En solo mais pas si seul-e (4)

Beaucoup d’instrumentistes s’expriment en solo, nombreux/nombreuses au piano, quelques un-e-s aux saxophones ou autres…

Une petite promenade avec des instruments variés. Au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir précédentes notes : En solo mais pas si seul-e, En solo mais pas si seul-e (2) et En solo mais pas si seul-e (3)

cd1Aux marches ou à la marge du jazz, un disque de trompette traitée électroniquement. Dans cet exercice d’improvisation, Christian Pruvost nous entraîne hors des sonorités ou des rythmes habituels. Une respiration très particulière et des espaces créés insoupçonnables.

Cd : « Ipteravox », Helix /Circum-disc fevrier 2010,

muzzix.info/IMG/pdf/2011_CPruvost_dossier.pdf

cd2William Parker, dans ses improvisions, repousse les limites établies de la contrebasse et de ce qui est nommée musique. C’est avec, entre autres, Barre Philipps, Peter Kowald ou Joëlle Léandre, un contrebassiste qui ne se satisfait pas des chemins tracés, des sonorités limitées, des harmoniques bien sonnantes.

Six pièces dans ce disque de 1998 et de fort belles peintures en illustrations. Voir : Images pour William Parker – la levée des sanctions

Cd « Lifting The Sanctions », No More Records

 

cd3Les chemins variés de la guitare, des résonances de multiples musiques. Ici aux guitares acoustiques, Marc Ducret nous entraîne dans son monde d’interprétations libres. Le disque se termine par une courte réinterprétation de Electricity de Joni Mitchell.

Cd Marc Ducret : vol. 4, Ayler Records, enregistré en février 2012

cd4En concert, deux pièces « Lagerstroemya » et « Indica » et un seul homme à la batterie. Et pourtant la musique vous emplit de mélodies, de rythmes et de chants.

Cd Bertrand Renaudin : « Paris concert », CC productions, enregistré au Théâtre Dunois le 20 novembre 1992

cd5Une autre manière de partir en ballades. Derek Bailey ne limite pas la guitare aux « beaux » sons, mais semble se jouer des combinaisons corde caisse de résonance. Il s’agit donc ici à la fois de vraies ballades et de sentiers escarpés peu fréquentés.

Cd Derek Bailey : Ballads, Tzadik 2002

Didier Epsztajn

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :