Communiqué UDB du pays de Brest et de ses élus UDB

Union Démocratique Bretonne

Unvaniezh Demokratel Breizh
La section UDB du pays de Brest, 
Le groupe des élues UDB de Brest, 
 
Communiqué de presse
 
La section UDB du pays de Brest et les élus UDB du territoire s’élèvent contre le refus du Recteur d’Académie de voir figurer la devise de la République en langue régionale. Refuser que des valeurs universelles – Liberté, Egalité, Fraternité – soient traduites dans une langue « régionale », en l’occurrence, le breton, revient à dire que ces valeurs ne sont pas universelles, mais franco-françaises, intraduisibles, intransmissibles et à usage limité. La Ville de Brest a pris la même décision pour ses écoles publiques élémentaire, décision que l’UDB a déjà condamnée.
 
La Liberté, l’Egalité, la Fraternité sont, pour la République, des finalités d’ordre supérieur aux intérêts individuels. Et ces finalités de l’action publique ne pourraient s’exprimer que dans une langue ?
 
Allons donc ! Ce qui est dit par ces choix, à nos concitoyens, aux parents, aux enfants et aux lycéens qui chaque jour passeront le seuil des établissements, c’est que la langue bretonne n’a pas de légitimité à dire l’intérêt général et que, contrairement à l’article 75 de la Constitution, la langue bretonne est considérée comme une langue étrangère.
 
En conséquence, l’impossibilité de traduire la devise de la République en breton, nie la possibilité pour la langue bretonne d’exprimer, autant que le français, le désir de « vivre ensemble » qui fonde notre projet de cohésion sociale. Ces décisions ne nourrissent pas le sentiment d’appartenance à une société plurielle et inclusive, loin s’en faut. Il est grave que ceux qui se targuent de donner aux autres des « leçons de République » se réfèrent à une nation ethnique fondée sur un héritage culturel et linguistique exclusif, et non, comme le fait l’UDB, à une nation civique fondée sur la volonté de vivre ensemble.
 
Le groupe des élues UDB refuse absolument  cette ethnicisation franco-française de nos valeurs communes et doute fort qu’il soit démocratique de mettre sur un pied d’égalité le « gouvernement du peuple par le peuple », et le marqueur culturel qu’est la langue française.
Certains « religieux de la République » se prennent le pied dans le tapis !
 
Pour UDB et groupe des élues UDB
Anne-Marie Kervern
 
Fragan Valentin-Lemeni

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

2 réflexions sur « Communiqué UDB du pays de Brest et de ses élus UDB »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :