Face à l’urgence sociale : Augmentez immédiatement les salaires et les pensions ! (plus pétition)

Le contexte social et économique ainsi que la hausse des prix de l’énergie, des carburants, des produits alimentaires, etc. ont remis au centre des préoccupations l’exigence de meilleurs salaires, pensions, allocations d’études et indemnités chômage.

Pour les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL, il est urgent d’augmenter tous les salaires, des travailleurs et travailleuses du privé comme du public, des jeunes, ainsi que les pensions des retraité-es.

Le gouvernement doit prendre la décision immédiate d’une augmentation significative du Smic dès le 19 janvier 2022.

L’augmentation du Smic n’est pas discutable, n’en déplaise au comité des experts du Smic qui depuis des années, trouvent de fausses raisons pour décourager tout coup de pouce salarial. Ce comité a fait la démonstration de son inefficacité partisane et a trop vécu. Les véritables expert-es du salaire et du travail ce sont les travailleurs et travailleuses et leurs représentant-es syndicaux, ce sont eux et elles qui doivent décider !

L’augmentation du SMIC doit conduire à relever les minimas de branches actuellement en dessous du salaire de base minimum. Dans le même temps elle doit conduire à favoriser la négociation de l’augmentation de l’ensemble des grilles de salaires dans les conventions collectives.

A l’heure où les personnels des services publics, de la santé, de l’école, les administrations et notamment les collectivités locales sont en première ligne et assurent des missions essentielles à l’ensemble de la population, il est urgent et indispensable de mettre en œuvre des mesures générales telle que l’augmentation du point d’indice pour augmenter les rémunérations et engager rapidement le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat accumulées depuis plus de 10 ans.

Les retraité-es se sont fortement mobilisés jeudi 2 décembre, pour une augmentation immédiate de leur pension, retraite de base et retraite complémentaire, dont la dernière revalorisation a été plafonnée à un niveau très inférieur à l’inflation. Il est indispensable de les entendre maintenant !

Les jeunes en formation ou à la recherche d’un emploi connaissent une période de précarité de vie et de travail exponentielle, elle les plonge pour beaucoup dans une situation de pauvreté extrême.

Pour nos organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL, il est urgent de revaloriser les salaires des apprentis, d’imposer une rémunération obligatoire pour les jeunes en stage en entreprise, de payer les salaires en adéquation avec leur qualification et diplômes. Alors que plus d’un étudiante sur deux est obligé de travailler pour pouvoir étudier, il est essentiel d’aller vers un plan d’urgence pour la jeunesse favorisant leur autonomie. Dans ce contexte, une réponse immédiate consiste en l’ouverture du RSA aux moins de 25 ans.

La patience n’est plus de mise, les salarié-es et les retraité-es se mobilisent partout dans leurs entreprises et services pour exiger un meilleur salaire de base, garant à la fois de leur niveau de vie, au quotidien mais aussi de leur protection sociale, largement entamée par les exonérations sociales

octroyées par le gouvernement aux employeurs.

Il est temps de prendre en compte ces mobilisations et de rétribuer le travail de ceux et celles qui produisent les richesses et assurent des missions d’utilité et cohésion sociales.

Cela commence par, augmenter le Smic, le point d’indice dans la Fonction Publique, les pensions et allocations.

Communiqué du 8 décembre 2021

com-unitaire-salaires.jpg

comm-unitaire-2

*******

La véritable reconnaissance des agentes et des agents de la fonction publique passe par une augmentation générale de leurs salaires

Pour signer :

https://lespetitions.eu/petition/org/intersyndicales/la-veritable-reconnaissance-des-agentes-et-des-agents-de-la-fonction-publique-passe-par-une-augmentation-generale-de-leurs-salaires

La crise issue de la pandémie a eu au moins une vertu : la reconnaissance de l’engagement et des compétences des agentes et agents de la Fonction publique.

Qui prétendrait aujourd’hui que les femmes et les hommes de l’hôpital public, celles et ceux de l’Education nationale, des services départementaux d’incendie et de secours perçoivent une juste rémunération ?

Et ce qui est vrai pour ces professions l’est également pour toutes celles qui œuvrent à l’intérêt général et à la protection des populations, qu’elles soient sur le devant de la scène médiatique ou non.

A l’heure où, de manière tout à fait légitime, le pouvoir d’achat est à nouveau la principale préoccupation de la population, les personnels des trois versants de la Fonction publique ne peuvent se contenter de discours louangeurs ou de mesures parcellaires.

Il en va aussi de l’attractivité de la Fonction publique, de sa capacité à recruter et maintenir en son sein des agentes et agents à la formation et à la qualification du plus haut niveau possible, dimension indispensable à la qualité du service public.

