Archives de Catégorie: Ecologie

VERT ne veut pas dire PILLAGE ! : Lettre ouverte de la société civile sahraouie à la COP22

De : la société civile sahraouie

Sahara occidental occupé

Date : 5 novembre 2016

Pour : COP22,

Marrakech, Maroc

gal_14757

Chers participants à la COP22,

Les exactions contre la biodiversité dans le Sahara occidental occupé, à savoir dans la région d’El-Ayoun et dans la zone de Dakhla ? ont été causées par les dégâts énormes résultant de la concentration des activités économiques dans le territoire sahraoui contesté. Cela a eu un immense impact sur l’environnement et a laissé des empreintes négatives sur la biodiversité et la carte géologique dans la partie du Sahara occidental occupée par le Maroc. Lire la suite

COP22 à Marrakech : Le royaume du business

L’Afrique sera à l’honneur lors de cette Conférence des Parties sur les Changements climatiques (COP 22) à Marrakech entendons nous dire un peu partout. C’est une COP africaine insiste-t-on du côté du Comité marocain de pilotage de la COP. Un Pavillon Afrique sera dressé et son animation sera assurée par la Banque Africaine de Développement (BAD), le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), dont l’un des rôles est d’appuyer la mise en place d’un environnement favorable au développement du secteur financier, à l’esprit d’entreprise et aux activités du secteur privé. Lire la suite

Voyage à l’intérieur du monde du fracking


cover_def-e1473064452895Dans sa préface « 
Les industries extractives : les nouvelles violations des droits humains et des peuples », preface-dadolfo-perez-esquivel-a-louvrage-la-passion-du-schiste-democratie-capitalisme-environnement-en-argentine/, publiée avec l’aimable autorisation du CETIM, Adolfo Pérez Esquivel aborde, entre autres, les droits humains, les lieux de vie des « peuples indigènes », les entreprises extractives, les conflits « environnementaux », l’Amazonie et la compagnie Chevron, les hydrocarbures conventionnels ou non, l’impunité judiciaire, les droits des populations autochtones, les communautés mapuche, l’entreprise YPF, la fracture hydraulique (fracking), l’expertise démocratique contre quelques experts « juge et partie »… Lire la suite

Zaman hujan au (le « temps de la pluie de cendres »)

9782707191083En premier lieu, je souligne la forme d’écriture choisie. Un quadruple voyage. Dans des œuvres littéraires et picturales, comme illustration des vues et des sensations ; dans des contrées à travers le monde pour décrire cette « année sans été » et ses effets socio-économiques ; dans le temps pour contextualiser l’événement et permettre des comparaisons ; enfin, dans la construction de la science climatologique. Comme un « chemin de traverse », un roman noir avec un coupable « naturel » et des « complices » sociaux d’un changement climatique de 2 degrés durant quelques années. Lire la suite

Changer le système, pas le climat » – Conférence internationale Tous à Safi les 4 et 5 novembre 2016

Voilà 15 ans, le Maroc accueillait la COP 7. Cette année la Conférence des parties sur le changement climatique prépare sa 22ème édition, à nouveau au Maroc. Que s’est-il passé pendant ces 15 ans? Pas grand chose. La COP de Kyoto (1997) a misé sur le marché pour contrôler les émissions de carbone. Le protocole de Kyoto, entré en vigueur seulement en 2005 a confirmé que les mécanismes du marché n’ont pas permis de réduire ces émissions qui ont continué d’augmenter de 2% par an (5ème rapport du GIEC). Lire la suite

Manifeste de la 3e rencontre écosocialiste internationale

arton14043-8a370

Nous, les mouvements organisateurs de la IIIe Rencontre Internationale Écosocialiste célébrée à Bilbao du 23 au 25 septembre 2016,

CONSIDÉRONS QUE Lire la suite

IIIème Rencontres Écosocialistes Internationales

Urgences écologiques et sociales: construire des alternatives aux défis eco-sociales

L’humanité est confrontée à un choix crucial : Soit nous changeons de système économique et politique, soit nous allons dans la barbarie. Nous sommes dans une grave crise écologique, sociale, dont le changement climatique est la manifestation la plus alarmante, autant que la perte de la biodiversité, l’épuisement des ressources naturelles ou la destruction des forêts. Nous sommes confrontés à une somme de crises interconnectées qui constituent une menace sans précédent pour l’humanité et le reste du monde vivant. En outre, l’appropriation des richesses par une minorité est la source d’un partage injuste qui augmente les inégalités économiques et de genre, ce qui empêche l’accès à une vie digne des peuples dans nos sociétés. Lire la suite