Paris mercredi 14/12 à 18H : RASSEMBLEMENT « SOLIDARITÉ AVEC LES VICTIMES À ALEP »


evenement_20161214-480x328

Cher(e)s Adhérent(e)s, Sympathisant(e)s et Ami(e)s,

Nous comptons sur vous pour relayer l’information.

Note : Chaque jour nous publions des nouveaux événements pour soutenir le peuple syrien, voir la dernière liste à jour évènements de soutien au peuple syrien

Rendez-vous à Paris le mercredi 14 à 18h sur la Place Stravinsky à côté du Centre Pompidou pour manifester votre solidarité avec les victimes d’Alep !

Venez habillés de rouge, ou avec un détail rouge (foulard, bonnet). Nous mettrons à votre disponibilité des bougies.

Solidarité avec les victimes à Alep

A l’heure où les forces gouvernementales syriennes sont en train de prendre le contrôle de la quasi-totalité de l’Est de la ville d’Alep, des dizaines de milliers de civils doivent être protégés de toute urgence.

Les événements des dernières 24 heures indiquent que des civils vivant dans ces secteurs seraient victimes d’actes de représailles commis par les forces loyales au gouvernement syrien : détention arbitraire, torture, disparition forcée et exécutions extrajudiciaires. Le Haut-Commissariat de l’ONU (HCDH) aux droits de l’homme dénonce l’exécution d’au moins 82 civils, dont 11 femmes et 13 enfants, par les forces pro-gouvernementales.

« Nous avons été informés que des forces pro-gouvernementales ont pénétré dans des habitations et tué les civils qui s’y trouvaient, y compris les femmes et les enfants », a dit le porte-parole du HCDH, Rupert Colville.

Aujourd’hui, les blessés ne peuvent pas être évacués, et ceux qui essayent de fuir risquent leur vie.

Nous demandons que :

Les parties au conflit autorisent les civils, s’ils le souhaitent, à quitter la ville sans restriction et en toute sécurité, et que leur évacuation soit facilitée.

Un accès humanitaire soit garanti pour que l’aide dont ont besoin les civils puisse être acheminée.

Les bombardements cessent.

Des observateurs puissent assurer le respect des droits humains et du droit international humanitaire.

Nous vous appelons à venir nombreux pour exprimer votre solidarité avec les civils d’Alep.

Soyons nombreux. Soyons solidaires. Montrons au peuple d’Alep qu’il n’est pas oublié.

Mercredi 14 décembre à 18h

Place Stravinsky, Rue Brisemiche, 75004 Paris

(à côté du centre Pompidou)

Événement Facebook

Ils appellent au rassemblent :

Amnesty International France

CCFD – Terre Solidaire

Collectif pour une Syrie libre et démocratique

FIDH

Souria Houria (Syrie Liberté)

MRAP

Vague Blanche

CFDT

CARE

*****

Communiqué collectif des chercheuses et chercheurs de Noria sur les massacres d’#Alep et la crise syrienne :

Depuis hier, des centaines de témoignages parviennent d’Alep pour raconter la guerre qui s’y déroule. Si les éléments de langage parlent de « reprise d’Alep par les forces pro-gouvernementales » ou de « chute d’Alep », il est indispensable de nommer ce qui est en cours dans la ville syrienne : le massacre systématique de populations civiles par l’armée du régime et ses soutiens, appuyés sans discontinuer par les forces armées russes.

Les messages d’adieu de femmes et d’hommes attendant la mort nous mettent d’abord face à l’horreur en train de se faire. Cette horreur, qui trouve aujourd’hui son paroxysme à Alep, a débuté en Syrie il y a cinq ans. Elle a fait des centaines de milliers de morts, mutilés, disparus, déplacés et réfugiés.

Ces messages jettent ensuite une terrible lumière sur la responsabilité de tous ceux qui, par idéologie, ignorance ou paresse, auront laissé l’horreur se produire. Ils nous disent enfin que ce 13 décembre marquera sans doute pour longtemps la fin des espoirs suscités en 2011 dans les sociétés du monde arabe et au-delà, en scellant l’avènement d’autoritarismes plus violents encore que ceux qui les ont précédés.

Noria, en tant que collectif de chercheurs, s’est efforcé ces dernières années d’analyser au plus près la crise syrienne. Si ce travail d’analyse paraît dérisoire en ce jour de massacre, il nous fonde à parler pour dénoncer l’erreur raciste et meurtrière de tous ceux qui, au nom d’un supposé choix à faire entre deux maux, pensant faire preuve de réalisme, refusent le droit à la démocratie à des sociétés arabes que seuls les « hommes forts » et leurs cliques tortionnaires pourraient « tenir ». Ceux-là même qui s’imaginent avec un cynisme inouï que le sang des Alépins achètera la sécurité de l’Occident face à l’État Islamique.

A l’heure où certains candidats à la présidence de la République, en France, se jouent les thuriféraires du régime syrien, il serait bienvenu de savoir de quelles « valeurs » ils se réclament, eux dont la passivité, quand ce ne sont pas les encouragements, promeuvent la domination autoritaire, le meurtre, la torture, le mépris du droit international humanitaire et de la dignité des hommes.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s