Pièce invisible (pour le moment ?) des invisibles. 

thumb__320_500_0_0_auto

« Un raisin au soleil » qu’est-ce qu’il devient ? Il pourrit, il explose ? Une alternative ? Ou un oxymore ? Langston Hughes cité en exergue ne conclut pas, laissant flotter l’incertitude. Incertitude qui se retrouve dans les mots de la dramaturge et militante Lorraine Hansberry, décédée en 1965 à l’âge de 34 ans, dans cette pièce, « Un raisin au soleil ». Une famille africaine-américaine est le centre de l’intrigue. Pour la première fois, les Africains-Américains envahissent la scène, à l’époque, de Broadway. Une comédie musicale en sera tirée. Un acte politique en même temps qu’esthétique dans ces États-Unis où règne encore la ségrégation. Une pièce à lire pour le moment dans cette nouvelle traduction française due à Samuel Légitimus et Sarah Vermande. Continuer à lire … « Pièce invisible (pour le moment ?) des invisibles. « 

[42] Solidarité avec la résistance des ukrainien·nes. Retrait immédiat et sans condition des troupes russes [42] 

  • Ukraine : A l’école des bombes
  • A Kiev, une foule aux obsèques d’une figure du Maïdan tué au combat
  • Initiative de solidarité Olga TaratutaL. Avec les Déserteurs, les pacifistes, les réfugiés en Ukraine, Russie et au Belarus
  • Halya Coynash : Les « condamnations à mort » de prisonniers de guerre britanniques et marocains dans le Donbass occupé montrent clairement pourquoi la Russie doit être chassée de toute l’Ukraine
  • Libérer Aiden, Sahun et Brahim
  • L’observatoire de la liberté de création soutient Dmitry Glukhovsky et tous les auteurs et artistes russes qui s’opposent à la guerre
  • Roman Ratushny, éminent militant ukrainien, a été tué en défendant l’Ukraine contre les envahisseurs russes.
  • 2 juillet • « Save Azovstal, save Ukraine » à Genève
  • Slavoj Žižek : Nous devons cesser de laisser la Russie définir les termes de la crise ukrainienne
  • Henri Goldman : Ukraine-Palestine : le prix de l’inconséquence
  • Nouvelle série de dessins de Katya Kritseva
  • Sotsialniy Rukh (Mouvement social)
  • Note de la CES sur les réponses reçues au questionnaire sur les mesures genrées et sexo spécifiques Accueil des réfugié.es ukrainien.nes (Peace Watch Team)
  • Liens avec autres textes

Continuer à lire … « [42] Solidarité avec la résistance des ukrainien·nes. Retrait immédiat et sans condition des troupes russes [42] « 

Marie (16 ans) : « Tous les jours je vois des débats sur les “préférences génitales” qui insultent directement les lesbiennes en première »

Noues sommes heureuses de donner la parole à Marie, lycéenne de 16 ans qui a récemment contacté Résistance Lesbienne.

1. Depuis quand utilises-tu le mot lesbienne pour te décrire ?
Alors, je pense que je l’utilise depuis que j’ai 12 ans. Je sais que je suis lesbienne depuis que j’en ai 11, mais il m’a fallu un petit moment pour réussir à tout comprendre. Je pense que j’ai eu le déclic à 11 ans et que j’ai “oublié”, j’ai mis mon homosexualité dans un coin de ma tête et j’ai fais comme si elle n’existait pas pendant 1 an.

2. Comment as-tu découvert le mot ? T’y es-tu identifiée tout de suite ?
Je pense que je l’ai toujours connu. Au début j’utilisais le mot lesbienne très facilement, mais au fur et à mesure que je grandissais j’ai commencé à prendre conscience des mauvaises idées par rapport au lesbiennes (l’association à la pornographie surtout voire complètement), et j’ai commencé à plus utiliser “gay” pour me décrire.