De significatives et urgentes augmentations générales sont indispensables.

Sans attendre, il faut donc rompre avec l’absence de mesures générales : il faut ainsi revaloriser le point d’indice, dont le gel, en plus de dix ans, a entraîné pertes de pouvoir d’achat considérables, absence de reconnaissance des qualifications et rabougrissement des carrières. D’autres mesures – telles que l’attribution d’un nombre de points uniforme à toutes et à tous – doivent être envisagées.

Nous n’oublions pas que plus de 60% des personnels de la Fonction publique sont des femmes. Il faut donc en finir avec les inégalités professionnelles dont elles sont victimes.

Nous n’oublions pas d’avantage que plus d’un million de non titulaires et précaires travaillent dans la Fonction publique et que leur situation doit être également améliorée.

Nous, signataires de cette tribune, venons d’horizons différents : militantes et militants de la vie associative, de la vie politique, syndicalistes, femmes et hommes de la Culture…

Mais, toutes et tous considérons que les services publics pour lesquels notre attachement est sans faille ont besoin de femmes et d’hommes bénéficiant d’un salaire décent et valorisant. 

C’est pourquoi, nous demandons que le Président de la République et le Gouvernement ouvrent sans attendre de véritables négociations pour procéder, dès le début 2022, aux augmentations générales de salaire que les agentes et agents de la Fonction publique méritent amplement.

Pour signer :

https://lespetitions.eu/petition/org/intersyndicales/la-veritable-reconnaissance-des-agentes-et-des-agents-de-la-fonction-publique-passe-par-une-augmentation-generale-de-leurs-salaires

Premier·es signataires

Laurent Arnaudas, Secrétaire Général de la FA-FPE

Gérard Aschieri, ancien Secrétaire Général de la FSU

Ana Azaria, présidente Femmes Egalité

Allan Barte, illustrateur

Didier Bourgoin, SNUTER FSU

Catherine Corsini, réalisatrice

Annick Coupé, Porte-Parole d’ATTAC

Thomas Coutrot, économiste

Katia Dubreuil, Présidente du syndicat de la Magistrature

Simon Duteil, Co porte-parole de l’Union Syndicale Solidaires

Annie Ernaux, écrivaine

Patrick Fabiaz, Fondation Copernic

Jacques Généreux, économiste

Sigrid Gerardin, SNUEP FSU, secrétaire nationale FSU secteur droit des femmes

Fabien Golfier, Secrétaire Général de la FA-FP

Denis Gravouil, Fédération CGT Spectacle

Bernadette Groison, membre du CESE, ancienne secrétaire générale de la FSU

Murielle Guilbert, Co porte-parole de l’Union Syndicale Solidaires

Jean-Marie Harribey, économiste

Janette Habel, co présidente de Copernic

Sabina Issehnane, Economiste

Michel Jallamion, Convergences Services publics

Pascal Kessler, Président de la FA-FP

Pierre Khalfa, Fondation Copernic  

Eric Labourdette, Secrétaire Général de la FA-FPH

Anicet Le Pors, ancien ministre de la Fonction publique

Michelle Leflon, Collectif de défense des hôpitaux

Gaëlle Martinez, Déléguée Générale de Solidaires Fonction Publique

Philippe Martinez, Secrétaire Général de la CGT

Christiane Marty, économiste

Guillaume Meurice, Chroniqueur et humoriste

Evelyne Ngo, Déléguée adjointe Solidaires Fonction Publique

Patrick Pelloux, médecin urgentiste

Edwy Plenel, journaliste

Natacha Pommet, secrétaire générale de la Fédération CGT des Services publics  

Christophe Prudhomme, médecin urgentiste

Christophe Ramaux, économiste

Robin Renucci, metteur en scène et comédien

Suzy Rojtman, porte-parole du Collectif National pour les Droits des Femmes

Régis Sauder, cinéaste

Fatna Seghrouchni, co-secrétaire fédérale de SUD éducation

Jules Siran, co-secrétaire fédéral de SUD éducation

Mireille Stivala, secrétaire générale de la Fédération CGT Santé et Action sociale

Baptiste Talbot, coordinateur CGT Fonction Publique

Benoit Teste, Secrétaire Général de la FSU

Céline Verzeletti, co-secrétaire générale de l’UFSE CGT

Ophélie Vildey, Déléguée adjointe Solidaires Fonction Publique

Marie-Pierre Vieu, journaliste

Les autres signataires : (ordre alphabétique)

https://lespetitions.eu/petition/org/intersyndicales/la-veritable-reconnaissance-des-agentes-et-des-agents-de-la-fonction-publique-passe-par-une-augmentation-generale-de-leurs-salaires

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :