Dernière station avant l’abattoir

fascis_12_avbLe titre de l’introduction de Patrick Le Tréhondat, Robi Morder, Patrick Silberstein est inspiré du roman Première station avant l’abattoir de Romain Slocombe (Paris, Le Seuil, 2013) et emprunté à une expression de Louis-Ferdinand Céline dans son livre antisémite, Bagatelles pour un massacre, best-seller 1943 pour les éditions Denoël.

Les préfaciers parlent d’une « volonté obstinée de contribuer à l’élucidation » du fascisme, cette bête humaine, « à la fois hydre, caméléon et phénix ». Lire l’extrait N°1 de la préface, publié avec l’aimable autorisation des préfaciers et des Editions Syllepse : extrait-n1-de-la-preface-de-patrick-le-trehondat-robi-morder-patrick-silberstein-a-la-reedition-des-textes-de-leon-trotsky-contre-le-fascisme/

Une construction humaine et des mobilisations d’êtres humains. Non pas un surgissement venu de nulle part, indiscernable, inexplicable, non pas un monstre engendré dans les ténèbres d’un lointain passé, mais un phénomène social, un rapport social, moderne, actuel et donc possiblement futur. « Le désespoir les a fait se dresser, le fascisme leur a donné un drapeau » a écrit Léon Trotsky.

Patrick Le Tréhondat, Robi Morder, Patrick Silberstein indiquent : « Porteur d’idéologies mortifères, l’hydre-caméléon qui parcourt à nouveau la planète peut mobiliser les exclus, les perdants et les déclassés pour les dresser les uns contre les autres »… Ils soulignent une des caractéristiques des fascismes, « la destruction radicale de toutes les formes d’organisation populaire autonome et l’écrasement de toutes les libertés ».

Les préfaciers présentent ce recueil de textes, écrits entre 1922 et 1940, leurs origines, l’histoire de leurs publications. Ils parlent de la préface d’Ernest Mandel, à un recueil de textes sur l’Allemagne, publié en 1971 et reproduite ici en postface « La théorie du Fascisme chez Léon Trotsky ». Ils détaillent « L’étape Romaine », le cas de l’Italie, la prise du pouvoir par Benito Mussolini « sur les décombres d’une révolution refusée », la base sociale du fascisme, les interprétations dans la Troisième internationale…

Les préfaciers montrent comment Léon Trotsky aborde le national-socialisme, comme « phénomène politique et idéologique inédit », sa non-réductibilité à un « affrontement de classes », la « nécessité immédiate et vitale de faire obstacle à la montée du national-socialisme », les modalités politiques de ce combat, la place de la politique de « front unique ». Léon Trotsky souligne, contre les interprétations staliniennes, les différences entre les gouvernements successifs allemands, analyse la place de la grande bourgeoisie, du prolétariat, des classes moyennes, (sur ce dernier sujet, il conviendrait de reprendre certaines analyses, en particulier sur les artisans, la majorité des employé-es, les ouvrier-e-s « périurbains ». Les préfaciers évoquent en partie ces problématiques dans le paragraphe « Demande à la poussière »…), insiste sur « la nécessité d’une alliance entre couches sociales s’exprimant sur le plan politique par des vecteurs différents », développent sur « l’idéologie comme force matérielle »…

J’ai particulièrement été intéressé par la partie « Fascisme et démocratie », publiée avec l’aimable autorisation des préfaciers et des Editions Syllepse, Extrait 2 : extrait-n2-de-la-preface-de-patrick-le-trehondat-robi-morder-patrick-silberstein-a-la-reedition-des-textes-de-leon-trotsky-contre-le-fascisme/

Les préfaciers insistent sur la « question démocratique » et sa défense « de façon inconditionnelle par le mouvement ouvrier. La défense des droits démocratiques élémentaires n’est pas sélective en fonction de la nature sociale ou politique des victimes ou de leurs organisations, il faut, écrit-il, à ses amis plongés dans la clandestinité en Allemagne, « apparaître comme les pionniers de la libération. » ». Très instructives, me semblent les pages sur la défense des lieux comme les églises…

Patrick Le Tréhondat, Robi Morder, Patrick Silberstein poursuivent avec « La catastrophe annoncée », des analyses sur le racisme biologique et l’antisémitisme, le décryptage du mythe d’une exceptionalité française, niant l’existence d’un fascisme français, blanchissant de fait les chemises noires à la françaises, pour « tenter de dissiper les brumes qui brouillent la perception des fascismes modernes qui se déploient sous nos fenêtres et à nos portes », et parlent de la mise en place des « structures d’une nouvelle sociabilité raciale et ségrégative »…

Dans la dernière partie, « Les cavaliers de l’apocalypse roulent en 4×4 », extrait N°3 publié avec l’aimable autorisation des préfaciers et des Editions Syllepse, extrait-n3-de-la-preface-de-patrick-le-trehondat-robi-morder-patrick-silberstein-a-la-reedition-des-textes-de-leon-trotsky-contre-le-fascisme/, Patrick Le Tréhondat, Robi Morder, Patrick Silberstein invitent, entre autres, « à comprendre les approximations et les aveuglements qui peuvent conduire à la défaite »…

Plus qu’une présentation et une mise en contexte des textes de Léon Trotsky, des propositions pour mieux comprendre les fascismes et leurs formes présentes, une invitation aux débats et à l’action…

« La bête qui s’est réveillée est bel et bien un hydre-caméléon dont les têtes, les peaux, les squelettes et la pestilence sont ceux de leur époque, de notre époque ».

Léon Trotsky : Contre le fascisme. 1922-1940

Editions Syllepse,

http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_66_iprod_633-contre-le-fascisme.html, Paris 2015, 944 pages, 25 euros

Didier Epsztajn

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :