Botox / Intox

(Clinique Esthétique Médiapôle – 18, Avenue des Champs Élysées – Paris 8° — 28 Juin 2017)

La politique est une affaire sérieuse, bien trop sérieuse pour en sourire. Faudrait-il en ce domaine perpétuellement tirer la tronche ? Le Sourire fait heureusement aujourd’hui son grand retour. Et il n’est pas obligatoirement niais.

On peut enfin effacer ces méchantes rides du visage qui nous minaient le moral et nous empêchaient de sourire. Le Botox est aujourd’hui disponible en France.

Les crèmes anti-âge aux vertus raffermissantes et autres soins de peau, même entre les mains des meilleurs praticiens et cosméticiens ne suffisaient plus à masquer les outrages du temps, ceux occasionnés par le vieillissement et les abus du pouvoir personnel. Liftings, peelings et autres applications de collagène réalisés lors d’opérations de révision constitutionnelle s’étant avérés incapables de rendre jeunesse et fermeté au visage ravagé et délabré de la Constitution, nous parlons de la Ve, le Botox va lui rendre enfin le Sourire.

Rides du lion (entre les deux sourcils), celles du pouvoir arbitraire et léonin, de sa manie de l’ordre et des ordonnances, rides de la patte d’oie (au coin des yeux), celles de l’État austéritaire et sécuritaire, rides du front et plis disgracieux des joues, ceux du 49.3, tout ceci a maintenant trouvé remède grâce au Botox.

Qu’est-ce donc que le Botox ? Rien d’autre que le joli nom de scène de la toxine botulinique, toxine produite par la redoutable bactérie Clostridium botulinum, que chacun sait pouvoir rencontrer de façon mortelle lors de l’ingestion de conserves avariées ou mal stérilisées.

La toxine botulinique inhibe la sécrétion d’acétylcholine au niveau de la jonction euro-musculaire, induisant ainsi une paralysie flasque des nerfs moteurs. Poison des plus violents, elle peut être ainsi responsable de la paralysie des muscles respiratoires et de la mort. Considérée comme une arme biologique offensive, sa production et sa détention sont interdites par une convention internationale, la Biological and Toxin Weapons Convention.

Utilisée à très faibles doses et en injections locales, elle a cependant trouvé un usage thérapeutique et cosmétique dans plusieurs affections neuromusculaires telles que le strabisme, le torticolis récalcitrant et le blépharospasme (du grec ancien blepharon, la paupière), cette contraction répétée et involontaire des muscles des paupières.

Utilisée aujourd’hui en médecine esthétique à la célèbre Clinique Médiapôle spécialisée dans le ravalement de façade des situations les plus désastreuses – après tout, tout est question de présentation et à Médiapôle, on a l’art et la manière – cette toxine, commercialisée sous le nom de Botox, permet de rendre la jeunesse au faciès les plus délabrés.

Par de minimes injections bien ciblées au niveau de la face et des muscles peauciers du visage, on obtient la disparition de ces vilaines rides si préoccupantes, nous voulons parler de celles développées sur le visage de notre Constitution. Et faire ainsi mentir ceux qui, au prétexte de cet aspect quasi moribond, voudraient en finir au plus vite. Poison ou bénédiction ? C’est selon.

Les résultats sont miraculeux : peau du front lisse et détendue ; coup de jeune inespéré dans le regard ; béatitude dans l’expression. Ces effets de jouvence peuvent durer jusqu’à trois ou quatre mois, la durée d’un été, nous a-t-on assuré.

À la Clinique Médiapôle, elle regroupe différents titres, unanimisme attendrissant, on juge le délai suffisant pour mener à bien certaines douloureuses réformes avant que ne surviennent l’automne et la réapparition de ces vilaines flétrissures.

Jean Casanova

Publicités

2 réponses à “Botox / Intox

  1. Sous couvert de quelques douces allusions politiques, ça serait-y-pas un bon vieux coup de pub ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s