Invasion, annexion, construction d’un mur… Pour les droits des Sahraouis

Je commence par un détour. La langue française et le sexisme grammatical construit par l’académie. Ainsi Marie-Jo Fressard est la marraine de prisonniers politiques sahraouis. Et en tant que marraine, elle les parraine… (A paraître : Manuel de grammaire non sexiste : manuel-de-grammaire-non-sexiste/)

Des prisonniers politiques, une marraine, un long travail de soutien. L’auteure rappelle que « Le régime monarchique, qui affirme qu’il n’y a plus de prisonniers politiques au Maroc applique l’infaillible recette des dictateurs pour transformer un prisonnier politique en prisonnier de droit commun : une « bonne » torture pour faire avouer un des nombreux forfaits hautement sanctionnables : atteinte à la sacralité du monarque, à la famille royale, à l’intégrité territoriale, à la marocanité du Sahara, outrage au drapeau, caricature, utilisation des expressions Sahara « occidental », « colonisation », qui sont qualifiés d’atteinte à la sureté de l’Etat, etc. »

L’auteure revient sur l’histoire de ce territoire, parcouru par des nomades avant 1884, colonisé par l’Espagne de 1884 à 1972 (depuis les années 50, l’ONU exige la décolonisation de ce pays, qualifié de « territoire non autonome »), de 1973 à aujourd’hui « de la guerre de décolonisation à l’occupation marocaine qui se prolonge » (Espagne, Maroc, Mauritanie)… La stratégie du royaume marocain est expliquée, gagner du temps, renforcer sa position, coloniser les territoires occupés… sans oublier la construction d’un mur de 2 720 kilomètres de long, un mur qui coupe le pays en deux, un mur érigé, doit-on le préciser en violation du droit international.

Une société vivante, la République arabe sahraouie démocratique (RASD), les « fils des nuages ». Marie-Jo Fressard en décrit de nombreux aspects. Elle aborde aussi l’exil et la diaspora, « Hors du Sahara occidental, tout est exil pour les Sahraouis ».

J’ai notamment été intéressé par les pages sur les marrainages/parrainages, les appels téléphoniques, les parcours de vie de prisonniers, les résistances…

Comme l’indique Samuele de l’Apso dans sa postface, Marie-Jo « transmet par ses écrits les vies écorchés d’hommes avides de liberté et d’égalité, mais elle partage aussi volontiers les matériaux et les instructions pour assembler un four solaire pas cher, et la recette des délicieux petits gâteaux à y cuire »

Je reste toujours surpris par le silence de celles et ceux qui soutiennent, à juste titre, les droits des Palestinien-ne-s mais sont bien silencieuses et silencieux sur ceux des Sahraouis. Y aurait-il des colonialismes plus acceptables que d’autres ? Je rappelle que les déclarations des Sahraouis concernant la Palestine sont sans ambiguïté. Nous devons soutenir les un-e-s et les autres contre les pays colonisateurs, là Israël, ici le Maroc… Un livre donc à diffuser, une solidarité à développer.

« Face à l’injustice faite à la nation sahraouie, à ce pays dont les habitants originaires ont une langue, une culture, un gouvernement propre, il y a les petites mains, les croyances, les courages des Sahraouis, et des amis, aiguillant chaque fois que possible les consciences endormies »

.

En complément possible :

43 avocats internationaux en soutien aux militants sahraouis de Gdeim Izik, 43-avocats-internationaux-en-soutien-aux-militants-sahraouis-de-gdeim-izik/

Le Sahara Occidental, dernière colonie d’Afrique, le-sahara-occidental-derniere-colonie-dafrique/

La délégation sahraouie en Espagne dénonce l’ouverture d’une annexe de l’Institut Cervantès à El Ayoune occupée, la-delegation-sahraouie-en-espagne-denonce-louverture-dune-annexe-de-linstitut-cervantes-a-el-ayoune-occupee/

La question de la justice environnementale et sociale au Maroc passe par le Sahara Occidental, la-question-de-la-justice-environnementale-et-sociale-au-maroc-passe-par-le-sahara-occidental/

Agounia, agounia/

Electrifier le pillage : Ce que le Maroc et Siemens cachent à la COP22, Marrakech, electrifier-le-pillage-ce-que-le-maroc-et-siemens-cachent-a-la-cop22-marrakech/

VERT ne veut pas dire PILLAGE ! : Lettre ouverte de la société civile sahraouie à la COP22, vert-ne-veut-pas-dire-pillage-lettre-ouverte-de-la-societe-civile-sahraouie-a-la-cop22/

Ressources naturelles et intifada : pétrole, phosphates et résistance au colonialisme au Sahara occidental :

Aminatou Haïdar : « Je ne comprends pas que les gouvernements d’Espagne soient toujours du côté opposé au peuple », aminatou-haidar-je-ne-comprends-pas-que-les-gouvernements-despagne-soient-toujours-du-cote-oppose-au-peuple/

Sahara occidental : la honte d’une Espagnole, sahara-occidental-la-honte-dune-espagnole/

Sahara Occidental : Un mur autour d’El Aaiun occupée, protection ou agression ?, sahara-occidental-un-mur-autour-del-aaiun-occupee-protection-ou-agression/

Greve de la faim illimitée des prisonniers de Gdeim Izik, greve-de-la-faim-illimitee-des-prisonniers-de-gdeim-izik/

18 Février : Journée de solidarité avec les femmes sahraouies, 18-fevrier-journee-de-solidarite-avec-les-femmes-sahraouies/

Chez le même éditeur :

Sous la direction de Denis Véricel et Apso : Lutter au Sahara.Du colonialisme vers l’indépendance au Sahara occidental, elles-et-ils-sappellent-fillesfils-des-nuages-parce-que-depuis-toujours-elles-et-ils-poursuivent-la-pluie/

APSO : Les sahraouis en 2018 suivi de Imagine. Il faut partir. Politique fiction, independance-et-reconnaissance-du-sahara-occidental/

.

Marie-Jo Froissard : Drole d’occupation pour une grand-mère

Histoires de prisonniers politiques sahraouis, petite histoire du conflit

Apso, Givors 2017, 84 pages, 8 euros

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s