Chroniques du MLF

En ces années « Giscard » (1974-79), Martine Storti fut journaliste à Libération. Un Libération proche des mouvements sociaux comme on ne disait pas encore. Elle allait faire la chronique du mouvement des femmes, sous le titre « Je suis une femme, pourquoi pas vous ? ». Republier ces articles est une manière de concevoir la sauvegarde d’un patrimoine de luttes. Ces combats ont été vitaux pour transformer les rapports sociaux. L’auteure précède chaque année d’une introduction retraçant le contexte. On aperçoit une question plus générale, à travers la défense des droits des femmes, de leur extension, c’est l’ensemble des valeurs de nos sociétés qui se trouvent posées. A lire à la fois pour conserver une mémoire vivante et pour continuer le combat.

Je suis une femme, pourquoi pas vous ? 1974-1979, Quand je racontais le mouvement des femmes dans Libération 

Michel de Maule, 315 p.

Nicolas Béniès

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :