Archives de Catégorie: Capitalisme /Critique de l'économie politique

Introduction de Marc-André Cyr à l’ouvrage : Un système sans qualité. Matériaux pour une critique du capitalisme

Avec l’aimable autorisation de M éditeur

9782924327616« Aliénation », « Capital », « fétichisme », « valeur d’échange », « exploitation », « plus-value », « travail abstrait », « marchandise », « classe », « impérialisme », « socialisme », « communisme », « prolétariat »… Qui donc utilise encore ces concepts dont la seule évocation provoque un sourire plein de condescendance et de paternalisme ? Qui les emploie encore ainsi, sinon quelques militantes, dont les tracts, plus ou moins jaunis, sont comme les fossiles idéologiques d’un autre monde ? Lire la suite

Analyser le capitalisme

Minsky-couv.inddHyman P. Minsky (1919-1996) n’est pas l’économiste le plus connu. Il n’a pas eu le faux-vrai Prix Nobel d’Économie – il est décerné par la Banque centrale de Suède – et a été oublié pendant de nombreuses années, ces années de domination absolue du dit « néo-libéralisme », cette « orthodoxie » qui s’est imposée dans les années 1980. Elle reste hégémonique, notamment dans les manuels et les programmes d’enseignement, alors qu’elle est fondamentalement contestée par la réalité même de la crise systémique du capitalisme ouverte en août 2007. Le refus d’analyse se mêle à la volonté de ces économistes de maintenir leur pouvoir au mépris même de la réalité. Lire la suite

Débat. Les mondes fantômes des adversaires de l’égalité

En réponse au texte de Michel Husson : Le monde merveilleux du revenu universel, le-monde-merveilleux-du-revenu-universel/

Le revenu de base n’est plus une proposition politique, c’est un feu d’artifices : de droite à gauche ou inversement, de la France d’en Haut à celle d’en Bas ou réciproquement, quel est le candidat qui n’ajoute pas à son panier électoral la proposition d’un revenu de base ou d’une allocation universelle ?

En miroir, cette foison suscite son bouquet de critiques et de rejets. Et c’est là que le bât blesse car aucune critique ne prend la peine d’une analyse un tant soit peu honnête, en commençant tout bêtement par faire exprès de ne pas confondre entre les différentes variantes proposées. Or ces critiques se contentent en général de faire semblant de croire qu’en leur essence toutes les propositions de revenu social seraient peu ou prou équivalentes, qu’elles reposeraient sur le même « postulat », forcément « erroné », qu’elles déboucheraient sur une même « impasse stratégique ».

Alors pour ne pas subir en retour la même critique, pour ne pas mélanger dans le même sac toutes les critiques, il nous faut nous contenter, de temps en temps, de ne lire attentivement qu’une critique à la fois : et c’est ainsi que nous sommes tombés sur la (énième) critique écrite par Michel Husson1. Lire la suite

Le monde merveilleux du revenu universel

Qu’une société garantisse un revenu décent à tous ses membres est évidemment un objectif légitime. Mais cela n’implique pas l’adhésion aux projets de revenu universel, de base, etc. Ces projets reposent en effet sur un postulat erroné, ils conduisent à une impasse stratégique et renoncent au droit à l’emploi. Lire la suite

Le lobbying de Monsanto : une attaque contre notre planète et la démocratie

Introduction

monsanto_fr_v2_webLes sociétés comme Monsanto disposent de ressources illimitées pour s’offrir de l’influence en politique grâce au lobbying. Elles sont non seulement représentées par de nombreuses associations de lobbying, que ce soit à l’échelle locale ou au niveau mondial, mais elles disposent en plus de toute une armée de lobbyistes à gages, elles rétribuent discrètement des scientifiques pour qu’ils leur servent de porte-parole et elles participent à des projets de greenwashing. Lire la suite

Les sombres lendemains de la crise en Europe

Group Of Business People Standing In A White Background With Blue Europe Cartography Above

Group Of Business People Standing In A White Background With Blue Europe Cartography Above

La crise n’est pas terminée, mais elle laisse déjà un paysage social dévasté. Après en avoir décrit les effets sociaux, cette contribution s’interroge sur l’existence d’alternatives aux politiques néolibérales menées aujourd’hui en Europe. Lire la suite

Capital et climat – Pourquoi « L’impossible capitalisme vert ? »

Exposé dans le cadre du séminaire LENVI2002 à destination des étudiant-e-s de mastère en Sciences et gestion de l’environnement de l’Université Catholique de Louvain.

Capital, capitalisme, marchandise, valeur : de quoi parlons-nous ?

Nous devons commencer par définir un certain nombre de notions, afin d’éviter les faux débats.

Commençons par la notion de capital. Dans la société capitaliste où nous vivons, capital et richesse sont considérés comme des synonymes, de sorte qu’on parle couramment de capital de connaissance, de capital de sympathie, de capital humain ou de capital naturel… Or, si capital et richesse étaient une seule et même chose, les pharaons, les empereurs chinois et les rois aztèques auraient été des capitalistes au même titre que Bill Gates. C’est évidemment absurde. L’amalgame entre capital et richesse obscurcit toute compréhension du développement humain parce qu’il met dans un même sac des sociétés complètement différentes, qui suivent des logiques de développement complètement différentes. Lire la suite