3. Que signifie être lesbienne pour toi ?
Tout simplement être une femme qui aime les femmes et pas les hommes, ça me semble être la définition la plus logique. Continuer à lire … « Marie (16 ans) : « Tous les jours je vois des débats sur les “préférences génitales” qui insultent directement les lesbiennes en première » »

L’hybris de Jean-Michel Blanquer (+ Communiqué de presse du SNESUP-FSU)

Jean-Michel Blanquer, défait dès le premier tour des élections législatives, semble disposer encore de suffisamment de pouvoir au sein du gouvernement pour avoir obtenu qu’ordre soit donné à une présidence d’université de créer ad hoc un poste qui lui soit réservé. Je relaie ci-dessous le communiqué de presse du SNESUP-FSU en date du 21 juin, dans lequel le syndicat des enseignants du supérieur s’interroge sur ce qui permet à l’ancien ministre de l’Education nationale « de contourner toutes les procédures de recrutement et de mutation des enseignant·es-chercheur·es dans le service public de l’ESR ». Le passe-droit choque d’autant plus que l’université traverse la pire crise de sous-encadrement de son histoire, en particulier un manque cruel d’ouverture de postes d’enseignants-chercheurs et une pénurie de personnels administratifs qui met en danger les fonctions support des établissements. À ce sous encadrement chronique s’ajoutent de graves problèmes du système de recrutement des enseignants-chercheurs – voir ICI les propositions du collectif Rogue ESR – et un développement exponentiel de la précarité. C’est dans un tel contexte qu’un ministre défait imagine qu’il peut user en toute impunité d’un passe-droit scandaleux. Ce fait suscite quelques questions et nous invite à la réflexion. Continuer à lire … « L’hybris de Jean-Michel Blanquer (+ Communiqué de presse du SNESUP-FSU) »

La Confédération Norvégienne des syndicats veut un boycott complet d’Israël

Lors de son congrès national du 3 juin, la Confédération Norvégienne des syndicats (LO, Landsorganisasjonen i Norge) a voté le boycott des produits israéliens, ainsi qu’une série de 14 mesures concrètes destinées à contraindre Israël à respecter les droits humains. LO rassemble 27 syndicats norvégiens, représentant environ 1/5 de la population.

Le congrès de la Confédération Norvégienne des syndicats (LO, Landsorganisasjonen i Norge) a décidé le 2 juin 2022, à une large majorité, que LO soutiendrait un boycott international d’Israël. Cette déclaration fixe la politique de LO vis-à-vis d’Israël et des palestiniens pour les trois prochaines années. Continuer à lire … « La Confédération Norvégienne des syndicats veut un boycott complet d’Israël »

La lutte pour faire rendre des comptes à l’entreprise montréalaise Pornhub

Pendant des années, les vidéos non consensuelles ont fleuri sur Internet.
Comment les sites pour adultes en sont-ils venus à être maîtrisés ?
Après des signalements explicites de femmes et de jeunes filles qui ont vu des vidéos d’elles-mêmes publiées en ligne sans leur consentement, une campagne a pris pour cible le propriétaire de Pornhub et d’autres sites. Continuer à lire … « La lutte pour faire rendre des comptes à l’entreprise montréalaise Pornhub »

Le fascisme est aussi canadien que la feuille d’érable

Le « Freedom Convoy » est la plus grande manifestation organisée par l’extrême droite canadienne depuis les années 1930. Il a envahi Ottawa avec une exubérance réactionnaire, agitant des drapeaux nazis, confédérés, Gadsden, Red Ensign et Maple Leaf, lançant des menaces de violence contre des opposants et rêvant de récupérer un Canada perdu mythifié. Bien que la politique de ce mouvement reste fluide, elle est reconnaissable comme la politique de l’extrême droite : un continuum qui inclut les fascistes et ceux qui occupent l’espace entre les fascistes et les conservateurs traditionnels, avec une approche plus agressivement raciste, coloniale, transphobe, anti politique syndicale et antilibérale que le courant dominant est prêt à approuver ouvertement. Continuer à lire … « Le fascisme est aussi canadien que la feuille d’érable »

Le combat de toute la nation multiethnique d’Ukraine 

Denys Pilash est fatigué. Il a parcouru 600 miles de la capitale ukrainienne à Lviv pour accueillir la délégation du réseau européen de solidarité avec l’Ukraine, puis après avoir dormi à même le plancher, il a traduit de l’anglais à l’ukrainien pour une conférence qui a duré plusieurs heures. Sans interruption, il est passé d’une interview à l’autre avec des visiteurs désireux d’entendre son point de vue sur l’invasion, la situation de la gauche ukrainienne et l’avenir de l’Ukraine. Pourtant, il prend le temps de s’assoir avec nous pendant une heure pour expliquer le travail de Sotsialnyi Rukh (SR) et ce qu’ils font pour construire une gauche socialiste démocratique en Ukraine.

