Hier pour aujourd’hui, les années 90 – 6

La musique et les disques survivent heureusement aux « contraintes » des surfaces spécialisées ou non, plus ou moins disquaires, mais plus attentives aux coûts financiers, à la vitesse de rotation et au niveau de leurs stocks qu’aux rythmes de diffusion de la musique. Sans oublier la mise en avant des productions des majors au détriment des multiples éditeurs qui nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ».
Quelques disques enregistrés dans les années 90, au hasard de ré-écoutes récentes.

Lire aussi : des-enregistrements-en-1991/, des-enregistrements-en-1995/, des-enregistrements-en-1994/, des-enregistrements-en-1993/, des-enregistrements-en-1992/, des-enregistrements-en-1999/, des-enregistrements-en-1997/, hier-pour-aujourdhui-les-annees-90/, hier-pour-aujourdhui-les-annees-90-2/hier-pour-aujourdhui-les-annees-90-3/, hier-pour-aujourdhui-les-annees-90-4/, hier-pour-aujourdhui-les-annees-90-5/

Si toutes les pièces n’offrent pas le même intérêt, de nombreuses compositions méritent attention, tant par leurs rythmes et sonorités que par les agencements instrumentaux. Steve Argüelles (batterie), Julian Argüelles (saxophones alto et baryton), Stuart Hall (violon, guitare), Huw Warren (accordéon), Steve Watts (contrebasse). Les instrumentistes savent écouter et dialoguer. Ils nous entrainent souvent vers des rivages peu fréquentés…
Cd
Steve Argüelles : circuit, enregistré pendant l’été 1997, Babel


Un tourbillon musical entre écriture et improvisations. Sylvain Kassap (saxophones et clarinette), Jacques Veille (trombone), Philippe Deschepper (guitares), Jacques Mahieux (batterie, voix), Claude Tchamitchian (contrebasse), Pablo Cueco (percussions), Michel Godard (tuba), Jean-François Canape(trompette, bugle). La joie de jouer ensemble, de fortes personnalités, un sentiment d’instants magiques, le refus de l’ordre et des barrières…
Cd
Sylvain Kassap : Senecio, enregistré en septembre 1990, Evidence


« La créolisation des pensées pourrait être la clé de l’anti-ostracise, des antiracismes… le métissage des cultures en est une expression…, la conception des rythmes, l’écriture des notes, la pluralité des sensibilités et des âmes est une volonté » C. S.
Claude Sommier (piano), André Villéger (saxophones ténor et alto, clarinette), Marc-Michel le Bévillon (contrebasse), François Laizeau (batterie) et Xavier Desandre-Navarre (percussions).
Un titre comme invitation à penser et à agir. Une musique pour toustes et pour chacun·e. Les notes et les rythmes des danses…
Cd DJOA. Quintet Claude Sommier : Credo Créole, enregistré en décembre 1990, Universal Music 2006


Cinq saxophones et une contrebasse.
Mariëtte Rouppe v.d. Voort (sopranino), Dies Le Duc (soprano), Frans Vermeerssen (saxophone alto), John Tchicai (saxophone ténor), Ad Peilnenburg (saxophone baryton), et Klass Hekman (contrebasse)
Musiques de colère et de révolte. Le souffle des saxophones et la richesse de leurs tonalités. Une configuration musicale peu commune…
Cd
De Zes Winden – The Six Winds : Anger Dance !, enregistré en octobre 1990 et décembre 1992, BVHAAST


Des étrusques au chants du zarb, des ramblas au samouraï, des nouvelles de Jéricho à l’élément qui tangue, Gérard Marais (compositions, arrangements, guitares) nous entraine dans un monde de cordes mais pas seulement. Il est accompagné par : Renaud Garcia-Fons (contrebasse), Jacques Mahieux (batterie), Youval Micenmacher (percussions), Dominique Pifarély (violon), Claude Tchamitchian (contrebasse), Louis Sclavis (clarinette, clarinette basse).
Je souligne à la fois les cordes et leurs assemblages, les impulsions des tambours et des cymbales et la voix des clarinettes.
J’écoute encore beaucoup de ces musiciens dans d’autres formations ou en solo ; Ici et ensemble ils nous enchantent par leurs dessins…
Cd Gerard Marais : Est, enregistré en décembre 1992, Label Hopi 1993


Un trio composé du saxophoniste alto Phil Woods, du pianiste Renato Sellani, accompagnés sur quelques morceaux par le contrebassiste Massimo Moriconi.
Des séances en studio en Italie à l’exception d’un extrait de concert d’une composition qui donne le titre à l’album.
Du coté du doux lyrisme…
Cd Phil Woods Trio : Just Friends, enregistré en juin 1994, Nel jazz

Didier Epsztajn

 

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :