Le vrai visage de l’extrême droite au pouvoir


Un second livre, après
Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes (VISA) : Lumière sur mairies brunes : discours-haineux-mesures-antisociales-autoritarisme-et-racisme/, pour mettre en lumière les faits et méfaits de l’extrême droite au pouvoir.

Dans l’introduction, introduction-de-louvrage-de-visa-lumieres-sur-mairies-brunes-tome-2/, publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, les auteur-e-s soulignent, entre autres, le « le passé sulfureux » de plusieurs candidats frontistes, l’importance des luttes syndicales à la fois contre les politiques libérales gouvernementales et les déclinaison locales autoritaires de l’extrême -droite.

Un recensement méticuleux des pratiques municipales brunes couvrant la période allant de juin 2015 à juin 2017.

Beaucaire, Béziers, Camaret-sur-Aigues, Fréjus, Bollène, Hayange, Mantes-la-Ville, Villers-Cotterets, Cogolin, Henin-Beaumont, 13 et 14èmes arrondissements de Marseille, Orange, Le Pontet, Le Luc-en-Provence, La Seyne-sur-Mer

Injures, attaques contre la culture, autoritarisme, politiques « sécuritaires », racisme, discriminations, discours xénophobes, refus de salle pour fêter l’Aïd el-Kébir, entraves à la liberté de culte, refus de construction de mosquées, polices municipales « musclée », (comme la « garde bittéroise »… déclarée illégale), stigmatisation du hallal…

Politiques économiques et anti-sociales, budgets réduits ou coupés aux associations, répressions anti-syndicales, rhétorique « antimusulmane et anti-immigrée », gestion sans contrôle démocratique, usage de fond publics pour des procès « privés », refus de créer une aire d’accueil pour « les gens du voyage », grands travaux immobiliers et bétonnage, privatisation et externalisation des services de la petite enfance, affairisme…

Révisionnisme historique, en particulier sur la guerre d’Algérie (changement de noms de rue pour effacer un passé qui ne passe pas), fausse laïcité et affichage d’une préférence chrétienne (crèches de Noël illégales dans certains mairies), usage de termes comme « grand remplacement » ou « invasion » ou « seuil de tolérance », refus de commémorer l’abolition de l’esclavage, ordre moral…

Insultes et dénonciations, liens avec des « identitaires » ou des « néo-nazis », tribunes de « théoriciens sulfureux de la droite extrême, réactionnaires, royalistes… », discriminations, arrêtés illégaux « anti-burkini », politiques de la peur, haine anti-musulmane…

A diffuser très largement. Il faut faire connaître les faits et les méfaits de l’extrême-droite, dénoncer les discours haineux et mensongers.

Vigilance et initiatives syndicalistes antifascistes  (Visa)  : Lumières sur mairies BRUNES tome 2

Editions Syllepse

https://www.syllepse.net/lng_FR_srub_66_iprod_713-lumiere-sur-mairies-brunes.html

Paris 2017, 232 pages, 8 euros

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s