Appel à la Marche pour l’égalité dans l’héritage en Tunisie le 10 Mars 2018 à 14h

Appel de la Coalition tunisienne pour l’égalité dans l’héritage

Nous vivons dans un pays qui a inscrit, dans sa constitution (articles 21 et 46) l’égalité totale entre les hommes et les femmes dans tous les domaines que le gouvernement doit promouvoir dans la loi et dans la pratique.

  • Nous vivons dans un pays qui a signé, ratifié et levé formellement toutes ses réserves sur la « Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes » (CEDEF/CEDAW), laquelle stipule clairement que les États doivent obligatoirement transposer ses dispositions pour l’égalité entre hommes et femmes, dans le droit national.

  • Nous vivons dans un pays qui a adopté le 11 Août dernier, une loi historique et intégrale pour mettre fin à toutes les formes de violences faites aux femmes, y compris la violence économique et où la loi impose aux femmes de contribuer aux charges de la famille si elle a des biens. (Article 23 alinéa 5 du CSP)).

  • Nous vivons dans un pays ou l’inégalité successorale freine l’entrepreneuriat féminin, appauvrit les femmes et réduit leur autonomie. Elles ne sont que 12% à être propriétaires d’un logement et 14% à posséder une terre. La faiblesse des ressources héritées par les femmes réduit leurs chances d’accès à la propriété et aux crédits, ce qui entrave leur autonomie économique et aggrave leur vulnérabilité et celle de leur ménage.

  • Nous vivons dans un pays où les femmes sont de plus en plus instruites et compétentes (53% des élèves du secondaire et 66% des étudiants à l’université tunisienne), subviennent autant que les hommes aux besoins des ménages en contribuant à toutes catégories de dépenses. Elles méritent donc un partage égalitaire des ressources et de l’héritage.

  • Nous vivons dans un pays où, malgré les grands principes d’égalité femmes/hommes, inscrits dans tous les textes fondamentaux et en dépit de certaines avancées, dont tout le monde se félicite, sévissent toujours domination patriarcale, inégalités flagrantes entre les sexes et violences.

  • Nous vivons dans un pays où le maintien de l’inégalité successorale est à la fois discriminatoire et anticonstitutionnel et, handicape l’accès des femmes à un statut de citoyenneté à part entière.

L’égalité successorale est une condition de l’achèvement de la modernisation de la société tunisienne et à l’accès à une Nation pleinement citoyenne. L’égalité citoyenne étant un préalable pour édifier une démocratie.

Soyons nombreux et nombreuses, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, pour exiger notre Droit au Partage égal de l’Héritage entre Hommes et Femmes et Pour une loi stipulant clairement l’Égalité Successorale

Pour que la Tunisie, pays de la révolution, devienne aussi, le pays des droits des femmes !

Coordination inter-associative pour l’égalité dans l’héritage en Tunisie. 

  • Relayez cet appel de la Coalition tunisienne pour l’égalité dans l’héritage. 

  • Faites passer à vos réseaux et ami-es.

PS : La manifestation partira le samedi 10 Mars de Bab Saadoun à 14h, pour rejoindre l’esplanade du Musée du Bardo. Nous serons en cortège avec tous les hommes et les femmes qui nous soutiennent avec la coordination de nombreuses autres organisations de la société civile.

Source : https://www.facebook.com/CoalitionEgaliteHeritage/

Publié sur Tlaxcala : http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=22939

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.