Présidentielle 2017 – Qui portera notre espoir ?

Dans son roman Illska, Eiríkur Örn Norđdahl (Métailié, 2015) écrit : « Le nazisme ne s’était pas fondé sur la haine, le mépris, l’agressivité et la mégalomanie, mais l’espoir. Pas sur la volonté du pouvoir, mais sur le désir de créer un monde meilleur. » Cette analyse peut surprendre, voire choquer, tant il est plus acceptable de considérer que le totalitarisme et la barbarie nazis ont été imposés par l’histoire autant que par la force.

Hitler, grand orateur, a pourtant proposé au peuple allemand un projet politique qui a su catalyser les peurs et les désillusions pour les transformer en un espoir, celui d’un monde meilleur, espoir que traduisent les images d’archives où des foules immenses acclament leur chef, celui-là même qui organisera l’extermination de six millions de déportés et plongera le monde dans la guerre totale. Ce peuple n’avait sans doute pas conscience que ce « monde meilleur » le mènerait là quand il a voté aux législatives de 1933 à 43,9 % pour le parti national socialiste. Qui aurait pu l’imaginer à part son inspirateur et ses fidèles lieutenants ?

À l’heure où se préparent les élections présidentielles de 2017 en France, cette idée que l’espoir peut porter le totalitarisme et la barbarie au pouvoir fait cruellement échos aux surenchères racistes, xénophobes, réactionnaires et liberticides de cette rentrée politique. La plus petite des personnalités se considère comme légitime à poser sa candidature, comme si la fonction présidentielle était accessible à n’importe quel caporal, comme si l’espoir n’était qu’affaire de discours populiste.

Si cela ne discréditait pas la fonction présidentielle et l’action politique, on pourrait rire de ce concours de fatuité à forte consonance machiste où le ridicule n’a d’égal que l’incompétence. Mais il est impossible d’en rire car ce discrédit ne peut que corrompre ce que pourraient porter des projets politiques alternatifs emprunts de liberté et d’équité pour concentrer l’attention sur les concurrents qui savent le mieux flatter le peuple dans son désir d’un monde d’ordre et de sécurité sur fond de repli sur soi.

Autrement dit, le totalitarisme réactionnaire bien de chez nous est aux portes de nos urnes dans un mouvement identique à l’obscurantisme djihadiste qui lui investit la scène publique par la violence armée et les diktats comportementaux. Les deux catalysent des peurs et des désillusions pour les transformer en un espoir, celui d’un monde meilleur. Mais comment imaginer que le monde serait meilleur dans une France étriquée où l’étranger serait exclu de tout ou dans un monde réduit à l’esclavage sur fond de dogme religieux ?

Cy Jung préfère rêver d’un monde de paix et de justice sociale, un monde débarrassé de l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste, un monde de liberté et d’équité, un monde qui aime les savoirs, l’art, l’éducation et qui pratique l’action non violente, un monde respectueux de chaque personne et de chaque identité où ce qui est étranger a la saveur du partage. Un autre monde. Y a-t-il aujourd’hui un candidat à l’élection présidentielle en mesure de porter cet espoir ? Ne pleurons pas. Notre avenir sera celui que nous bâtirons.

Cy Jung, 19 septembre 2016®.

http://www.cyjung.com/spip.php?article2564

De l’auteure :

L’état d’urgence : une sécurité de façade au péril de la démocratie et de la liberté, letat-durgence-une-securite-de-facade-au-peril-de-la-democratie-et-de-la-liberte/

Plus que jamais, Pride !, plus-que-jamais-pride/

Le harcèlement sexuel, appareil répressif de la domination masculine, le-harcelement-sexuel-appareil-repressif-de-la-domination-masculine/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s