J’étais dans un petit syndicat étudiant militant qui a contribué à empêcher différents cabinets de commercialiser davantage l’éducation et d’imposer des frais de scolarité plus élevés. Certains d’entre nous ont rejoint d’autres forces dans une nouvelle organisation, l’Opposition de gauche. C’était la base de l’Assemblée pour la révolution sociale, qui est finalement devenue Sotsialnyi Rukh. Nous avons participé à de nombreuses mobilisations, à de nombreuses luttes. Nous avons lutté contre les nouvelles propositions néolibérales du code du travail qui ont été poursuivies pendant quinze ans, et pourtant la classe capitaliste n’a pas atteint ses objectifs.

Nous avons également essayé de diriger la colère des gens qui était derrière les manifestations de l’Euromaïdan et d’autres mobilisations aussi – pour vraiment souligner que tous ces griefs, à commencer par la brutalité policière, le manque de représentation politique et le sentiment général d’insécurité économique et d’absence de perspectives pour demain, peuvent être retracés jusqu’au système du capitalisme oligarchique, et c’est pourquoi nous devons parler d’une alternative économique et politique à ce système. Continuer à lire … « Le combat de toute la nation multiethnique d’Ukraine « 

Concours Miss France : l’action en justice 

90b4611c-b549-ea14-8fda-cb22b8effae1Le 21 juin 2022 à 13h30 aura lieu au conseil de prud’hommes de Bobigny l’audience publique opposant l’association reconnue d’intérêt général, Osez le féminisme !, aux sociétés de production de l’émission Miss France.

En octobre 2021, Osez le féminisme ! lançait un recours prud’hommal contre les sociétés de production de l’émission Miss France pour dénoncer son caractère sexiste et faire cesser la discrimination inhérente au règlement actuel. 

Cette action a entraîné de premières victoires : les participantes au concours 2021 ont bénéficié pour la première fois d’un contrat de travail (seulement pour la répétition générale et le spectacle), sortant ainsi en partie d’une situation d’exploitation. En outre, certains critères de recrutement correspondant en réalité à des injonctions sexistes injustifiables ont été supprimés (ne pas boire ou fumer en public, avoir un comportement conforme aux « bonnes mœurs »).  Continuer à lire … « Concours Miss France : l’action en justice « 

Eurafrique : un livre-révélation sur les racines coloniales de l’Union européenne

couv_eurafrique_red

Il n’est pas fréquent qu’un livre, aussi sérieux que documenté, constitue en lui-même un « scoop ». Tel est le cas pourtant du livre Eurafrique, écrit par les historiens suédois Peo Hansen et Stefan Jonsson et initialement publié en 2014, dont une traduction française actualisée vient de paraître à La Découverte. Sous-titré « Aux origines coloniales de l’Union européenne », il révèle en effet qu’un fondement essentiel du processus d’intégration européenne, institutionnalisé en mars 1957 par le traité de Rome créant la Communauté économique européenne (CEE), a été la volonté de ses États fondateurs de perpétuer sous une forme renouvelée le contrôle de leurs possessions coloniales, principalement africaines. Les auteurs rappellent ainsi la « une » du Monde du 21 février 1957, bien oubliée, qui titrait « Première étape vers l’Eurafrique » un article annonçant le succès des négociations préliminaires au traité de Rome entre les six dirigeants européens. Continuer à lire … « Eurafrique : un livre-révélation sur les racines coloniales de l’Union européenne »

Roland Pfefferkorn : Laïcité, une aspiration émancipatrice dévoyée

une-laicite-une-aspiration

Professeur émérite de sociologie à l’Université de Strasbourg, Roland Pfefferkorn est corédacteur en chef de la revue Raison présente. Il a publié de nombreux ouvrages et articles sur les inégalités sociales et de genre.
Quatre questions à Roland Pfefferkorn
Propos recueillis par Paul Devin
Continuer à lire … « Roland Pfefferkorn : Laïcité, une aspiration émancipatrice dévoyée »

La Via Campesina appelle les États à sortir de l’OMC et à créer un nouveau cadre basé sur la souveraineté alimentaire (+ autres textes)

Communiqué de presse | Genève, le 15 juin 2022

La Via Campesina, le mouvement paysan mondial représentant les voix de plus de 200 millions de petit·es paysan·nes d’Asie, d’Afrique, d’Europe et des Amériques, a été mobilisé toute cette semaine contre l’OMC. La crise alimentaire qui frappe le monde aujourd’hui est une preuve supplémentaire que le libre-échange – loin d’apporter la sécurité alimentaire – affame les peuples.

