Des cris venus du plus profond de nos entrailles de femmes travailleuses

En introduction de la brochure de la commission nationale des femmes travailleuses de l’UGTA, Soumias Salhi souligne trois dimensions :

  • « vaincre le tabou du harcèlement sexuel imposait de parler de sexualité dans un contexte de régression traditionaliste »
  • « la criminalisation du harcèlement sexuel par le code pénal conforte le consensus de la société contre cette violence »
  • « la campagne sur le harcèlement sexuel a pointé du doigt la question du respect de la femme travailleuse et contribué ainsi à légitimer le travail féminin. Mais bien au delà de son objet déclaré, cette campagne a été le drapeau, le repère de toutes les aspirations des travailleuses et notamment l’exigence d’un égal accès des femmes à la responsabilité professionnelle. »

La première partie de la brochure « Aux origines de la campagne » commence par le parcours personnel de l’auteure et la naissance de la Commission nationale des femmes travailleuses (CNFT) « l’objectif de la centrale était d’assurer une présence féminine minimale dans ses directions et ses représentations notamment internationales ».

L’auteure insiste sur la place grandissante des femmes comme travailleuses « une femme recensée inactive sur trois est concernée par une activité informelle et appartient donc au monde du travail » et sur les implications pour toutes et tous des revendications des femmes « Défendre les droits spécifiques des travailleuses est le moindre des respects du point de vue des droits humains » et « une action en faveur des femmes et aussi de plus en plus nécessaire pour protéger l’ensemble des travailleurs. »

La seconde partie « Les étapes de la campagne » détaille la campagne interne au syndicat, l’information et la sensibilisation du public « La société découvre ainsi le concept de harcèlement sexuel pour nommer ce qu’elle connaît si bien mais qui reste un non dit ou enfoui dans les zones obscures de la mémoire collective », la mise en place d’un centre d’écoute sur le harcèlement, l’amendement au Code pénal.

La troisième partie « L’aventure du centre d’appel et d’écoute » décrit ses succès et ses limites (le centre est fermé depuis 2 ans). La démarche du centre, fut d’écouter, déculpabiliser, rassurer et mettre en place les dispositifs de défense adéquat. « Les mots ne pourront jamais dire les souffrances vécues et la détresse de ces femmes qui nous ont appelé après avoir subi le viol de la conscience et parfois le viol du corps. » L’auteure souligne que la violence sexuelle touche toutes les femmes.

Dans les parties suivantes, l’auteure tire un bilan « Ce que nous avons appris » en insistant sur les causes sociales et les causes économiques. « Il faut supprimer le travail au noir ! Lutter contre les zones de non-droit qui s’étendent ! Il faut combattre la généralisation des contrats temporaires et imposer un contrat de travail décent ! Il faut garantir le droit syndical et la liberté expression des travailleuses ! »

En entête de la brochure une phrase de Rosa Luxembourg : « Ceux qui ne bougent pas ne peuvent sentir leurs chaînes ».

Un jour le silence a éclaté ! En lutte contre le harcèlement sexuel

Une brochure de la Commission nationale des femmes travailleuses de l’UGTA

( soumias.salhi@gmail.com )

Didier Epsztajn

 

2 réponses à “Des cris venus du plus profond de nos entrailles de femmes travailleuses

  1. merci pour tout ce que vous faire pour la femme algérienne.

  2. Merci pour votre présentation et surtout votre rapidité de réaction; la brochure vient juste d’être éditée.
    Merci encore et j’espère lire très vite des commentaires sur le contenu, cela nous aidera pour la suite…
    cordialement
    Chafia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s