Ne pas payer ce que nous ne devons pas

Une petite brochure très claire du CADTM sous forme d’un entretien avec Eric Toussaint mené par Benjamin Lemoine1.

Quelques éléments comme incitation à lire les travaux du CADTM, les livres d’Eric Toussaint (un certain nombre d’entre-eux ont donné lieu à des notes de lecture).

Partir d’une thématique spécifique pour aborder les problèmes de la société et du système capitaliste global, une revendication d’abolition des dettes du « Tiers monde », la coalition « Ca suffat comme ci », le collectif « Les autres voix de la planète », les dettes du « Sud » et les dettes du « Nord », les politiques d’austérité sous prétexte de l’augmentation de la dette publique, la « crise grecque » (« Elle n’était en fait qu’une vaste opération de communication pour cacher l’essentiel, à savoir la poursuite de la crise bancaire et toute une série d’initiatives de la Banque centrale européenne, des gouvernements des pays de l’Union européenne et également des États-Unis pour, à l’aide des finances publiques, venir en aide aux banques »), la remise en cause du paiement de la dette, la mutation du CADTM, « il est passé d’une organisation du Nord solidaire avec le Sud à un réseau Nord-Sud d’action sur le thème des alternatives au système-dette », le choix de relations prioritaires avec les mouvements sociaux, l’implantation internationale du CADTM…

La solidarité avec le mouvement zapatiste, « Fifty years, it’s enough », la responsabilité des créanciers et le génocide au Rwanda, l’implication des banques françaises dans le financement des achat d’armes du général Habyarimana, les liens entre corruption et endettement…

Argentine, Brésil, Paraguay, Equateur, dettes odieuse, dettes insoutenables, dettes illégitimes, commissions d’audit, suspension des paiements, le monde « arabe », la Grèce, le Comité pour la vérité sur la dette publique, « Différentes compétences et expériences étaient réunies dans plusieurs domaines importants pour notre travail : droit international, droit constitutionnel, droits humains, audit des comptes publics, finances privées dont banques, économie internationale, banque centrale, statistiques, etc. », les actualités et les actions contre les dettes illégitimes, des alternatives commençant par un audit et une suspension du paiement de la dette…

« Deux leçons principales pour l’avenir :

1. La nécessité pour tout gouvernement populaire (ou pour toute force de gauche qui prétend participer à un gouvernement) de résister aux créanciers, de désobéir aux institutions et aux traités européens, de s’appuyer sur des mobilisations populaires et de respecter la volonté du peuple.

2. La nécessité pour ceux et celles d’en bas de maintenir une pression maximale sur les gouvernements considérés comme amis afin qu’ils ne capitulent pas et qu’ils mettent réellement en œuvre un authentique programme alternatif. »

Sommaire :

  1. La généalogie du CADTM et de l’anti-dette illégitime : les origines

  2. Les premiers terrains d’expérimentation de la méthode CADTM pour combattre les dettes illégitimes : les exemples du Rwanda et de la République démocratique du Congo
  3. L’Argentine : la poursuite de l’action contre la dette illégitime
  4. Des espoirs déçus au succès en Équateur. Les exemples de l’Afrique du Sud, du Brésil, du Paraguay et de l’Équateur
  5. Grèce : L’ambivalence des dirigeants vis-à-vis de l’ordre financier et de la dette malgré des débuts prometteurs de lutte
  6. Grèce : L’audit de la dette, la capitulation de Tsípras et les perspectives internationales de lutte

« En conclusion, il n’y a aucun doute sur notre volonté d’étendre les initiatives et actions contre les dettes illégitimes », Je souligne particulièrement deux dimensions : la nécessité pour les gouvernements de « prendre des actes unilatéraux, condition sine qua non pour renverser le rapport de force » et l’indispensable auto-organisation de la population pour avancer vers des changements profonds.

.

Généalogie du CADTM et des luttes contre les dettes illégitimes

CADTM 2017, 56 pages

http://www.cadtm.org/Genealogie-du-CADTM-et-des-luttes

Didier Epsztajn

1 Benjamin Lemoine : L’ordre de la dette. Enquête sur les infortunes de l’Etat et la prospérité du marché, la-dette-de-marche-construit-son-ordre-politique-et-social-en-meme-temps-que-son-omnipotence/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s