Coin du polar : Angleterre, 1868 !

9782264066831Ann Granger a construit une héroïne, détective à ses heures, Elizabeth – devenu Ross par son mariage avec Ben, un ami d’enfance, inspecteur de Scotland Yard – et lui a fait vivre des aventures palpitantes dans les 4 premiers opus de cette série.

Pour le cinquième, « Le témoignage du pendu », l’intrigue est moins complexe et trouve une conclusion un peu trop facile. Malgré ce handicap, la description de la société anglaise de cette fin du 19e siècle, sous l’égide de la Reine Victoria, reste intéressante. Ann Granger rejoint Anne Perry dans la construction de polars historiques mettant en scène un couple. La femme seule ne pouvait, à cette époque, mener des enquêtes… Les revendications féministes ne sont pas loin comme pour le personnage de Ariana Franklin.

« Le témoignage du pendu », Ann Granger, 10/18, Grands Détectives.

Nicolas Béniès

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s