Lettre ouverte à Philippe Martinez 19 11 2016

Copie : Direction de la CGT, UFM, Association Ambroise Croizat

Monsieur le Secrétaire général,

La maternité des Bluets de Paris est une structure emblématique, pionnière, pour les droits des femmes : dès sa création, elle a su développer une prise en charge de la grossesse, de l’accouchement, et de l’allaitement, tournée vers le bien être des femmes et des bébés.

Depuis la loi Veil de1975, elle accompagne les femmes dans leur demande d’IVG. Elle répond aux femmes dans le cadre de son centre de planification familiale et plus récemment aux demandes de PMA.

Elle a su aider à l’expérimentation d’une maison de naissance, adossée à la maternité, qui réalise une centaine de naissances par an.

Depuis 4 ans, par la mobilisation de l’ensemble des équipes médicales et para médicales, elle réalise chaque année 3150 accouchements, 1200 IVG et 1200 PMA et constitue une structure dynamique et innovante.

C’est une maternité dont l’activité est essentielle dans le dispositif sanitaire de l’est parisien.

Le 3 novembre 2016, l’Agence Régionale de Santé a pris la décision conjointement avec l’équipe médicale d’une suspension partielle d’activité dès la fin novembre 2016 pour maintenir la sécurité de la prise en charge des patientes lors des accouchements du fait de l’instabilité de l’équipe, et particulièrement celle, « peau de chagrin », de gynéco-obstétriciens ébranlés par une gestion contestée de l’Association Ambroise Croizat.

Comment les personnels vont-ils pouvoir annoncer aux patientes que certaines d’entre elles vont finalement accoucher ailleurs à quelques jours de la naissance de leur bébé ?

Dans le cadre des mesures budgétaires en vigueur, cette suspension partielle d’activité condamne à terme cette maternité.

Vous ne pouvez pas ignorer combien la fermeture de cette maternité serait dramatique pour les droits des femmes, mais aussi pour l’équipe hospitalière dont les qualités et les compétences ont toujours été reconnues.

Votre organisation syndicale, elle même mobilisée le 8 novembre 2016 pour le droit à la santé en dénonçant la dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux et les difficultés d’accès aux soins, ne peut pas cautionner la disparition d’une structure exemplaire!

Dans cette période politique particulièrement hostile au service public, dont la CGT dénonce les effets, la Maternité des Bluets, dirigée par l’association Ambroise Croizat (liée à l’Union Fraternelle des Métallurgistes UFM), participe au service public.

Vous avez la responsabilité et les moyens politiques d’aider à redresser la gouvernance de cette structure médicale et chirurgicale, en intervenant dans le sens de la mise en place d’une direction administrative à compétence hospitalière à même de donner une réelle autonomie. Cela en redonnant confiance aux professionnels et permettre de retrouver une direction médicale.

Nous attendons de toute urgence, de votre part, un geste fort et responsable pour œuvrer dans ce sens.

Premières signatures : Virginie Gossez déléguée syndicale Sud à l’Hôpital Pierre Rouquès Les Bluets, secrétaire du syndicat Sud Santé Sociaux 75, Nora Tenenbaum pour la Cadac

Publicités

Une réponse à “Lettre ouverte à Philippe Martinez 19 11 2016

  1. Oui la clinique des bleuets doit vivre, elle est un lieu d’accueil des femmes en difficultés non seulement psychologique mais aussi financière.
    Je le sais car j’ai été soignée aux bleuets à une période de ma vie où j’étais en assez grande difficulté.
    La fermeture des Bleuets serait un mauvais coup pour les femmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s