Les fruits que nous récolteront serons le produits de nos luttes

« Chaque jour, dans nos champs et les espaces de gouvernance mondiaux, régionaux, nationaux et locaux, nous avançons sur le chemin de la souveraineté alimentaire. Nous construisons l’autonomie et le pouvoir des femmes paysannes et les travailleuses agricoles qui affrontent un système qui discrimine contre elles de multiples façons et qui a aggravé la violence contre leurs corps et contre leurs territoires. Nous forgeons des droits, des droits pour les paysannes et paysans, pour les femmes et les hommes qui travaillent en agriculture, pour les femmes migrantes et travailleuses temporaires, les sans terre, les personnes qui se consacrent à l’élevage ou à la pêche, les migrants et travailleurs temporaires obligés de travailler dans des conditions de précarité extrême et bien souvent de servitude. »

Des luttes, des résistances de paysan-ne-s…

ASIE. Huile de palme et Sumatra, luttes pour la terre, Etat de Karnataka (Inde), grèves pour des salaires décents, luttes contre les importations bon marché en Corée du Sud, initiatives d’autofinancement de paysannes, loi sur le semences (Sri Lanka), criminalisation des paysan-n-es…

AFRIQUE et MOYEN-ORIENT. Droits aux semences et à la terre, Mozambique, Tanzanie, les traités internationaux contre les paysan-ne-s, ruine des petits producteurs de coton (Burkina Faso), luttes de pêcheurs en Afrique du Sud, étouffement des paysan-ne-s palestinien-ne-s par l’occupation israélienne, non respect des résolutions et des conventions internationales…

EUROPE. Communautés autonomes au pays basque, travail gratuit des femmes, effets de la Politique Agricole Commune (PAC), criminalisation du Syndicat andalou des travailleurs (SAT), violation généralisées des lois du travail en Suisse, marchés des terres en Allemagne…

AMERIQUES. Travailleurs et travailleuses agricole en Floride contre les grands fabricants de pesticides, luttes de sans-terre, Bolivie, expulsions violentes, violations des droits des êtres humains, bandes d’hommes armés, communautés autonomes, accaparement de terres, Argentine, Brésil : près de 2.000 assassinats politiques dans les zones rurales, nouvelles frontières agricoles et nouveaux conflits, prisonniers politiques au Paraguay…

« pour construire des droits, nous devons rendre visibles les situations et la discrimination systémique à l’origine de la faim et de la pauvreté dont souffre le plus grand groupe social collectif du monde »

La via campesina : Les paysannes et paysans luttent pour la justice : Cas de violation des droits des paysans

2017, 60 pages

https://viacampesina.org/fr/wp-content/uploads/sites/4/2017/08/Les-paysannes-et-paysans-luttent-pour-la-justice-FR.pdf

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s