La plume du têtard

4Deux formes, un récit en quelques lettres à un « grand romancier japonais » et une pièce de théâtre extravagante.

Une histoire de tante, de planning familial, d’enfant unique. Une histoire d’enfances. Les croisements et les liaisons. Enfants, enfants désirés, avortements, gestation pour autrui, l’indifférence politique, l’indifférence de la richesse, et les histoires revues et corrigées par les différentes générations. Hier et aujourd’hui.

Toujours, un parapluie à la main, des grenouilles, le faire, l’écrire et les penser.

Les décalages, facilités par les noms, les surnoms, ces patronymes signifiants, au regard de l’avant, des préjugés, les comptages qui font que 1+1 font plus que 2, les amitiés et inimitiés locales…

Le temps de l’ironie, les morsures des ordres bureaucratiques, les contournements et les absurdités, la composition imaginative de récits entrecroisés.

Si Mo Yan, avec grand humour, parle de la Chine, des politiques de l’enfant unique, de la dictature du parti communiste chinois, de l’argent roi, il interroge aussi les mots, les expressions, les phrases. Bref la littérature comme miroir grimaçant, comme création et animation, comme temps des mémoires bousculées…

Derrière les grenouilles et les bébés, l’organisation sexiste des rapports sociaux, la place subordonnée des femmes, les délires des un-e-s, les espoirs des autres, le grotesque comme corrosion.

Quatre cents pages d’inventions…

Parmi la riche œuvre de cet auteur :

Le supplice du santal, Opéra à voix de chat

Mo Yan : Grenouilles

Traduit du chinois par Chantal Chen-Andro

Editions Seuil, réédition Points Seuil, Paris 2011, 408 pages

Didier Epsztajn

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :