Archives de Catégorie: International

Trois Pater, deux Ave Maria et un Big Mac

(Chambre Arbitrale des Conflits du Commerce – Piazza Cavour – Rome – Italie, 5 Janvier 2022)

bigmac-o-vatican_1

Nous sommes, chers amis, le 5 Janvier 2022, exactement dans cinq ans. Et cet imposant bâtiment, le Palazzo di Giustizia, surplombant la Piazza Cavour n’est plus aujourd’hui le siège de l’ancienne Corte Suprema di Cassazione, la Cour de Cassation de la République Italienne. Lire la suite

Trump, le mâle aux multiples cultes

Empêtré dans ses dogmes, Donald Trump en a fait campagne et compte aujourd’hui appliquer ce que ses évangiles dictent – la supériorité du mâle blanc – aux États qu’il dirige. Un infantilisme guide ses actes, vertèbre ses discours, nourrit le rôle messianique qu’il s’arroge. Ce trauma, pourrait-on dire, est bâti sur différents cultes : le culte du corps masculin bien fait, le culte de l’ordre, le culte de la réussite, le culte de l’argent, le culte de la blanchité. Il vaut à la population états-unienne et aux autres, un masculinisme d’État, à savoir un autre culte : la croyance érigée en système que les hommes (toutes classes confondues) sont les victimes d’offensives diverses de la part des féministes, des militants homosexuels, voire tout simplement des progressistes, en cela qu’elles remettent en cause leur virilité et leur capacité/rôle social de pourvoyeurs du foyer, d’être de « vrais hommes ». La défensive endosse alors tous les clichés et renforce les haines : xénophobe, raciste, sexiste, homophobe. Et elle s’assume complètement car elle est sincère. Certains grands supporters de l’actuel président des États-Unis (majoritairement des hommes blancs ruraux peu diplômés) considèrent par exemple que ce sont des femmes noires qui leur ont pris leur travail, ou « les réfugiés », travail qui leur revenait de plein droit, de façon immuable, et qui leur a été volé par les politiques d’Obama, le « Noir ». Cette victimisation volontaire révèle une ignorance, celle de la complexité de l’histoire contemporaine, et avec elle, le rejet de la responsabilité de sa propre situation sur l’Autre, cet inconnu. Lire la suite

Des centaines de Juifs noirs refusent le service militaire et accusent Israël de racisme institutionnel

Des émigrés éthiopiens disent qu’ils n’accompliront plus leur service de réservistes au sein des Forces de défense israéliennes (FDI)1, en raison de la discrimination raciale affichée par de nombreuses institutions de l’État, y compris la police.

Depuis septembre, plus de trois cents juifs noirs ont annoncé leur intention de refuser tout ordre militaire de se présenter pour leur service de réserve et accusent le gouvernement israélien d’entretenir le racisme sponsorisé par l’État à l’égard des citoyens d’origine éthiopienne. Les soldats, parmi lesquels des combattants de toutes les brigades d’infanterie de l’armée israélienne ainsi que des unités de commandos les plus spécialisées, disent que tant que l’État ne respectera pas leurs droits civils, ils s’abstiendront de leur côté de remplir leurs obligations civiques. Lire la suite

Extraits de Karl Marx / Abraham Lincoln : Une révolution inachevée

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Le Capital

Livre 1, 3e section, chapitre 10

1Dès que des peuples, dont la production se meut encore dans les formes inférieures de l’esclavage et du servage, sont entraînés dans les transactions mondiales dominées par le mode de production capitaliste, et que la vente de leurs produits à l’étranger devient leur préoccupation principale, les horreurs barbares de l’esclavage, du servage, etc. se complètent par les horreurs civilisées du surtravail. C’est pour cette raison que, dans le Sud des Etats-Unis, le travail des Nègres conserva un certain caractère patriarcal, tant que la production envisagea surtout les besoins personnels immédiats. Mais à mesure que l’exportation du coton devint l’intérêt vital des États sudistes, le surmenage des Nègres et même l’usure de leur vie par sept années de travail devinrent un des facteurs d’un système calculé et calculateur. Il ne s’agissait plus de faire produire par le Nègre une certaine masse de produits utiles ; il s’agissait de la production de la plus-value. Lire la suite

Adresse de l’Association internationale des travailleurs à Abraham Lincoln

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

29 novembre 1864

À Abraham Lincoln,

Président des États-Unis d’Amérique

Monsieur,

1Nous félicitons le peuple américain qui vous a réélu à une forte majorité. Si la résistance au pouvoir esclavagiste avait été le mot d’ordre raisonné de votre première élection, le cri de guerre triomphal de votre réélection est : « Mort à l’esclavage ! »

Dès le début de la lutte titanesque qui se déroule en Amérique, les travailleurs d’Europe ont instinctivement ressenti que la bannière étoilée portait le sort de leur classe. Ayant inauguré la terrible épopée , la lutte pour les territoires ne devait-elle pas décider si les immenses étendues de terres vierges allaient être vouées au travail de l’émigrant ou si elles allaient être prostituées par le bruit du gardien d’esclaves ? Lire la suite

Entre la mémoire et l’oubli, il y a le mensonge : la propagande et la falsification historique

9782330070571« En hommage à sa mémoire, ce livre regroupe une quinzaine de textes choisis soit en raison de l’éclairage original qu’ils offrent de certains épisodes décisifs, soit parce qu’ils restent d’une brulante actualité ».

Je n’aborde que certaines analyses de cet ensemble cohérent, en soulignant particulièrement le traitement de la complexité, le refus des raccourcis, l’attention portée à la critique de l’essentialisation des populations ou à la contextualisation des événements. Lire la suite

Appel aux différents acteurs de la société civile d’Afrique, du Maghreb et du monde arabe pour l’abolition de l’article 227 bis du code pénal tunisien

Il y a quelques semaines en Tunisie, une enfant âgée, à peine de 13 ans, a été violée par un homme de 22 ans. Malheureusement, le bourreau n’a nullement été puni. Toute poursuite pénale à son encontre, a été abandonnée, et cela grâce au fameux article 227 bis du code pénal. Voici ce que dit in extenso, le texte : « Est puni d’emprisonnement pendant six ans, celui qui fait subir sans violences, l’acte sexuel à un enfant de sexe féminin (quid du sexe masculin ?) âgé de moins de quinze ans accomplis. La peine est de cinq ans d’emprisonnement si l’âge de la victime est supérieur à quinze ans et inférieur à vingt ans accomplis. La tentative est punissable. Le mariage du coupable avec la victime dans les deux cas prévus par cet article arrête les poursuites ou les effets de la condamnation Lire la suite