Contre le masculinisme et pour l’égalité entre femmes et hommes

Nous, femmes et hommes signataires de ce manifeste dénonçons les idées nauséabondes véhiculées par les mouvements masculinistes et invitons chacun-e à les combattre.

–       Nous déclarons inacceptable le fait de légitimer ou de minimiser la pédocriminalité, l’inceste, le viol, la violence intrafamiliale et leurs conséquences pour les victimes.

–       Nous refusons que soient niées les violences faites aux femmes.

–       Nous condamnons tout emploi du concept de “syndrome d’aliénation mentale” (SAP) inventé par un pédophile, pour invalider la parole des victimes de violences sexuelles.

–       Nous nous opposons à toute attaque contre le droit à la contraception et à l’avortement dans tous les cas de figure.

–       Nous déplorons toute répartition des tâches et privilèges selon le sexe.

Nous affirmons nécessaire de réaliser pour le bien commun l’égalité de droit et de fait entre les femmes et les hommes. Et nous incitons tous les acteurs de la société (médias, personnels sociaux, judiciaires…) à lutter contre tous les mouvements masculinistes qui refusent ce progrès et qui militent pour un recul des droits des femmes.

– Nous dénonçons l’invention d’un problème systémique qui lèserait les hommes dans leurs droits à s’occuper de leurs enfants en totale contradiction avec la réalité des faits et des chiffres. Nous voyons dans le combat des “associations de pères” qui exigent une garde partagée obligatoire une vitrine du mouvement masculiniste destinée à leurrer l’opinion publique.

– Nous demandons que toutes les situations individuelles de conflits familiaux soient règlées avec pour but premier dans tous les cas la sécurité et le confort psychologique de l’enfant et des victimes de violences en tout genre. L’enfant n’est pas un objet appartenant aux parents mais une personne qu’il faut protéger.

– Nous invitons les médias à éviter le sensationnalisme et à ne pas confondre le cas d’un individu et la réalité sociale.

Nous dénonçons les agressions, harcèlements, insultes et humiliations perpétrés par les représentants et membres de mouvements masculinistes. Nous dénonçons l’utilisation fallacieuse et le détournement de statistiques au sujet du suicide et de la violence conjugale à des fins masculinistes. Nous dénonçons l’homophobie et la lesbophobie.

Nous prenons acte de la volonté d’un nombre grandissant d’hommes d’aller vers l’égalité femmes hommes et nous les encourageons à s’impliquer de façon parfaitement égalitaire en termes de tâches domestiques et parentales, dès la naissance de leur premier enfant.

Refusant la marchandisation du corps (GPA) nous prenons acte de la fin du mythe du modèle familial unique et du fait que la société se compose de plus en plus de familles multiformes où toutes et tous ont droit également au respect.

Réseau International contre le masculinisme

Pétition sur le site : https://antimasculinisme.wordpress.com/

Publicités

4 réponses à “Contre le masculinisme et pour l’égalité entre femmes et hommes

  1. Je suis d’accord avec presque tout mais je ne signerai pas la pétition à cause de la généralisation concernant le problème des pères, systématiquement floués par le féminisme mal placé de juges-femmes -et même des avocates-lors des divorces, même quand ils étaient pris comme domestiques par leur ex-épouse perverse et qu’ils faisaient tout dans la maison. Le machisme a son pendant : l’amazonisme de certaines jeunes femmes prêtes à tout pour assurer leur pouvoir, au détriment des enfants qui aiment leur père et souffrent de ne pas le voir suffisamment. Toutes les femmes ne sont pas des victimes, loin de là ! Il y a aussi des arrivistes sans scrupules.

    • il me semble qu’il ne s’agit pas d’un problème d’individu-e-s mais de rapports sociaux, de rapports de domination. L’argument du « féminisme mal placé de juges-femmes » est souvent utilisé par les masculinistes.
      Le féminisme est une reconnaissance des rapports sociaux de sexe (système de genre) et la défense des droits des femmes.
      il n’y a pas plus de « féminisme mal placé » que de « racisme anti-blanc ».
      cordialement

      • Anne Vanoosthuyse

        Bien entendu, et j’ai l’âge de l’avoir subie longtemps, cette domination contre laquelle je me suis battue dès que j’ai été en âge de le faire. Mais dans la justice aux affaires familiales, le rapport est en train de s’inverser du fait que presque tous les juges sont des femmes et que le pouvoir corrompt jusqu’à la sottise les femmes comme les hommes. Il n’y a pas un bon pouvoir féminin opposé au mauvais pouvoir masculin. Tous les pouvoirs fonctionnent de la même façon et la perversité n’est pas une spécificité masculine. Cordialement.

      • Je ne pense pas que le féminisme domine chez les juges, même féminins….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s