Loi travail et mobilisations : les versions « offensives » des éditocrates

342_______mag20_une_453px_161Lors des mouvements sociaux, des éditocrates et des journalistes, présentent des versions plus ou moins fantasmatiques des événements. Leurs obsessions se révèlent chargées de haine pour les salarié-e-s, les grévistes, les syndicalistes, celles et ceux qui n’acceptent pas le désordre et la violence de l’ordre établi.

Ce numéro de Médiacritique(s) souligne quelques pratiques, quelques ritournelles et refrains de celles et ceux qu’il est bien difficile de ne pas nommer « chien-ne-s de garde » !!!

Entre « réforme » forcément nécessaire, dénonciation des « pas concernés », injectives sur les archaïsmes (ceux des autres), stigmatisation des mobilisations, morgue, mépris, « voire haine de classe à peine voilée »…

L’obsession éditoriale se décline de manière variée, plus ou moins agressive ou méprisante, sur les conséquences des grèves et rarement sur les causes des mouvements sociaux, sur des « violences » (« selon que vous serez manifestant ou policier… ») mais pas sur celles intrinsèques au travail, aux rapports sociaux et à la subordination des salarié-e-s aggravée par les nouvelles législations, aux interventions de l’Etat ou à celles des forces de répression,

Les syndicalistes sont coupés dans leurs interventions, les éditocrates les somment de répondre à des questions qui relèvent d’une (ré)vision bien orientée des réalités sociales. La vérité est celle des pouvoirs publics et de la police, des sources peu questionnées, « circonscrire le débat en prescrivant ce à quoi il faut penser (les affrontements plutôt que la loi El Khomri) et tracer le périmètre de l’échange (les violences des casseurs plutôt que celles des policiers) »… Sans oublier la ritournelle TINA « Il n’y a pas d’alternative ».

Informer disent-elles/ils ? – Informer c’est choisir et elles et ils ont choisi…

L’exemple de médias au secours des mobilisations des policiers en dit long, très long, mais souligne aussi que « le mal-traitement médiatique des mobilisations sociales n’est pas une fatalité »

Et chacun-e pourra apprécier l’article sur les « tribunaux médiatiques » à l’encontre de syndicalistes « radicalisé-e-s »…

Hostilité ouverte à l’égard des grèves et des grévistes, « sens du raccourci et de l’amalgame », traitement de défaveur… et florilèges de « questions »…

De l’« information », oui certainement, mais sur les idéaux et les choix des éditocrates…

Sommaire :

Trois mois de mobilisations médiatiques pour la Loi Travail

« Monsieur Niet » et les yes men d’Europe 1

Matraquages médiatiques sur les manifestations

TF1 et France 2 au secours des mal-aimés de la police

L’éditocratie unanime : Haro sur les grèves !

Dans les magazines féminins, la loi (El Khomri) du silence

Tribunaux médiatiques pour syndicalistes « radicalisés »

Faites le plein d’informations avec Morandini

Encart estival

  • Champions en titres

  • Des livres et des films pour profiter de l’été

  • Tweeté ou pas tweeté ?

Une nouvelle fois, l’œil et l’oreille de la critique sur des médias dominants. Nécessaire.

Médiacritique(s) N°20 Juil. – Sept. 2016 : Loi travail : Le retour des chiens de garde

Le magazine trimestriel de l’association Acrimed

32 pages, 4 euros

Didier Epsztajn

Publicités

Une réponse à “Loi travail et mobilisations : les versions « offensives » des éditocrates

  1. la palme de l’occultation absolue revient sans aucun doute au Monde
    qui n’a jamais entendu parler du million de personnes dans la rue le 14 juin entre la place d’Italie et les Invalides à Paris et qui se fend en page 12 de son édition datée du 16 d’un filet en bas de page titrant « forte mobilisation!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s