Gestation à tout prix ?

Le débat autour de la gestation pour autrui occupe l’espace public depuis quelque temps, sous la pression forte de diverses associations et cercles de pensée dont beaucoup militent pour que l’Etat légifère sur ce sujet. Leurs contributions, souvent riches et argumentées, occultent presque du débat public celles proposées par les associations féministes telles que le Planning Familial ou Femmes Solidaires. La question de la GPA concerne pourtant directement le corps des femmes.

Il est légitime de réfléchir aux moyens mobilisables pour permettre aux personnes en couple ou célibataires, hétérosexuels ou homosexuels, d’avoir un ou plusieurs enfants lorsqu’ils le désirent. Cependant, pourquoi la réponse apportée à cette question résiderait-elle dans la mise à disposition du corps des femmes ? Le désir d’enfant doit être entendu, même s’il est sans aucun doute alimenté par une société qui met la famille au centre de la réalisation personnelle, notamment pour les femmes. La réponse apportée par la GPA n’est cependant pour nous pas la bonne : le prix à payer pour satisfaire le désir d’enfant ne doit pas être celui de la marchandisation du corps des femmes.

La GPA instrumentalise le corps des femmes à des fins de procréation. Elle ouvrira la voie, comme elle l’a déjà fait outre Atlantique, à l’exploitation de femmes pauvres au profit de familles riches qui désirent un enfant. Rappelons par ailleurs que la grossesse, soit 9 mois au total, n’est pas sans conséquences sur le corps des femmes. Conséquences parfois dramatiques puisque partout dans le monde, en France comme ailleurs, des femmes décèdent des suites de leur grossesse.

La GPA suscite par ailleurs d’autres interrogations. Le recours à cette pratique sous-entend que le lien biologique est une condition sine qua non de la parentalité. Or, on est parent parce qu’on choisit d’élever un enfant, non pas parce qu’on lui transmet la couleur de ses yeux ou de sa peau. La parentalité doit rester un lien social et non pas une affaire génétique.

L’argument rabâché régulièrement, selon lequel la GPA existe déjà et doit donc être encadrée n’est pas pertinent. En tant qu’organisation féministe, nous définissons d’abord quel est le projet de société que nous souhaitons et trouvons ensuite les moyens de l’atteindre. En matière de droits des femmes, dans de multiples domaines la réalité n’est pas belle à voir : inégalités, marchandisation du corps, violences, domination… Devons-nous accepter ou encadrer cette réalité sous prétexte qu’elle semble parfois inamovible ? Non !

Les techniques scientifiques et médicales ne peuvent s’imposer simplement parce qu’elles existent. Toute société humaine, et donc dotée d’une capacité de réflexion et de jugement, doit faire des choix dans l’utilisation quelle fait des possibilités scientifiques qui lui sont offertes. Ces choix doivent être faits selon des principes et des règles qui doivent avoir pour objectif l’émancipation de toutes et de tous. Pour les militantes et militants d’Osez le féminisme, le refus de toute forme de marchandisation ou d’instrumentalisation du corps des femmes doit être une de ces règles que la société se fixe pour pouvoir progresser.

Osez le féminisme, 24 novembre 2015

http://www.osezlefeminisme.fr/article/gestation-a-tout-prix

**********

En complément possible :

Tribune : GPA abolissons le trafic des mères !, tribune-gpa-abolissons-le-trafic-des-meres/

Pourquoi nous sommes contre la Gestation pour Autrui (GPA) ! (recours aux mères porteuses) – janvier 2013 : pourquoi-nous-sommes-contre-la-gestation-pour-autrui-gpa-recours-aux-meres-porteuses-2/

Pourquoi nous sommes contre la Gestation pour Autrui (GPA) ! (recours aux mères porteuses) – novembre 2011 : pourquoi-nous-sommes-contre-la-gestation-pour-autrui-gpa-recours-aux-meres-porteuses/

Kajsa Ekis Ekman : L’être et la marchandise. Prostitution, maternité de substitution et dissociation de soi : la-transgression-fetichiste-des-frontieres-se-differencie-de-la-dissolution-revolutionnaire-des-memes-frontieres/ et GPA ou l’ultime forme de dissociation marchande : gpa-ou-lultime-forme-de-dissociation-marchande/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s