Autour de Thelonious (2)

Les thèmes inoubliables d’un des grands du piano, Thelonious Monk, sont repris, réappropriés, redessinés ou déconstruits par d’autres musicien-ne-s. Variations, au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir précédente note : Autour de Thelonious

Autour de quatre pianistes : Muhal Richard Abrams, puis Barry Harris, Anthony Davis et Mal Waldron, des concerts enregistrés à l’université Columbia en novembre 1981.

Des musiciens ayant participé aux aventures monkiennes : Don Cherry (trompette), Steve Lacy (soprano sax), Charlie Rouse (tenor sax), Rosewell Rudd (trombone), Richard Davis (bass), Ed Blackwell ou Ben Riley (drums). 

Un hommage, très (trop ?) respectueux dans l’ensemble, mais beaucoup de moments magiques, en particulier dans les « unissons » ou comme par exemple dans le premier cd l’interprétation en solo de « Gallop’s gallop » par Steve Lacy, le réjouissant « Bye-ya » ou les interventions de Roswell Rudd dans le second cd, ou dans le dernier cd le début de « Friday the 13th ».

Chaque cd débute par une pièce en piano, et deux des cd se terminent par « Epistrophy », fenêtres ouvertes sur des variations possibles autour d’une œuvre phare de la musique du vingtième siècle.

Manque cependant peut-être un grain de folie…

Une invitation à réécouter les cd de Thelonious.

4 Cd, DIW Records, 1984

Un Cd de quartet mais pour « Round About Midnight » la seule présence envoûtante d’une trompette (Enrico Rava) et d’un trombone (Roswell Rudd). Une interpénétration de deux plans, plus qu’un duo, pour cette recréation du thème de Thelonious Monk. Quelques minutes de bonheur.

Enrico Rava Quartet (avec J.F. Jenny-Clark à la contrebasse et Aldo Romano à la batterie), un Cd ECM, 1978

Hommage :

Une pièce écrite par Steve Lacy « Monk’s dream », non seulement une thématique proche de l’univers de Thelonious mais deux superbes interprètes, Steve Lacy au soprano et Roswell Rudd au trombone, et avec l’accompagnement de Jean-Jacques Avenel (contrebasse) et de John Betsch (drums).

L’ensemble de ce disque est de très bon niveau dont un bien beau « Koko »

Cd Verve : Monks’dream, enregistré en juin 1999

Sans oublier « Off minor » interprété par Tineke Postma, voir Elles soufflent

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s