Archives de Catégorie: Révolutions et histoires dans le territoire aujourd'hui appelé France

Jean-Pierre Azéma mis en examen, depuis le 6 avril 2017, pour diffamation dans un rapport public 

En mai 2016, je rendais public le dépôt d’une plainte avec constitution de partie civile contre l’historien Jean-Pierre Azéma, pour diffamation publique. Cet acte était à interpréter comme implication, et expérience, comme aventure aussi, où je tentais de mettre en pratique ce que théorise le philosophe Geoffroy de Lagasnerie : « refaire du droit un instrument d’émancipation, de rationalisation, d’invention politique ».

Voir : https://blogs.mediapart.fr/armand-ajzenberg/blog/230516/l-implication-personnelle-comme-mode-de-luttes-travaux-pratiques

Dans le rapport de Jean-Pierre Azéma, intitulé Mission sur le drame que les personnes handicapées mentales ou psychiques ont connu dans les hôpitaux psychiatriques et les hospices français entre 1941 et 1945, destiné à éclairer un Président de la République récent sur une décision à prendre, il écrit ne pas avoir trouver dans L’abandon à la mort… de 76 000 fous par le régime de Vichy (L’Harmattan, 2012) la « preuve que le gouvernement de Vichy a rédigé puis diffusé une directive officialisant l’hécatombe des malades mentaux ».

Forcément, je n’ai jamais écrit une telle chose. Son autre affirmation de ce que j’aurais écrit, que le gouvernement siégeant à Vichy « a bien eu l’intention d’éliminer les malades mentaux », est une imputation mensongère supplémentaire. Ce sont les raisons principales du dépôt de plainte pour diffamation. En fait, je n’ai parlé – et bien d’autres de même – que de « non-assistance à personnes en danger de mort », et en plus court d’« abandon à la mort », où il suffisait alors pour le gouvernement de Vichy de s’abstenir de toute aide, notamment s’agissant de suppléments alimentaires. Or une non-assistance à personnes en danger de mort, si elle résultait d’une quelconque directive écrite, ne serait plus l’expression d’une non-assistance mais celle d’une volonté gouvernementale délibérée d’exterminer les personnes internées, ce que personne n’a soutenu. Lire la suite

Essais (mai 2017)

La démocratie en faillite ?

Un monde disparaît. Les destructions sont massives. Pas seulement économique ou sociales mais aussi politiques. Un champ de ruines qui ouvre la voie à des interrogations sur les formes de la démocratie, de société à créer. « Nuit debout » a participé de cette interrogation. Matthieu Niango, dans « La démocratie sans maîtres » dresse l’acte d’accusation des « professionnels de la politique » de plus en plus séparés de l’intérêt général, commun. L’auteur se sert de son expérience dans les cabinets ministériels pour illustrer son propos. Stimulant. Lire la suite

Le Vote Utile. Un Munich citoyen

(Aéroport du Bourget – Bonneuil-en-France – Val-d’Oise — 30 Septembre 1938)

À sa descente d’avion à l’Aéroport du Bourget, le 30 Septembre 1938, de retour de la Conférence de Munich, le Président du Conseil Édouard Daladier s’attendait à être hué. Il venait, « pour sauver la Paix », d’apposer la signature de la France au bas du texte des funestes Accords de Munich.

Encore sur la passerelle, plein d’appréhension et de honte rentrée, contemplant la foule assemblée sur le tarmac qui l’acclamait, il confia, les dents serrées, à Alexis Léger qui l’accompagnait : « Ah, les cons… S’ils savaient ! » Lire la suite

L’impossible d’aujourd’hui, c’est le possible de demain

mai_68« L’interprétation d’Henri Lefebvre nourrit les interrogations sur les possibles de l’histoire, d’un passé encore proche et d’un avenir à construire ».

René Mouriaux dans sa préface « Un marxiste dans le siècle », présent l’auteur son parcours et le texte republié.

« La richesse de la contribution lefebvrienne va de pair avec l’absence de plan rigoureux. Le philosophe procède par coups de sonde. Menée tambour battant, l’analyse ne s’attarde pas à la précision des faits. Il tient à poser des questions, à planter des repères, sans se soucier d’expliciter ses allusions, de conduire avec précision toutes les étapes de ses raisonnements. Dans la post-face de cette réédition la valeur et la portée du texte seront interrogées par Pierre Cours-Salies et dans une table ronde. Mais trêve de métalangage, dirait Henri Lefebvre, place maintenant à l’écrit lui-même, brûlot typiquement soixante-huitard dans son inspiration politique » Lire la suite

Débrouiller les apparences, déceler l’invisible sous le visible

Fiche-MDes articles contre les injustices sociales et politiques, les effets du colonialisme… Les années 30.

Irlande, l’oppression des anglais, l’armée républicaine, 1913, « Les rebelles attaquant le Château, s’emparant de la Poste centrale, se barricadant dans les maisons et creusant des tranchées dans Stephen’s Green Park, tandis que les forces de la Couronne, écrasantes en nombre, armées de canons et de mitrailleuses, balayaient la population, et faisaient sauter à la dynamique les bâtiments publics », la division territoriale, « On découpait dans la chair vive de l’Irlande, on y taillait un Ulster politique, absolument artificiel, destiné à perpétuer les divisions et les antipathies », le dépeuplement… « Nous nous soulèverons encore ! » Lire la suite

Un travail de mémoire

product_9782070469208_195x320Raphaëlle Branche, dans « La torture de l’armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962 », a épluché les archives enfin ouvertes de cette période et a recueilli des témoignages de « survivants » qui commencent seulement à parler. Jusque là, cette guerre qui n’a jamais dit son nom, a été enterrée pour éviter le bilan des gouvernants. Ils ont ainsi tué la mémoire. Lire la suite

Comment « faire » de l’Histoire ?

9782707175854Michèle Riot-Sarcey s’est lancée dans une vaste entreprise. Redonner vie à des concepts oubliés, la fraternité, la liberté via une méthode historique qui vient de Walter Benjamin pour redonner vie aux « vaincus », aux oubliés. La fabrique de l’Histoire offre un récit « en continu », sans ruptures. Surtout sans révolution. 1789 marque l’entrée dans un nouvel ordre du monde. Comme 1848, une révolution à l’échelle de l’Europe, parties prenantes du processus de libération d’émancipation. Lire la suite