Archives de Catégorie: Etudes sur auteur-e-s /Biographies

2017 – Le Carnet de Janina

C’est l’histoire d’un carnet, et du combat d’une femme.

Janina n’a que douze ans en 1943, lorsqu’elle écrit un carnet qui raconte son enfance dans la guerre, alors qu’elle vient de s’enfuir d’un camp de concentration. Ce texte est publié à Cracovie, en 1946, dans l’urgence des témoignages d’après-guerre, puis il sombre dans l’oubli.

Le carnet est retrouvé au début des années 2000 et commence à être traduit aux quatre coins de l’Europe. Alors que Janina, désormais âgée de 83 ans, a lutté toute sa vie pour faire passer des messages de paix en Israël – sans trouver beaucoup d’échos – la résurrection de son carnet offre un nouveau souffle à son combat pour la cause palestinienne. Lire la suite

Un centenaire discret

En même temps que le premier disque de jazz sorti en mars 1917, celui de l’Original Dixieland Jazz Band, naît Thelonious Monk, compositeur original, longtemps ignoré du public. Ses premiers disques publiés en 1947 par Blue Note ne rencontreront aucun écho Alfred Lion et Franck Wolff, à qui il faut savoir rendre hommage, producteurs de Blue Note, continueront à enregistrer ses compositions écrites, pour la plupart, dés 1939. Les 78 tours resteront longtemps dans les bacs des disquaires. Les dirigeants du label avaient confiance dans leurs oreilles et dans le génie du pianiste. Thelonious Monk fait partie de cette cohorte de génie du jazz. Lire la suite

I Am Not Your Negro

Avec les aimables autorisations de l’auteur et
de
Geneviève Sellier, animatrice du site Le genre & l’écran

Diffusé sur Arte une quinzaine de jours avant sa sortie en salle de cinéma1I am not your Negro, le documentaire de Raoul Peck, a suscité en France, bien au-delà des cercles militants et décoloniaux familiers de ses écrits depuis de nombreuses années, un certain enthousiasme. Le nombre conséquent de papiers élogieux parus dans la presse nationale illustre une attention inhabituelle pour un film documentaire consacré à une figure littéraire et intellectuelle peu connue en France2 – en dépit de la traduction de plusieurs de ses textes littéraires et essais. Indéniablement, I am not your Negro profite des dynamiques en cours dans les milieux universitaires-militants, où une nouvelle génération plus ouverte aux auteur.e.s anglo-saxon.ne.s redécouvre les travaux de Franz Fanon, C.L.R. James, Angela Davis ou, justement, James Baldwin. Lire la suite

Hugo Moreno était un dinosaure et chacun sait que les dinosaures ne meurent pas

La preuve : mon petit fils en a rencontré plusieurs au Jardin des plantes pas plus tard que dimanche dernier.

Un dinosaure oui, un dinosaure de la trempe d’un Yvan Craipeau, qui se désignait lui-même comme un dinosaure trotskiste, alors même qu’il ne militait plus dans les organisations dites trotskistes depuis des décennies. Un dinosaure, oui, mais pas un au sens vieille bête dépassée par la modernité et en voie de disparition.

Plutôt un dragon, un quetzacóatl, un animal de légende venu des confins du monde et des temps obscurs pour combattre à nos côtés et pour éclairer les batailles de demain.

Hugo était donc un dragon ! Lire la suite

Et maintenant je vais me laver les mains et me rincer la bouche

En ces temps ou la « nation » et son exceptionnalité semblent reprendre du souffle… au nom de la crise, le déni par certain-e-s de l’impérialisme français et de son complexe militaro-industriel, de la barbarie colonisatrice et des territoires toujours colonisés – sans oublier la négation du droit à l’autodétermination des peuples… un petit retour sur le cas particulier d’un ex-poète, ex-surréaliste, devenu nationaliste cocorico et nationaliste stalinien. Lire la suite

Je ne mange pas de ce pain-là

Certains sont encensés, d’autres oubliés. Derrière la popularité des uns, une dose de nationalisme (dans une puissance coloniale et impérialiste), un engagement douteux du coté du stalinisme. Je n’ai pas besoin de citer de nom, chacun-e trouvera facilement…

Laissons cela. Place à un astre noir, un révolutionnaire engagé, un poète, un surréaliste, un qui a su rester debout lorsqu’il était minuit dans le siècle, un anticolonialiste… Benjamin Péret.
Lire la suite

Colporteuse, ou l’épreuve de l’histoire

Avec l’aimable autorisation de l’auteure

Colporteuse1

Colporter, c’est se déplacer ; c’est avoir un baluchon, plein de marchandises. Colporter, c’est n’avoir que son corps pour se transporter, pour voyager, soit parce que les moyens manquent, soit parce que le but du voyage nécessite une forme singulière de parcours. Colporter, c’est tracer son chemin. Ici, il s’agit d’un parcours dans la pensée féministe.

La colporteuse du féminisme, figure contemporaine, pratique le parcours individuel dans une histoire collective, à ce moment de l’histoire-là, celle en train de s’écrire à la fin du XXème siècle, au début du XXIème siècle. Lire la suite