L’Organisation mondiale du commerce a une fois de plus échoué à proposer une solution permanente quant aux stocks publics à des fins de sécurité alimentaire. Depuis plus de huit ans, les pays riches bloquent les propositions concrètes des membres africains et asiatiques du G33 à cet égard. Continuer à lire … « La Via Campesina appelle les États à sortir de l’OMC et à créer un nouveau cadre basé sur la souveraineté alimentaire (+ autres textes) »

Délaissement d’enfant ayant entraîné la mort

Avec l’aimable autorisation de la revue Casse-Rôles

01CR-20-Mater-ecran

Hommes qui êtes à la manœuvre, et qui ne saignez pas, ne souffrez pas, n’avez pas le corps distendu par la machinerie de la vie, aussi féroce quand on a voulu son bébé que quand on ne l’a pas évité, hommes qui portez des képis, des toges, des perruques, vous qu’une mère épuisée a expulsé, tout saignants, dans ce monde que vous avez l’impression de connaître, hommes semblables au père d’un nourrisson trouvé mort dans la rue quelques heures après sa naissance, ne soyez pas monstrueux. Hommes qui avez ramassé à l’aube une femme qui saignait, dont le corps était encore tout mâché du travail de l’accouchement, qui avait souffert toute la nuit, les dents serrées, derrière une palissade, sans personne pour l’aider, pour la rassurer, pour l’accompagner, pour lui parler, et qui s’était éloignée de son bébé, peut-être parce qu’elle avait soif, ou trop mal, ou qu’elle était folle, ou rendue folle par ce qui l’avait jetée derrière une palissade pour accoucher comme une chienne abandonnée, ne soyez pas féroces. Continuer à lire … « Délaissement d’enfant ayant entraîné la mort »

L’héritage socialiste de l’Ukraine

La Russie de Poutine a semé la destruction sur les citoyens et les infrastructures de l’Ukraine, soi-disant au nom de la « dénazification » en Ukraine. Le président russe et sa machine de propagande ont largement exagéré la force des tendances néofascistes dans ce pays, mentant souvent effrontément. À l’écouter on pouvait avoir l’impression que l’ensemble du mouvement visant à développer la culture ukrainienne et à conserver un État indépendant était entaché de fascisme. Pour corriger de telles idées, cet article présente brièvement l’histoire du mouvement socialiste en Ukraine. Continuer à lire … « L’héritage socialiste de l’Ukraine »

Violence conjugale : 10 jours de congé payés pour les victimes, c’est un minimum

Des intervenantes des milieux syndical, politique et communautaire étaient rassemblées devant l’Assemblée nationale ce midi pour réclamer 10 jours de congé payés pour les victimes de violence conjugale. Continuer à lire … « Violence conjugale : 10 jours de congé payés pour les victimes, c’est un minimum »

Pourquoi nous ne faisons rien quand la maison brûle

9782829006456-475x500-1

Répéter, analyser, écouter, transmettre : tout ce que font Lydia et Claude Bourguignon, depuis près de quarante ans, en France et dans le monde. Ces scientifiques de terrain, devenus des sages, à force de nous alerter sur la crise actuelle. (Gilles Fumey) Continuer à lire … « Pourquoi nous ne faisons rien quand la maison brûle »

Du coté du jazz (juin 2022)


