Archives de Catégorie: Du coté des sons

Des enregistrements en 2013 (5)

La musique et les disques survivent heureusement aux « contraintes » des surfaces spécialisées ou non, plus ou moins disquaires, mais plus attentives aux coûts financiers, à la vitesse de rotation et au niveau de leurs stocks qu’aux rythmes de diffusion de la musique. Sans oublier la mise en avant des productions des majors au détriment des multiples éditeurs qui nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ». Quelques disques enregistrés dans l’année, ici 2013, au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir note précédente : Des enregistrements en 2013, des-enregistrements-en-2013-2/, des-enregistrements-en-2013-3/, des-enregistrements-en-2013-4/

Cet orchestre à géométrie variable construit des mondes en couleur, entre réminiscences musicales variées et sonorités propres, « une perception instantanée de la bande originale d’un film imaginaire ».

Alban Darche (saxophone alto, composition et arrangements), Didier Ithursarry (accordéon), Nathalie Darche (piano), Matthieu Donarier (saxophone ténor), Sylvain Rifflet (saxophone ténor, clarinette), François Ripoche (saxophone ténor), Sébastien Boisseau (contrebasse), Marie-Violaine Cadoret (violon), Christophe Lavergne (batterie). Lire la suite

Publicités

Hier pour aujourd’hui. Quelques enregistrements des années 80 (3)

La musique et les disques survivent heureusement aux effacements organisés par les maisons de disques et les surfaces dites spécialisées.

Par simplification, les années 80. Certain-e-s musiciens-ne-s débordaient des cadres entravant leur liberté. D’autres approfondissaient des veines encore fécondes, d’autres encore créaient des passerelles entre les temps et les formes.

Restent aujourd’hui des disques nécessaires. Au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir aussi : hier-pour-aujourdhui-quelques-enregistrements-des-annees-80/, hier-pour-aujourdhui-quelques-enregistrements-des-annees-80-2/

En premier lieu, un trio composé de David Liebman (saxophone soprano), Dave Holland (contrebasse, violoncelle) et Jack DeJohnette (batterie). Grande musicalité et solo toujours impressionnants des uns et des autres. A cela, s’ajoute parfois un instrument malheureusement peu utilisé dans les musiques de jazz, le hautbois, ici avec Caris Visentin. Lire la suite

Lettre ouverte de Joëlle Léandre aux Victoires du jazz

Chers Messieurs

Non ! Que ce soit rance, trop vieux ou trop tard (il est vrai qu’avec les réseaux tout va si vite, j’oserais dire tout s’oublie vite aussi…), là, ce soir, sans farce et sans force, je refuse de me taire, de passer l’éponge, d’oublier… Lire la suite

Du coté du jazz (décembre 2017)

Le corps, l’âme et le blues.

Eric Séva est un partisan fidèle du saxophone baryton, ce gros saxophone qui donne une impression de lourdeur mais sait se faire léger, discordant grâce à l’utilisation d’un varitone créateur d’effets « wa wa » du plus bel effet. Un de ces saxophones un peu laissés pour compte. Sa voix profonde sait aussi explorer, sonder les corps et les âmes. Plus que tous les autres saxes, il est « Body and Soul », un des grands standards du jazz magnifié par la création de Coleman Hawkins en octobre 1939. Lire la suite

Un éditeur, un ou deux auteurs pour la mémoire du Rock


L’éditeur, « Camion Blanc » – sans doute en référence à l’expression « Beau comme un camion  blanc » – se veut spécialiser dans le rock mais a quand même publié un ouvrage sur « Les musiques noires ». Didier Delinotte et Jacques Vincent, ensemble ou séparément, œuvre à faire connaître et reconnaître les groupes de rock oubliés, tombés dans le néant alors que certains de leurs compositions, interprétations et albums devraient être sauvegardés, écoutés. Ils réalisent un travail de mémoire nécessaire pour, dans le même temps, rendre compte de ces années 1960s (sixties) et 1970s (seventies) qui ont vu un processus de destruction/création extraordinaire. Des barrières sont tombées, des fondations se sont construites pour envahir les 30 années suivantes.
Lire la suite

Une histoire américaine

« The Carpenters », Karen et Richard frère et sœur, représente le groupe phare des années Nixon, le moment où les populations veulent oublier la guerre du Viêt-Nam et même leur président. Une musique sirupeuse sauvée par la voix étrange de Karen. Lire la suite

Cadeaux à faire ou à se faire. Le temps d’écouter…

Un anniversaire

2016 fêtait les 30 ans du « Label Bleu » créé en son temps – 1986 donc – par la Maison de la Culture d’Amiens. Un label qui a connu bien des vicissitudes dont une faillite pour renaître récemment. Pour que la fête soit complète, le Label Bleu a choisi de proposer une carte blanche à Henri Texier, contrebassiste, qui a enregistré une vingtaine d’albums « Label Bleu ». Lire la suite