ABCDaire nécessairement partiel (22)

Essayer de faire partager des émotions ressenties lors des (ré)écoutes. En ABCDaire nécessairement partiel et incomplet.
Déambulations dans quelques œuvres et interprétations, en profane…
Une invitation à écouter et partager ces versions ou d’autres que vous ne manquerez pas de signaler…

Lire aussi ABCDaire : abcdaire-necessaire-partiel/, abcdaire-necessairement-partiel-2/, abcdaire-necessairement-partiel-3/, abcdaire-necessairement-partiel-4/, abcdaire-necessairement-partiel-5/, abcdaire-necessairement-partiel-6/, abcdaire-necessairement-partiel-7/, abcdaire-necessairement-partiel-8/, abcdaire-necessairement-partiel-9/, abcdaire-necessairement-partiel-10/, abcdaire-necessairement-partiel-11/, abcdaire-necessairement-partiel-12/, abcdaire-necessairement-partiel-13/, abcdaire-necessairement-partiel-14/, abcdaire-necessairement-partiel-15/, abcdaire-necessairement-partiel-16/, abcdaire-necessairement-partiel-17/, abcdaire-necessairement-partiel-18/, abcdaire-necessairement-partiel-18-2/, abcdaire-necessairement-partiel-20/, abcdaire-necessairement-partiel-21/

A comme Al-Andalus
« Avec Al-Basma (« empreinte », en arabe), Canticum Novum replonge dans un des espaces les plus riches et les plus fascinants de la Méditerranée, la péninsule ibérique, où se mêlent les traditions héritées, à l’époque médiévale, de l’Al-Andalûs arabo-musulmane, du judaïsme arabophone et du christianisme empreint de culture orientale, matrice de la tradition mozarabe.
Cette terre des cultures croisées a fait naître au Moyen Âge des métissages musicaux, religieux, artistiques et linguistiques incomparables, qu’on a représentés dans ce programme par des pièces arabo-andalouses, et en particulier un mouachah (un genre poétique arabo-musulman inventé dans l’Andalousie islamique) ; par des compositions liées au Codex de Montpellier – une compilation de motets en français, latin et provençal ; par des pièces liturgiques du Codex Calixtinus, réalisé à la gloire du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle ; et par des pièces de poésie lyrique galaïco-portugaise (une langue médiévale commune au portugais et au galicien). On donne de cette dernière tant des compositions profanes, avec les Cantigas de Amigo, que des compositions liturgiques, avec les Cantigas de Santa Maria, attribués au roi savant Alphonse X de Castille, le souverain polyglotte contemporain de saint Louis, au XIIIe siècle ». (Annick Peters-Custot, Université de Nantes).
L’ensemble
Canticum Novum est dirigé par Emmanuel Bardon.
Barbara Kusa ou Hélène Richer, Lise Viricel, Emmanuel Bardon : chant
Valérie Dulac, Emmanuelle Guigues, Nolwenn Le Guern : vièles
Aliocha Regnard : nyckelharpa & fidula
Marie-Domitille Murez : harpe
Bayan Rida : oud & chant
Spyros Halaris : kanun
Marine Sablonnière, Guénaël Bihan : flûtes
Isabelle Courroy : flûtes kaval
Henri-Charles Caget, Ismaïl Mesbahi : percussions.
Une belle illustration sonore de cette richesse plurielle de la Péninsule ibérique médiévale, avant sa destruction par la monarchie et l’église catholiques. Des prières et des musiques comme passerelles entre les communautés d’êtres humains et leurs créativités…
Cd Al-basma. Canticum Novum, enregistré en septembre  2020, Ambronay 2021


A comme Angelica
Des héroïnes de l’Arioste dans la musique des XVIIe et XVIIIe siècles. Je n’ai pas les connaissances pour discuter des interprétations du texte et de sa place chez les différents compositeurs présents sur ce disque. Luigi Rossi, Nicola Porpora, Bernardo Sabadini, Agostino Steffani, George Frideric Handel, Carlo Francesco Pollarolo.
J’ai par contre apprécié l’engagement musical du
Kammerorchester Basel et de la soprano Giulia Semenzato.
Cd
Angelica diabolica, enregistré en janvier 2021, Alpha classics 2022


B comme Baroque
Une compilation d’anciens enregistrements complétée par quelques nouveautés (avril 2019). Une invitation à voyager dans une partie de l’Europe. L’Ensemble Amarillis (une vingtaine de musiciennes) est animée par Héloïse Gaillard (flute à bec, hautbois baroque). Sur ces disques sont présent·es : Violaine Cochard (cheffe de chant, clavecin), Stéphanie d’Oustrac (mezzo-soprano), Patricia Petibon (soprano) et Mathias Vidal (ténor).
Plus de deux heures de musiques pétillantes. Des compositeurs connus, d’autres moins. Un bel ensemble de solistes instrumentaux ou vocaux…
Double cd
Ensemble Amarillis : Florilège baroque, Evidence 2019