Après le vent et la tempête, la pandémie, la guerre et le reste, que reste-t-il ?
Matthieu Marthouret,
organiste dans la lignée de Jimmy Smith bien sur mais aussi de Larry Young au style plus dépouillé, regardant du côté de Monk veut intégrer et dépasser toutes les expériences du monde actuel en train de basculer et les questions plus personnelles. « Involutions », titre de son album, synthétise toutes les interrogations sans vraiment répondre tout en laissant entendre que nos sociétés sont secouées par des processus venant plutôt du passé que porteurs d’avenir. « Springbok », le nom du groupe, fait penser à un bol de printemps dans lequel la musique est en train de se faire à la fois loin et à l’intérieur du bouquet de problèmes rencontrés dans nos vies. Continuer à lire … « Du coté du jazz (juin 2022) »

Fusillades de masse aux États-Unis : questionner le virilisme

Plusieurs centaines de fusillades de masse se produisent chaque année aux États-Unis. En 2021, il y en a eu près de 700, soit quasiment deux par jour. Celles à motivation ouvertement raciste, ou touchant des institutions scolaires sont particulièrement médiatisées. Les massacres de l’école Sandy Hook, à Newtown en 2012, et du lycée de Parkland, en Floride en 2018, et plus récemment celui de l’école d’Uvalde au Texas et celui survenu dans un supermarché au sein d’un quartier noir de Buffalo, dans l’État de New York, ont beaucoup choqué.

Le Congrès fédéral américain n’a toujours pas voté de loi significative pour restreindre le libre port d’armes et notamment interdire les fusils d’assaut. Si plusieurs États fédérés ont durci ou envisagent de durcir leur propre législation, d’autres, aux mains des républicains, ne changeront rien. Vingt millions d’armes à feu ont été vendues aux États-Unis en 2021, après l’année record de 2020 avec près de vingt-trois millions. Un business florissant. Continuer à lire … « Fusillades de masse aux États-Unis : questionner le virilisme »

« La guerre va anéantir tout ce que nous avions obtenu pour les droits des femmes »

Propos recueillis par Alona Malakhaeva et Jose Angel Sánchez Rocamora

L’avocate des droits humains et militante féministe Varvara Mikhaïlova explique les conséquences de la répression administrative et pénale menée par le gouvernement russe pour étouffer toute dissidence interne. Malgré la répression du gouvernement de Poutine, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Russie contre la guerre en Ukraine. Nous avons interviewé Varvara Mikhaïlova, avocate et militante féministe du collectif de défense des droits humains Apologie à Saint-Pétersbourg. Elle a assuré une grande partie de la défense des militants arrêtés pour avoir participé aux manifestations depuis 2018 contre le gouvernement de Poutine et à la dernière vague de démonstrations contre la guerre. Elle a dû s’exiler pour sa propre sécurité et en raison des persécutions dont elle et son mari ont fait l’objet en raison de leur militantisme et de leur travail de photojournalistes pour le média russe indépendant Mediazona. Une semaine après l’interview, le 6 mai 2022, l’organisation de défense des droits humains Apology, à laquelle Varvara Mikhaïlova appartient, a été qualifiée d’« agent étranger » et, par conséquent, toute activité de l’organisation ou de ses membres sur le territoire de la Fédération de Russie est interdite. En 2022, Apology a fait l’objet de 1150 procédures administratives et de 2  procédures pénales liées aux manifestations antimilitaristes. L’organisation est autogérée et nie avoir reçu de l’argent de l’étranger, elle récuse aussi les accusations pour lesquelles elle a été qualifiée d’« agent étranger ». Désormais, son travail ou celui de ses membres sur le territoire de la Fédération de Russie est restreint. Continuer à lire … « « La guerre va anéantir tout ce que nous avions obtenu pour les droits des femmes » »

Le Parlement de Catalogne reconnaît qu’Israël est coupable d’apartheid !

Barcelone, 16 juin 2021 – Le Comité National Palestinien de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BNC), la plus large coalition de la société civile palestinienne, salue chaleureusement le Parlement de Catalogne pour sa résolution reconnaissant et condamnant le crime d’apartheid d’Israël contre le peuple palestinien.

Avec cette résolution historique, le Parlement de Catalogne devient le premier parlement en Europe à reconnaître publiquement que « le système appliqué par Israël aux Territoires [palestiniens] occupés est contraire au droit international et équivaut au crime d’apartheid tel que défini dans le Statut de Rome de la Cour pénale internationale, article 7.2 (h) ». Continuer à lire … « Le Parlement de Catalogne reconnaît qu’Israël est coupable d’apartheid ! »