Déclaration conjointe de la société civile sur la proposition d’un protocole d’accord de l’UE avec la République arabe d’Égypte et l’État d’Israël

L’Union Européenne (UE) tâche activement de sortir du gaz russe pour cesser de financer l’invasion illégale de l’Ukraine par la Russie. Ceci a abouti à la stratégie RePowerEU et à la prise de contact avec d’anciens et nouveaux fournisseurs de gaz afin d’accroître le flux de gaz venant d’autres pays vers les États membres.
Parmi une longue liste de fournisseurs potentiels de gaz, l’UE a annoncé son intention de signer un Protocole d’Accord (MoU) avec la République arabe d’Égypte et l’État d’Israël.

Nous dénonçons résolument l’hypocrisie de l’UE qui passe du soutien d’un régime répressif à un autre. Renoncer à acheter du gaz russe ne devrait jamais conduire à renforcer la violence, l’apartheid et la répression politique ailleurs.
Nous condamnons avec force la proposition de l’UE d’un Protocole d’Accord avec l’Égypte et Israël.

Dans un rapport juridique approfondi, Human Rights Watch a conclu que l’État d’Israël commet les crimes contre l’humanité d’apartheid et de persécution dans sa façon de traiter les Palestiniens. Depuis lors, un consensus s’est développé sur la définition d’Israël en tant qu’État d’apartheid, avec le rapport de janvier 2022 d’Amnesty International, et le rapport d’avril 2022 du Rapporteur Spécial de l’ONU sur les droits de l’homme dans le TPO. La principale organisation israélienne de défense des droits de l’homme, B’Tselem, est elle aussi arrivée à une conclusion similaire disant qu’Israël commet le crime d’apartheid contre les Palestiniens. Ces derniers mois, la violence s’est particulièrement intensifiée dans le territoire palestinien occupé et en Israël.

Nous nous tenons fermement à notre opposition catégorique et à la condamnation de toutes les formes de racisme, dont l’antisémitisme. Nous sommes d’accord avec des dizaines d’associations de juifs progressistes en affirmant qu’il ne faudrait pas confondre la critique de l’occupation israélienne et de ses graves violations des droits de l’homme avec la haine et le fanatisme anti-juifs.

La République arabe d’Égypte a été maintes fois dénoncée pour sa répression contre les défenseurs des droits de l’homme, politiciens d’opposition, journalistes, étudiants et manifestants pacifiques. Beaucoup d’entre eux ont été arbitrairement détenus dans des conditions cruelles, accusés à la suite de procès inéquitables, torturés, condamnés à mort ou menacés de disparition forcée.

Nous soulignons le double standard que l’UE applique au régime de Russie comparé à ceux de l’Égypte et d’Israël. Nous mettons en garde sur le fait que signer un Protocole d’Accord avec Israël normaliserait et renforcerait financièrement son régime d’occupation militaire et d’apartheid vieux de plusieurs décennies et accroîtrait son impunité. De la même façon, le soutien de l’UE à l’État égyptien normalise son régime et renforce son pouvoir de répression des droits fondamentaux de l’être humain.

Nous approuvons la volonté de l’UE de s’éloigner rapidement du gaz russe et de mettre un terme au soutien financier au régime russe. Nous devons de toute urgence mettre fin à notre dépendance toxique au gaz fossile.
Nous appelons à diversifier les sources d’énergie et à accroître leur rendement, et non à diversifier les fournisseurs de gaz fossile. Nous devons mettre un terme aussi vite que possible aux contrats existants, plutôt que d’en initier de nouveaux. Nous condamnons tout contrat commercial avec des régimes répressifs. A ce titre, nous appelons l’UE à mettre fin à son Protocole d’Accord avec l’Égypte et Israël.

Des solutions propres alternatives au gaz russe sont déjà disponibles, et nous exhortons l’UE à les adopter. Nous encourageons l’UE à explorer activement et à appliquer des solutions énergétiques justes et radicales, telles que des investissements massifs dans une transition juste, un soutien massif aux ménages pauvres en énergie, de larges investissements publics dans l’énergie renouvelable communautaire pour l’électricité et le chauffage.

Signatures :
Gastivists Collective, International
Palestinian Boycott, Divestment and Sanctions (BDS) National Committee (BNC), International
The Palestinian Grassroots Anti-Apartheid Wall Campaign (Stop the Wall), Palestine
Friends of the Earth Palestine, Pengon, Palestinian Environmental NGOs Network, Palestine
Corporate Europe Observatory, International
ReCommon, Italy
Ecologistas en Acción, Spain
FairFin, Belgium
The Land Defense Coalition, Palestine
Avli initiative, Cpyrus
Climáximo, Portugal 
Grec.ques solidaires de Belgique, Belgium
Movimiento NoTAP Brindisi, Italy

Traduction : J. Ch. pour l’Agence Média Palestine
Source : Gastivists
https://agencemediapalestine.fr/blog/2022/06/20/declaration-conjointe-de-la-societe-civile-sur-la-proposition-dun-protocole-daccord-de-lue-avec-la-republique-arabe-degypte-et-letat-disrael/

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :