Voyages aux pays de grande liberté… (6)

Si la part d’improvisation est plus ou moins importante dans les concerts et les enregistrements de jazz, certains musicien-ne-s n’hésitent pas à nous offrir de longues d’improvisations collectives. Certaines rencontres se font, hors schéma, hors structure, ou du moins nommé-e comme tel-le. Cela ne signifie pas qu’une ou des nervures ne soient pas sous-jacentes à ces improvisations. C’est éventuellement à l’auditrice et à l’auditeur de les rechercher. Voyages donc aux pays de grande liberté… Au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir aussi la note précédente : Voyages aux pays de grande liberté…, Voyages aux pays de grande liberte 2, voyages-aux-pays-de-grande-liberte-3/, voyages-aux-pays-de-grande-liberte-4/, voyages-aux-pays-de-grande-liberte-5/

MI0002780754Des univers musicaux étranges, glaçants ou passionnants. Des utilisations quelques fois à l’extrême des instruments. Une volonté d’aller au bout des chemins, de tenter des multiples bifurcations.

Des enregistrements de septembre 1970 d’août 1971, de mai 1972 à Londres ; d’octobre 1972 à Donaueschingen, de novembre 1972 à Berlin, d’octobre 1972 à Bremen.

Paul Rutheford (trombone et parfois piano), Derek Bailey (guitare amplifiée), Barry Guy (contrebasse amplifiée).

Prendre le risque d’explorer des territoires inconnus…

Triple cd Iskra 1903 : Chapter one, Emanem 2000

peterbrotzmann_sonnysharrock_whatthefuckdoyouwant_mc.jpgEn onze parties, le mélange détonant de la guitare électrique de Sonny Sharrock et des saxophones (alto, ténor, basse et Tarogato) de Peter Brotzmann. Douceur et âpreté, violence et légèreté. Des dialogues pour ne pas se satisfaire des simples mélodies qui parfument/empestent nos oreilles. Une plongée réjouissante au cœur de possibles musicaux.

Peter Brotzmann – Sonny Sharrock : Whatthefuckdoyouwant, enregistré en mars 1987, Trost Records 2014

3614597835739Dialogique : La conversation dialogique prospère par l’empathie, le sentiment de curiosité qui pousse à se demander qui est l’autre.

« Mano à mano entre compagnons de doute

Artistes oeuvriers créateurs

Co-instigateurs partenaires solidaires salutaires

Complices en manifestivités d’Uzeste Musical visages villages des arts à l’œuvre.

Principe actif : Musique sans papiers bio-dégradable 100% improvisée…

Pour un art de la composition instantanée mult’immédiate jazzcognitive et outre.

Traces d’ici d’en branle bas de combat à la recherche du contre-temps perdu.

Musique improvisée élastique, toujours sur le qui-vive sur le qui-suis-je

Improviser, c’est comme la liberté, ça s’apprend…. Ca s’apprend à vivre…

C’est tout sauf inné. » Bernard Lubat.

Sylvain Luc aux guitares (acoustique et électrique) et Bernard Lubat au piano ou à la batterie, sans oublier sa voix, ses cris et bruissements, comme un instrument à part entière

Une très belle pochette mais un disque malheureusement trop court..

Cd Sylvain Luc / Bernard Lubat : Intranquille, Cristal Records 2016

time_passing_largeAux confins des musiques, une œuvre pour baryton basse, chanteuse improvisant, contrebasse improvisante et ensemble à cordes.

Barry Guy (compositeur et contrebasse improvisante), Savina Yannatou ( chanteuse improvisant), Anja Pöche (soprano), Matthew Brook (baryton basse), Camerata Zürich. Des moyens musicaux inhabituels pour une œuvre étrange et fascinante.

Cd Barry Guy : Time passing, enregistré en novembre 2013, Maya recording 2015

Didier Epsztajn

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s