Duo piano saxo/clarinette/trombone (5)

Parmi les duos possibles, je garde un attachement pour la formule piano saxophone, clarinette ou trombone. Particulièrement ouverte aux dialogues, aux décalages, aux inventions, cette alliance sonore réserve de multiples surprises. Au hasard de ré-écoutes récentes. Voir précédentes notes : Duo piano saxo/clarinette/trombone, Duo piano saxo/clarinette/trombone (2), Duo piano saxo/clarinette/trombone (3) et duo-piano-saxoclarinettetrombone-4/

0614427962324Compositions des musiciens et deux pièces d’Ornette Coleman. Nous sommes ici dans le refus du calme aseptisé. Pas de virtuosité proprement dite, mais des tensions, des insistances dans les dialogues. Le dépassement de frontières, la violence de certaines phrases, et une poésie musicale qui séduira toutes celles et tous ceux qui n’en restent pas aux seules mélodies. Un beau duo piano (Joachim Kühn) saxophone alto (Alexey Kruglov).

Cd Joachim Kühn & Alexey Kruglov Duo Art : Moscow, enregistré en novembre 2012, Act 2014

41AE6Q79V5LUne rencontre musicale entre un saxophoniste Jerry Bergonzi et un pianiste Joachim Kühn. Spontanéité et fraicheur, énergie et attention, partage d’expériences, sous l’oreille bien veillante de Daniel Humair (musical advisor et auteur de la notice)

Cd Signed by Jerry Bergonzi and Joachim Kühn, enregistré en octobre 1991, Adda

R-150-1148790-1267963017Plus qu’un duo puisque sur une pièce « Cela Me Va », Monika Larsson chante et que le pianiste Dave Burrell lui donne un moment la réplique. David Murray joue du saxophone ténor et de la clarinette basse. Outre deux versions de « Naïma » de John Coltrane, je souligne le bel arrangement de « The Crave » de Jelly Roll Morton, la pièce dédié à W. E. B. Dubois « Sorrow Song ».

Un duo remarquable.

Cd David Murray with Dave Burrell : Windward passages, enregistré en décembre 1993, Black Saint 1997, réédition coffret CAM (David Murray volume 2) de 7 cd en 2013

5150aAKZxBLUne fois encore, Ivo Perelman (saxophone ténor) nous invite à le suivre dans des promenades imaginatives (et ici apaisées). Le duo qu’il forme avec le pianiste Karl Berger illustre bien que sa soif musicale ne saurait être apprivoisée par un seul format, une seule configuration instrumentale.

Cd Ivo Perelman – Karl Berger : Reverie, enregistré en septembre 2013, Leo Records 2014

51g7kgnkAwLUn saxophoniste soprano et ténor Joel Frahm et un pianiste Brad Mehldau pour de belles mélodies. Je souligne la qualité interprétative des deux versions semblables et différentes de « Round Midnight » de Thelonious Monk, du « Oleo » de Sonny Rollins ou de la pièce de Billy Holliday faisant titre au disque. Comme une invitation à écouter l’ensemble des morceaux de ce disque sensible.

Cd Joel Frahm with Brad Mehldau : Don’t Explain, enregistré en décembre 2001, Palmetto Records 2004

Donarier-Veenendaal-The-Visible-OnesUn double équilibre caractérise ce disque. Celui entre deux musiciens, l’un aux saxophones soprano et ténor, Matthieu Donarier, l’autre au piano et piano préparé, Albert van Veenendaal. Équilibre aussi entre recherches contemporaines et respirations propres aux jazz. Sans oublier la splendeur et la luminosité des timbres. Un espace musical dense où à chaque écoute, l’auditeur et l’auditrice sont différemment sollicité-e-s.

Cd Matthieu Donarier & Albert van Veenendaal : The Visible Ones, enregistre en décembre 2010 et juin 2011, Cleanfeed Records 2014

Didier Epsztajn

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :