Archives de Catégorie: Capitalisme /Critique de l'économie politique

Tant que la musique joue, vous devez vous lever et danser

Je ne vais pas reprendre ici le détail du livre. Voir sa présentation : le-monde-malade-de-la-finance/. Je me contente de souligner quelques questions, quelques analyses et conclusions.

Le capital, les actionnaires, les dividendes, la recherche de profits, les chiffres assez invraisemblables des mouvements de capitaux (et ceux des échanges de devises, ceux de la dérive des produits dérivés), la progression des marchés boursiers, le fictif au futur et le réel actuel, le baril des dettes, la domination de la finance… Lire la suite

Publicités

Tout va très bien madame la marquise

« Tout va très bien, madame la marquise »1 est une chanson de 1935 qui a connu en France un grand succès en pleine crise. Elle a également été traduite en de nombreuses langues. Cette phrase est devenue une expression proverbiale pour désigner une attitude d’aveuglement face à une situation désespérée.Les déclarations de Mario Draghi, de Jean-Claude Junker, de Donald Trump… font penser à cette chanson. On peut les imaginer en train de participer au dialogue entre le domestique James et Madame la Marquise. Lire la suite

Très cher Léonard

(Christie’s – 20, Rockfeller Plaza – New York – USA — 16 Novembre 2017)

Nuit historique, chez Christie’s, Rockfeller Plaza à New York. Sur place, au petit matin du 16, nous sommes en mesure de vous rapporter l’éclatante nouvelle. Le tableau Salvator Mundi attribué à l’artiste et inventeur florentin Léonard de Vinci, vient de trouver preneur à plus de 450 millions de dollars, près de 385 millions d’euros. Lire la suite

Le monde malade de la finance

Jamais dans l’histoire, la finance n’a pris autant de place. Jamais elle n’a brassé des sommes aussi gigantesques. Les échanges quotidiens de devises se montent à plus de 5 000 milliards de dollars. Cela correspond à deux-trois jours de réserves dans toutes les banques centrales du monde. La dette des ménages, des entreprises et des pouvoirs publics à l’égard des établissements de crédit représente environ deux fois et demie le Produit intérieur brut (PIB) dans les Etats les plus puissants. Lire la suite

La montagne de dettes privées des entreprises sera au coeur de la prochaine crise financière

Moins de dix ans après la faillite de Lehman Brothers, survenue en septembre 2008, les ingrédients d’une nouvelle crise majeure sont déjà réunis.

Pourtant les gouvernements des principales économies de la planète avaient promis de rétablir une discipline financière qui respecterait l’intérêt général et éviterait de nouvelles crises aux effets douloureux pour la population. Afin de défendre ce système capitaliste qui écœure une majorité de l’opinion publique, ils ont multiplié les effets d’annonce de mesures fortes visant à réformer le système pour lui donner un « visage humain », mais bien sûr sans que cela ne change quoi que ce soit en pratique. En réalité, la politique que les gouvernements et les dirigeants des banques centrales ont menée a ménagé et favorisé les intérêts du grand capital, notamment celui des grandes sociétés financières. Aucune mesure stricte n’a sérieusement obligé les capitalistes à mettre un frein à la prise de risque, à réduire la spéculation, à investir dans la production. Lire la suite

Aux sources du macronisme

Le projet du macronisme est au fond de rattraper le temps perdu et de faire les « réformes » que ses prédécesseurs n’ont pas réussi à imposer. Il n’est donc pas surprenant de constater qu’il trouve ses sources d’inspiration dans des programmes qui ont plus de vingt ans d’âge. Lire la suite

Une reprise économique inédite

Une reprise de l’économie française comme celle des grands pays développés relativement faible avec une absence de taille : l’inflation qui reste à des taux très bas, bien loin de l’objectif de 2% fixé par les banquiers centraux, (comme la FED et la BCE). L’épée de Damoclès de l’arrêt des politiques monétaires expansives pouvant provoquer une crise financière reste d’actualité. Lire la suite