Les dispensaires solidaires demandent la santé gratuite pour tous

C’est l’accès libre pour toutes les personnes au système public de santé que demandent les Dispensaires et Pharmacies solidaires autogérés d’Ilion, de Nea Philadelphia, de Néa Chalkedona, de Patision/Acharnon, de Nea Smirni et de Salamine.

C’est une manifestation contre toute forme de privatisation et de marchandisation de la santé que tiendront jeudi à 11 heures 30, devant les locaux du ministère de la Santé, les Dispensaires Sociaux Solidaires autogérés d’Ilion, de Nea Philadelphia, de Néa Chalkidona, de Patision/Acharnon, de Nea Smirni et de Salamine.

Les travailleurs appellent les utilisateurs, les assurés et les sans-droits, les réfugiés et les immigrés, les acteurs de la Santé, les collectivités sociales, les syndicats de travailleurs et les associations de bénéficiaires des services à répondre à l’appel à manifestation pour une santé exclusivement publique comme bien commun, suffisamment dotée, et qui soit à même de fournir des soins et des traitements gratuits de haut niveau (que ce soit de première, de deuxième ou de troisième catégorie) à tous et toutes, sans différences ni exclusives.

Les dispensaires et pharmacies sociaux demandent que soient mises immédiatement en place les réformes nécessaires pour permettre à tous l’accès immédiat, libre et gratuit au système public de santé, assurés et sans droits, réfugiés et immigrés (avec ou sans papiers), sans aucune participation financière de qui que ce soit pour les examens et les médicaments, des emplois immédiats en personnel permanent dans le Système National de Santé, dans les hôpitaux et dans les Centres de Santé, pour des dotations suffisantes, un fonctionnement de qualité et optimisé et l’augmentation significative des budgets.

Des manques monstrueux

Déjà, comme ils le rapportent dans leur communiqué, avant la mise en place du troisième Memorandum, les manques en personnel dans toutes les spécialités, en médecins, en infirmiers, etc.. dépassaient les 30000 postes, pendant que les dépenses pour la Santé étaient la même année réduites de 350 millions d’euros.

En outre, ils déclarent que le problème du nombre en continuelle augmentation des sans droits aux soins a été traité au moyen d’un arrangement législatif illusoire, qui laisse intact le fond du problème, dans la mesure où tous ceux qui ont un revenu annuel supérieur à 2400 € paieront une contribution – qui n’est pas minime !- pour les médicaments, au même titre que les assurés.

Respectivement, sélectionnez « appliquer à ces réfugiés et les migrants sont plus de 18 ans, ne pas tomber dans les groupes dits vulnérables et ne disposent pas des documents juridiques à savoir, pour pleionotita -, qui peuvent avoir un libre accès uniquement à un système d’urgence incidents – Encore une fois IRD fourni qui résident dans des centres connus « hébergement » / détention

Dani Vergou

7 juillet 2016

https://solidaritefrancogrecque.wordpress.com/2016/07/07/les-dispensaires-solidaires-demandent-la-sante-gratuite-pour-tous/

*****

bon de commande

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s