement syndical, les mouvements sociaux et les derniers événements politiques, fournit de multiples analyses et renseignements sur les réalités brésiliennes.

Description du cadre institutionnel (logique de l’« unicité syndicale ») et du paysage syndical, pratiques et revendications, évolution de la Central Unica dos Trabalhadores (CUT), reconfiguration et fragmentation syndicale, relation aux partis politiques, évolution des emplois et du pouvoir d’achat (dont l’impact de la Bolsa Familia), actions unitaires et grèves, relation entre la CUT et le gouvernement du Parti des travailleurs (PT)… Lire la suite

Si la sociologie est (peut-être) un sport de combat, la sociologie du sport est (certainement) un combat

« Penser au sport sans le penser, ce mot d’ordre s’insinue dans tous les recoins de nos vies ».

Il ne suffit pas de dire « le sport je m’en moque, ça ne m’intéresse pas » pour lui échapper. Imperceptiblement, insidieusement, il s’impose même aux individus les plus imperméables aux récits fabuleux, aux exploits héroïques et aux épreuves de légende. Consciemment ou inconsciemment, le sport est dans toutes les têtes. Lire la suite

Trump, les libéraux et l’inutilité économique des femmes

Avec l’aimable autorisation de l’IRIS

Simone de Beauvoir a dit un jour : « rien n’est définitivement acquis. Il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question ». Ça y est. Nous y sommes.

Lundi de la semaine dernière, au lendemain du 44e anniversaire de la décriminalisation de l’avortement aux États-Unis, et seulement deux jours après une marche historique où des millions de femmes à travers le monde ont manifesté pour les droits des femmes, Trump a signé un décret interdisant le financement d’ONG internationales qui soutiennent l’avortement. Un semaine plus tard, il annonçait fièrement la nomination de Neil Gorsuch à la Cour suprême, un juge reconnu pour son hostilité envers les droits des femmes.  Lire la suite