Sortir le soin de la sphère privée pour en faire un enjeu démocratique

ax195-196_hs_couv_bdDans son édito « Quand notre société prendra soin de nous », Sabine Panet parle des femmes « qui assument, souvent dans l’invisibilité, les tâches de soin », de l’« attention portée aux besoins vitaux des personnes », des compétences précieuses mais non reconnues… « Dans notre société traumatisée par de multiples violences, gangrénée par le sexisme, par le racisme et par la montée des inégalités sociales, la voix de toutes ces femmes incarne une alternative furieusement inspirante. Et tellement puissante… »

Dans le dossier de ce numéro hors-série « Le soin aux autres. Une histoire de femmes ? », les auteures abordent de multiples sujets dont :

  • L’abécédaire du « care », autour de définitions ou de délimitations. Une auteure souligne le risque de dépolitisation autour de la notion de « sollicitude », de lissage des tensions sociales et des rapports conflictuels, en ajoutant que « le travail domestique, ce n’est pas du care, c’est de l’oppression ». Dans cet abcédaire figurent, entre autres, les migrantes qui accomplissent dans l’ombre des tâches assignées aux femmes (« pour » des femmes travaillant comme salariées) et bien au profit des hommes qui s’en dispensent), l’énorme quantité de soin gratuit dispensée aux hommes en pleine santé, les logiques marchandes « de rationalisation et de rentabilité » dans les secteurs santé-social, la prise en charge émotionnelle oubliée pour tout compte, la nécessité de renforcer l’autonomie des personnes…

  • La vie de Fabiana, migrante sud-américaine travaillant dans les secteurs du nettoyage et du soin. Avec le rappel qu’en Belgique 50% des migrants sont en fait des migrantes…

  • Les femmes en blanc broient du noir, les infirmières, leur rapport aux médecins ou au diagnostic, leurs qualifications, leurs fonctions autonomes…

  • Une journée avec Anita, femme de ménage à l’ULB, les tâches morcelées, les horaires coupés, les déplacements, les temps impartis trop réduits, l’irresponsabilité organisé des donneurs d’ordre envers les sous-traitants, un travail physiquement et mentalement fatiguant…

  • Mères d’enfants autistes : leur vie sur le fil

  • « Cent ans de sollicitude », les décalages entre une « certaine illusion de l’égalité » et les réalités sociales, l’assignation de toutes les femmes au travail domestique et à la reproduction sociale, la division sexuée des tâches, le sexe de l’emploi du temps, les effets des privatisations, cet énorme quantité de travail non rémunéré…

  • Accouchées à la lessiveuse, les effets de la réduction du séjour en maternité, des économies au détriment des femmes, l’hyper-médicalisation et la place non reconnue des sages-femmes, le manque d’anticipation des possibles besoins…

  • La crèche où l’on parle toutes les langues, et qui forme aussi les parent-e-s à la puériculture

  • À Chypre, les femmes avortent sous le manteau, le droit à l’avortement très limité dans la partie grecque, le clergé orthodoxe très conservateur, les politiques très restrictives des hôpitaux publics…

  • Le combat des travailleuses d’Orpea, les résistances des employé-e-s de maisons de repos en lien avec les résident-e-s, les arrêts de travail le jeudi « les jeudis noirs », conditions de travail et refus de l’infantilisation des personnes agé-e-s…

  • Chez soi, le dernier passage, les soins palliatifs à domicile,les listes d’attente « comme si les personnes mourantes avaient encore le temps d’attendre ; comme si rien ne comptait moins qu’une fin de vie de qualité »…

  • La femme qui dévoile les souffrances invisibles au travail, Karen Messing, les radiations, les produits dangereux, les postures difficiles, les horaires incompatibles avec la vie personnelle, la non-reconnaissance des compétences, le « fossé emphatique », le travail des femmes perçu comme non pénible,

  • « Qu’est-on en train de faire ? » et les mineur-e-s isolé-e-s étranger-e-s

  • L’eurodéputée qui se bat pour les travailleuses domestiques, Konstantina Kouneva, le secteur du travail domestique, les travailleurs/travailleuses invisibilisé-e-s, souvent non déclaré-e-s et sans protection sociale, ceux et celles qui travaillent « principalement entre les murs des maisons privés »…

  • « Allez, tout le monde, redistribuons les responsabilités ! ». Un entretien avec Joan Tronto, la capacité à « conforter les relations interpersonnelles, à tisser les interactions sociales », les obligations et les responsabilités liées à la dépendance, les oppressions et les logiques de l’injustice, l’égalité, le partage et la diminution du temps de travail, construire les solidarités…

  • Pour un soin démocratique, les questions de soin à autrui sont une question politique…

Parmi les autres textes publiés, je signale notamment :

  • Femmes debout de Standing Rock, l’importante victoire face à un projet d’oléoduc qui menaçait leurs terres et leur accès à l’eau.

  • La journée internationale pour l’abandon de l’excision. « Nimse » ou les regrets, les images de Virginie Limbourg.

  • Le projet Tremplin, un toit et des liens pour les migrant-e-s

  • Les voix des « damnées du cuivre » en Birmanie

  • Je souligne l’article « Du bout des lèvres », les « impératifs » de la mode, les bouches factices, les lèvres de la bouche gonflées et rouge cerise, l’esthétique pornographique, les « nymphoplasties », la complaisance de « chirurgiens » dit esthétiques

  • et toujours de riches rubriques : culture et informations internationales.

Un journal de nos amies belges à faire connaître.

Axelle Hors-Série : Le soin aux autres. Une histoire de femmes ?

janvier-février 2017, http://www.axellemag.be

Didier Epsztajn

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s