Quelques idées reçues sur la prison

Le temps de la campagne électorale, l’OIP, en partenariat avec les auteurs de bande dessinée de l’Épicerie séquentielle, propose un dessin par semaine pour déconstruire les idées reçues sur la prison.

https://oip.org/analyse/quelques-idees-recues-sur-la-prison/

©Alexe Lolivrel

Le coût moyen d’une année de prison pour une personne détenue est estimé à 32 000 euros, tandis que le coût moyen annuel d’une mesure en milieu ouvert est estimé à 1 014 euros par personne. Par jour, la détention d’une personne coûte en moyenne 100 euros. Une journée de semi-liberté, 50 euros. Tandis que le placement extérieur coûte en moyenne 31 euros par jours, et le placement sous surveillance électronique 10 euros.

©Leah Touitou

Une part importante des condamnés sous écrou le sont pour l’exécution d’une courte peine de prison : 36% purgent une peine de moins d’un an d’emprisonnement. Et 84% ont un reliquat de peine de moins de deux ans à effectuer. Les personnes condamnées pour les crimes les plus graves sont très minoritaires dans les prisons françaises : les peines de 20 à 30 ans concernent 3,2% des condamnés, la perpétuité 0,8%.

Les maisons d’arrêt, où se concentrent la surpopulation carcérale, abritent 19 409 personnes exécutant un reliquat de peine de moins d’un an de prison, et 4 138 de moins de deux ans (au 1er janvier 2017). Si celles dont la peine restant à effectuer est de moins d’un an en bénéficiaient d’un aménagement de peine comme la prévention de la récidive le requiert, il n’y aurait plus de surpopulation en maisons d’arrêt et l’encellulement individuel à 80 % pourrait être atteint.

©Emy

Les peines alternatives sont des peines exécutées en milieu ouvert, dans le cadre d’un dispositif d’accompagnement, de suivi et de contrôle. Elles permettent d’éviter l’effet désocialisant de la prison et de réduire de moitié les risques de récidive à l’issue de la peine.

Ces peines alternatives s’accompagnent de mesures de contrainte et de contrôle qui peuvent être très nombreuses et peser très lourdement sur le condamné. Jusqu’à, parfois, prendre le pas sur la logique d’accompagnement et d’insertion.

©Yann Damezin

Plus on construit de prisons, plus on les remplit !

Pourtant, ce n’est pas l’augmentation de la délinquance qui est en cause, mais bien l’inflation de mesures pénales favorisant l’incarcération.

©Alexe Lolivrel

Envoyer les délinquants en prison, ce n’est pas mieux protéger la société. Au contraire !

La prison produit ce qu’elle entend combattre : elle aggrave l’ensemble des facteurs de délinquance en fragilisant les liens familiaux, sociaux ou professionnels, et elle favorise les fréquentations criminogènes.

Résultat : 61% des personnes condamnées à une peine de prison ferme sont réincarcérées dans les cinq ans. Des chiffres qui tombent à 34 et 32% pour une peine alternative à la prison comme le travail d’intérêt général ou le sursis avec mise à l’épreuve.

©Ugo Panico

« Il faut se défaire résolument de l’idée commune selon laquelle les effectifs de personnes emprisonnées sont liés à l’état de délinquance du pays », rappelle Jean-Marie Delarue, ancien Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

En effet, l’augmentation de la population détenue est surtout liée à des orientations de politique pénale, dont l’inflation de mesures favorisant l’incarcération.

©Marie-Lys

Plus de la moitié des peines prononcées chaque année sont des peines très courtes, de moins d’un an. Les personnes condamnées pour les crimes les plus graves sont très minoritaires dans les prisons françaises : les peines de 20 à 30 ans concernent 3,2% des condamnés, la perpétuité 0,8%.

 

https://oip.org/analyse/quelques-idees-recues-sur-la-prison/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s