Communiqué du Collectif Urgence Solidarité Syrie

Paris le 2 octobre 2014
Syrie : il faut lever les ambiguïtés et les incertitudes.

Les frappes aériennes menées depuis plus de deux semaines par les Etats-Unis et
leurs alliés arabes contre l’Etat Islamique et d’autres groupes dits « terroristes »
bouleversent les donnes politique et militaire.

Concentrées sur ces organisations, les frappes ont jusqu’à présent évité de
prendre pour cibles les implantations militaires aux mains du régime de Bachar
El-Assad. En revanche, elles n’ont pas été sans dommages collatéraux pour les
populations civiles.

Bachar El-Assad a immédiatement compris le parti qu’il pouvait tirer de
l’ambiguïté de la situation. Il continue donc, en toute impunité, de bombarder la
population syrienne dans les zones tenues par les rebelles modérés.

Il est paradoxal et anormal, pour les Etats convaincus de l’illégitimité de Bachar
al-Assad, de tolérer que son aviation se livre chaque jour à des représailles
contre des civils, des femmes et des enfants, commettant des crimes de guerre et
des crimes contre l’humanité.

Il est donc urgent de décréter une zone d’exclusion aérienne interdite à l’aviation
syrienne.

Sans une décision rapide à ce sujet, seule à même de protéger les populations et
les factions modérées, la Syrie s’enfoncera encore davantage dans l’impasse
dramatique dans laquelle Bachar al-Assad l’a engagée, et dont il sera, avec son
régime barbare, l’unique bénéficiaire.
Contact presse : urgencesyrie@gmail.com.

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :