Fausses questions et vrais enjeux de la lutte contre le chômage

Dans cet ouvrage collectif pluridisciplinaire dirigé par Michel HUSSON, la réalité du marché du travail et de la flexibilité est examinée tant du point de vue du discours que des conséquences pour les salarié-e-s.

Partant de l’unilatéralité des points de vue des libéraux « Ce type de discours est doublement clos. Il se refuse d’abord à envisager d’autres postures que l’adaptation aux exigences de la finance mondialisée, et il prend aussi pour acquis que la globalisation, le changement technologique, ou le vieillissement de la population dictent un certain type de réformes », cet ouvrage confronte les idées reçues et répandues par les responsables politiques et les médias aux réalités.

La précarisation du travail en France (P. CONCIALDI) est largement répandue suite aux vingt ans d’offensive patronale contre le droit du travail (G. FILOCHE). Exposer les statistiques, décrypter les modalités de dérégulation se saurait suffire, une véritable lutte idéologique (E RENAULT) autour de la précarité et de la flexibilité devrait être menée. Pour C. DEJOURS, examinant les nouvelles modalités de la  mobilisation de la force de travail, la flexibilité est l’autre nom de la servitude

« L’herbe est-elle vraiment plus verte ailleurs ? » : dans une seconde partie du livre, nous sont présentées de véritables comparaisons avec la situation en Allemagne (O. CHAGNY), en Grande Bretagne (F. LEFRESNE) et aux USA (F. VERGALA).

Une troisième partie nous expose les fausses solutions et les vrais enjeux. Non seulement la flexibilité n’est pas un remède au chômage (M. HUSSON), mais pour comprendre les politiques menées il convient de replacer la précarité et la flexibilité du travail dans les processus de mondialisation du capital (D. PLIHON). T. COUTROT revenant sur la situation au Danemark nous propose de tirer d’autres leçons de la situation dans ce pays à propos de la « flexicurité » ;

Adapter les salariés au nouveau régime capitaliste ne saurait être une solution permettant l’émancipation et le mieux vivre. Un petit livre bien utile pour sortir de la pensée unique.

 Dirigé par Michel HUSSON : Travail flexible, salariés jetables

La Découverte 2006, 138 pages 8 euros

Didier Epsztajn

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :