Les TIC analysées selon une posture féministe en contexte africain

Revue Communication, technologies et développement, n°2, « Tic et mobilisations », octobre 2015, p. 127-139, http://www.comtecdev.com/fr/telecharger/Palmieri.pdf

RÉSUMÉ

À partir d’un corpus de 31 entretiens semi-directifs et d’observations participantes menés en Afrique du Sud et au Sénégal, d’une analyse des textes institutionnels des organisations internationales et d’une approche théorique approfondie, l’article expose une analyse de la « société de l’information » sous l’angle des rapports de domination qu’elle reproduit ou qu’elle produit. Il souligne l’imbrication de deux institutionnalisations, celle des TIC et du genre, et présente ses impacts sur les mobilisations des organisations de femmes et féministes locales. En s’inspirant des travaux de Spivak, l’analyse met également en évidence en quoi le genre augmente les facteurs de subalternité des femmes africaines. Discutant les analyses de Quijano, il montre que la colonialité est renouvelée et que le virtuel dépolitise le réel. Dans ce contexte et paradoxalement, des pistes de renouvellement d’une épistémologie de la domination s’esquissent.

Joelle Palmieri

https://joellepalmieri.wordpress.com/2015/11/05/les-tic-analysees-selon-une-posture-feministe-en-contexte-africain/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.