Des enregistrements en 2014 (5)

Des disques et des musiques récentes. Prendre le temps de s’arrêter, d’écouter des albums. S’éloigner des critères privilégiés par des commerçants, rarement disquaires, ou des productions des majors…

De multiples éditeurs nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ». Quelques disques enregistrés, ici en 2014, au hasard de ré-écoutes récentes. Voir aussi : des-enregistrements-en-2014/, des-enregistrements-en-2014-2/, des-enregistrements-en-2014-3/, des-enregistrements-en-2014-4/

Dès les premiers moments d’écoute, l’auditeur/auditrice est transporté-e sur des rives peu fréquentées. Les sonorités ne sont pas celles d’un pupitre de cuivres d’orchestre de jazz « habituel ».
Loren Stillman
(saxophone alto); Oscar Noriega (saxophone alto, clarinette, clarinette basse); Chris Speed (saxophone ténor, clarinette); Brian Settles (saxophone ténor, flûte); Tim Berne (saxophone baryton); Dave Ballou, Ralph Alessi, Shane Endsley,(Trompettes); Kirk Knuffke (cornet); Alan Ferber, Jacob Garchik, Ben Gerstein (Trombones); Jeff Nelson (trombone basse, trombone contrebasse); Patricia Franceschy (Marimba); Mary Halvorson (Guitare); Kris Davis (Piano); Michael Formanek contrebasse); Tomas Fujiwara (batterie); Mark Helias (direction).

Le disque débute par la pièce donnant son titre à l’album et se poursuit par « Exoskeleton » en un prélude et huit parties. Espace sonores où j’ai particulièrement apprécié les tonalités individuelles et collectives. Et à chaque écoute, d’autres impressions, d’autres couleurs, mais toujours un large spectre sonore permis par cette réunion d’instrumentistes. Enivrant.

Cd Michael Formanek – Ensemble Kolossus : The distance, enregistré en décembre 2014, ECM 2016


C’est à
Ornette Coleman que j’ai immédiatement pensé en écoutant ce disque. Comme une parenté évidente du coté de la liberté.

Jean-Luc Fillon (hautbois, cor anglais), Mark Feldman (violon), François Méchali (contrebasse), François Merville (batterie).

Il y a de la magie dans l’association du hautbois et du violon.

Cd Jean Luc Oboman Fillon : Echoes of freedom, enregistré en janvier 2014, Buda music


Quatre musicien-ne-s entre tradition et expérimentation.
Mary Halvorson (guitare électrique), Tomas Fujiwara (batterie), Benoît Delbecq (piano, piano préparé), Taylor Ho Bynum (cornet, bugle). Un vocabulaire sonore intégrant à la fois les sons, parfois aériens, de la guitare, la force du cornet, les belles variations des pianos et le ballet des cymbales…

Cd Illegal Crowns, enregistré en mai 2014, RogueArt


Entre densité et poésie. Le coté souffleur –
Jonathan Orland (saxophone alto, clarinette) et Julien Pontvianne (saxophone ténor, clarinette) – et celui des guitares – Federico Casagrande et Thomas Caillou. Un compositeur contrebassiste et bassiste électrique Gui Duvignau, pivot et un peu équilibriste, et un batteur Thibault Perriard.

Une musique et un ensemble à découvrir.

Cd Gui Duvignau : Fissura, enregistré en juin 2014, Onze heures onze 2015

Entrez dans la danse d’un trombone


« 
Une circulation simple et joyeuse dans nos regards et notre jeu… » (Yves Robert). Un trio composé d’Yves Robert (trombone), de Bruno Chevillon (contrebasse) et de Cyril Atef (batterie) et d’un peu d’électronique.

Musiques élégantes et rythmées, pas de danse, inspiration sud-américaine, avant et après le son chaud d’un trombone en joyeuse promenade.

Comme l’écrit très justement Nicolas Béniès (a-la-decouverte-dun-nouveau-label-bmc/) : « Ils se permettent d’inventer ou de fabriquer l’instant sans s’abandonner tout en faisant appel à tous les rythmes pour se frayer un chemin, à tous les sons, à toute la technique en se servant de toutes les musiques, arabo-andalouse en particulier sans craindre les emprunts du côté du hip-hop ou du rap pour aller vers la transe, vers l’extase. »

Cd Yves Robert trio : Inspired, enregistré en février 2014, BMC 2015

L’eau, la terre, le feu et l’air.


Episodes contemplatifs, rythmes regardant du coté du rock, instrumentistes à l’unisson, l’énergie et les espaces…

Régis Huby (violons), Jean-Marc Larché (saxophones alto et soprano), Yves Rousseau (contrebasse et composition), Christophe Marguet (batterie)

Une musique bouillonnante.

Cd Yves Rousseau 4tet : Akasha, enregistré en 2014, Abalone

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s