D comme Denisov
Trois œuvres autour de la clarinette.
*
Ode pour clarinette, piano et percussions, interprété par Eduard Brunner (clarinette), Robert Levin(piano), Peter Sadlo (persuciions)
*
Klarinettenquintett par Eduard Brunner (clarinette) et le Wilanów Quartett
*
Concerto pour clarinette et orchestre interprété par Eduard Brunner (clarinette) et le Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks sous la direction de Jansug Kakhidze.
Des œuvres entre présent et passé. Comment ne pas penser à d’autres compositions pour clarinette plus « classique ». Un disque non réservé aux seuls amoureux ou amoureuses de l’instrument…
Cd Edison Denisov : Ode, Klarinettenquintett, Konzer für Klarinette und Orchester, enregistré en janvier et Février 1989 et en octobre 1990, Col Legno 1994


H comme Handel
Des personnages souvent sombres, travestis, dramatiques. Les opéras de George Frideric Handel fourmillent d’airs magnifiques. Ici des pièces pour contralto où la voix puissante et souple de Nathalie Stutzmann fait merveille.
La chanteuse dirige l’ensemble
Orfeo 55. Sur une composition elle dialogue avec Philippe Jaroussky (contre-ténor). Il ne faut cependant pas que les disques d’airs nous fassent négliger les opéras entiers, au dvd ou au cd…
Cd George Frideric Handel : Heroes from the Shadows, enregistré en mai 2014, Erato / Warner Classics


P comme prière
« le propos de cet enregistrement était de s’intéresser à l’inspiration judaïque – que nous appréhendons à titre personnel de façon profane – dans les compositions de musique classique » (Johan Farjot).
Des oeuvres et des arrangements, Ernest Bloch, Maurice Ravel, John Williams, Max Bruch, Dmitri Shostakovich, Béla Novacs, Serge Prokofiev
Je souligne notamment l’arrangement de Morenica.
Karine Deshayes (mezzo-soprano), Pierre Génisson (clarinette), Deborah Nemtanu (violon) et l’Ensemble contraste [Arnaud Thorette (alto), Antoine Pierlot (violoncelle), Johan Farjot (piano)].
Des musiques d’amitiés, d’humanité et d’espoir…
Cd Une prière, enregistré en novembre 2020, Alpha classics 2022


S comme Sept, les anges de Sinjar
Création à quatre mains des compositeurs Aram Hovhannisyan et Michel Petrossian commandée par le Printemps des Arts de Monte-Carlo, le ballet Sept, les anges de Sinjar s’articule à partir de l’imaginaire et de la mythologie yézidis. L’Ange paon et les autres anges, des solos dansés, des interludes musicaux inspirés « des univers qui environnent le monde yézidi : hébraïque, arabe, arménien, perse… ».
En attendant de voir éventuellement le spectacle, je souligne la force de cette musique, interprétée par l’
Ensemble Orchestral Contemporain (12 musicien·nes) dirigé par Bruno Mantovani.
Cd Hovhannisyan – Petrossian : Sept, les anges de Sinjar, enregistré en novembre 2021, Printemps des arts de Monte-Carlo


T comme Trio
« Le projet de cet enregistrement a vu le jour à travers trois compositeurs qui nous touchent, intimement reliés par l’esprit du voyage, des folklores croisés, de la gourmandise harmonique et rythmique, de l’explosion des couleurs ». Entre tradition et révolution, cultures en construction et mémoires des folklores, au carrefour de certains langages et géographies sonores.
Joaquín Turinba : Circulo, fantaisie pour trio avec piano
Maurice Ravel : Trio avec piano en la mineur
Tomás Gubitsch : Trois moments
Ces œuvres sont interprétées par le
Trio Taleg [Sébastien Surel (violon), Eric-Maria Couturier (violoncelle), Romain Descharmes (piano)]…
Cd Trio Taleg : Turina, Ravel, Gubitsch : Trios avec piano, NoMadmusic 2018


V comme violoncelle
Du XVIIe à aujourd’hui. Une violoncelliste seule – Anastasia Kobekina (violoncelle et violoncelle baroque) ou avec un autre instrumentiste (piano – Vincent Boccadoro, guitare – Thibault Cauvin, clavecin – Emmanuel Arakélian, tambourin – Tristan Pereira.
Frontières brouillées ou effacées, ponts construits pour enjamber le temps, réminiscences, nostalgie distanciée, hommages…
Un album au temps présent pour des leçons de violoncelle.
Cd
Anastasia Kobekina : Ellipses, enregistré en mai 2021, Mirare 2022

Didier Epsztajn

Auteur : entreleslignesentrelesmots

notes de lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :