Des enregistrements en 2016

Des disques et des musiques récentes. Prendre le temps de s’arrêter, d’écouter des albums. S’éloigner des critères privilégiés par des commerçants, rarement disquaires, ou des productions des majors…

De multiples éditeurs nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ». Quelques disques enregistrés, ici en 2016, au hasard des écoutes.

couv-transextended_700Atmosphères intenses et colorées, interactions des instruments et de la voix, paysages musicaux puisant à de multiples sources…

Macha Gharibian (piano, Fender Rhodes, voix), Théo Girard (contrebasse), Alexandra Grimal (saxophones soprano et ténor), Matthias Mahler (trombone), Fabrice Moreau (batterie), Dré Pallemaerts (batterie, kanjira), David Potaux-Razel (guitare), Tosha Vukmirovic (saxophone ténor, kaval, clarinette).

Un disque envoutant

Cd Macha Gharibian : Trans extented, enregistré en 2016, Jazz Village

disc-montagne-1Ce qui frappe en premier lieu dans ce disque c’est l’alliance du trombone et des tambours. Mais je n’oublie pas l’élégance des cordes. Julien Charlet (batterie), Jérôme Regard (basse et contrebasse ), Pierre Durand (guitare et dobro), Daniel Zimmermann (trombone et compositions) plus Didier Havet au soubassophone sur le premier morceau.

Ces musiciens font voyager, rêver. Les uns et les autres proposent des accents musicaux comme autant de variations du temps.

Lire la note plus détaillée de Nicolas Béniès : rattrapages-pour-terminer-lannee-2016-en-beaute/

Cd Daniel Zimmermann : Montagnes Russes, enregistré en janvier 2016, Label Bleu 2016

cf399cd-600Geographie du monde et géographie instrumentale

Eve Risser (piano, piano préparé, voix et composition), Sylvaine Hélary (flute, flute alto, flute basse, piccolo), Antonin Tri Hoang (saxophone alto, clarinette, clarinette basse), Benjamin Dousteyssier (saxophones ténor and basse), Sophie Bernado (basson, voix), Eivind Lønning (trompette, trompette picolo), Fidel Fourneyron (trombone), Julien Desprez (guitare électro-acoustique et guitare électrique), Fanny Lasfargues (guitare basse électro-acoustique, voix), Sylvain Darrifourcq (batterie, percussions)

Des les premières mesures, l’auditeur et l’auditrice seront happé-e-s dans cette, un peu invraisemblable, construction sonore. Ordre et chaos. Un tourbillon assez vertigineux.

Cd Eve Risser – White Desert Orchestra : Les deux versants se regardent, enregistré août 2016, Clean Feed

arton3473091Un univers mélancolique et raffiné.

Un quatuor animé par une clarinette basse aux sons feutrés. L’apport vocal forme sens en regard des musiques proposées.

Laurent Rochelle (clarinette basse, saxophone soprano, compositions), Frédéric Schadoroff (piano, effets), Olivier Brousse (contrebasse), Eric Boccalini (batterie) et sur certaines pièces Anja Kowalski (voix, textes)

Je signale que le chant est principalement en allemand. Une langue dont la texture et les sonorités entrent en belle résonance avec celles des autres musiciens.

Un disque plein de poésie.

Cd Laurent Rochelle – Okidoki Quartet : Si tu regardes, Linoleum Records 2016

jean-philippe-scali657Un ensemble animé par un duo saxophone baryton – Jean-Philippe Scali qui joue aussi de la clarinette basse – et trombone Glenn Ferris.

« Sous ce « Low Down » qui vaut pour titre et sonne comme une attitude esthétique, il faut bien sûr entendre le plaisir d’aller puiser dans les entrailles du son mais aussi le bonheur de se couler dans le flot naturel de la musique, en quête du juste tempo — celui qui permettra au blues de chanter naturellement, celui qui donnera au swing tout son pouvoir d’entrainement, celui fera d’une ballade un moment de grâce, celui qui magnifiera le pouvoir érotique du funk ou donnera à un reggae en cinq sa nonchalance contagieuse. » (Vincent Bessières).

Au piano, à l’orgue Hammon B3 ou au Fender Rhodes Frédéric Nardin, à la contrebasse Samuel Hubert, à la batterie Donald Kontomanou.

Douceur, suave énergie, rugueuse tendresse et inclinaison dansante… Et pour conclure un bel Goodbye Pork Pie Hat de Charles Mingus.

Lire la note plus détaillée de Nicolas Béniès : nouveautes-jazz-decembre-2016-2/

Cd Jean-Philippe Scali feat. Glenn Ferris : Low Down, enregistré en janvier 2016, Gaya Music

r-9297648-1478170705-6066-jpegDaniel Erdmann, me semble-t-il, fait partie des plus intéressants saxophonistes actuels, tant par son timbre que par sa recherche de structures musicales. Il est un des animateur du groupe Das Kapital. Je rappelle, entre autres, son duo avec Edouard Bineau (concerts-8/) ou sa confrontation avec l’univers de François Schuiten (des-enregistrements-en-2014-3/). Il est ici au saxophone ténor avec Théo Ceccaldi (violon et alto) et Jim Hart (vibraphone), un ensemble peu commun.

Alliage de douceur mélodique et d’improvisation, recherche de nouvelles pistes, maillages sonores avec les cordes ou le vibraphone, tissage coloré et envoutant…

Cd Daniel Erdmann’s Velvet Revolution : A Short Moment of Zero G, enregistré en mai 2016, BMC

149952Un ensemble très mélodique et cohérent. Vinnie Sperrazza (batterie), Chris Speed (saxophone ténor), Bruce Barth (piano) et Peter Brenoler (contrebasse). Sonorités lyriques, belle musicalité et émouvant saxophone, comme dans le « Somewhere » de Leonard Bernstein.

Cd Vinnie Sperrazza : jusxtaposition, enregistré en janvier 2016, Posi-Tone Records 2017

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s