Exploitation sexuelle de jeunes filles et de femmes

Merci à Jennie1 pour avoir signalé ce document

Pourquoi ce guide ? : « L’exploitation sexuelle commerciale alimentée par l’industrie du sexe n’a cessé de gagner en ampleur durant ces dernières décennies. Bien que cette industrie soit très présente au Québec, ce phénomène reste méconnu pour les familles. Ces dernières ont partagé avec nous leurs préoccupations et leurs peurs face à cette situation vis-à-vis de laquelle ils se trouvent souvent très démunis. »

Les auteur·e·s expliquent ce qu’est l’exploitation sexuelle commerciale (référence à la prostitution de rue, la danse nue, les massages dits érotiques, le téléphone érotique, les services d’escortes, la pornographie, la traite à des fins sexuelles, le tourisme sexuel, etc.) et la nécessité de comprendre sa réalité pour « toute démarche d’aide ou de soutien ». Elles et ils soulignent quelques indices pouvant servir d’alerte et analysent le pourquoi de la prostitution : « les inégalités de sexe constituent l’une des causes fondamentales à la base de l’exploitation sexuelle commerciale des femmes et des jeunes filles ». Sont abordés, entre autres, les systèmes familiaux et conjugaux, les difficultés vécues au sein des famille ou induites par la proximité d’un conjoint violent ou proxénète, les mauvais traitements infligés par des personnes en position d’autorité, l’illusion de gagner beaucoup d’argent en peu de temps, l’isolement et les manipulations affectives, la pauvreté et la précarité des conditions de vie, l’addiction à certains produits, le racisme (« les femmes racisées se retrouvent de façon disproportionnée dans la prostitution »). Je souligne une phrase de Richard Poulin citée dans cette brochure : « la contrainte économique plus particulièrement la précarité sociale et l’absence de moyens alternatifs d’existence en est l’une des causes. La prostitution semble représenter du moins de façon illusoire, une des rares voies d’accès à un niveau de vie que ne permettrait pas d’atteindre une origine sociale modeste et un faible niveau de compétence ».

Sont aussi détaillées les possibles conséquences sur la vie des adolescentes, des jeunes filles ou des femmes de l’exploitation sexuelle commerciale ; les difficultés liées au dévoilement et à la sortie de ces situations (banalisation de la prostitution, stigmatisation sociale, isolement et dépendance, dépendance affective, peur et menaces, violences, sentiments et émotions…

Un petit outil de sensibilisation et d’aide.

Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) :

S’outiller pour mieux agir

Guide d’information destiné aux proches des victimes d’exploitation sexuelle

http://www.lacles.org/wp/wp-content/uploads/Outils-pour-les-proches-des-victimes-v2.pdf

Québec 2017, 32 pages

Didier Epsztajn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s