Archives de Catégorie: Turquie / Kurdistan

Une écrivaine est-elle par définition une terroriste ?

Le risque de l’écriture.

Naître un 8 mars – 1967 en l’occurrence – n’est-ce pas déjà le signe de la culpabilité dans une Turquie en proie à un coup d’Etat démocratique par le biais d’un référendum qui devrait donner tous les pouvoirs à Recep Tayyip Erdogan ? Asli Erdogan – sans lien de parenté, les Erdogan sont les Dupont de Turquie –, physicienne de formation devenue écrivaine, a été arrêtée le 17 août 2016 et emprisonnée à Bakirköys, cette prison effrayante d’Istanbul qu’elle avait décrite dans « Le Bâtiment de pierre » (Actes Sud 2013). Elle a été relâchée – et pas libérée – le 29 décembre. Elle est toujours accusée de terrorisme. La preuve ? Son travail de mémorialiste pour le journal « Ozgür Gündem », pro-kurde. Le Premier ministre turc a déclaré la guerre au PKK sous prétexte de lutte contre le terrorisme, terme que seul le pouvoir en place sait définir. Lire la suite

Universitaires pour la Paix • Une pétition à diffuser


petition-universitaires

Cette pétition vous est proposée par les « Universitaires pour la Paix » (BAK)

Mehmet Fatih Traş, jeune assistant chercheur de 34 ans à la faculté des sciences économiques et administratives de l’université Çukurova d’Adana, a décidé, le 22 février dernier, de mettre fin à ses jours en se jetant du 7e étage d’un immeuble de Mersin.
Lire la suite

Crimes oubliés

9782330068899« Triple assassinat au 147 rue La Fayette » est une enquête détaillée sur les raisons pour lesquelles trois femmes kurdes, Sabine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, sont tuées dans le petit appartement sis à cette adresse, le 9 janvier 2013. Les soupçons se portent sur un Turc, Ömer Güney qui s’était fait accepter par la communauté kurde de France. Les assassinées font partie des dirigeantes du mouvement, sauf Leyla Saylemez, une jeune militante. Le procès du prétendu coupable devait s’ouvrir en janvier 2017 mais Güney est mort, d’une tumeur au cerveau le 17 décembre 2016. Lire la suite

Soutien à Pinar Selek, pour un acquittement définitif

https://www.change.org/p/soutien-à-pinar-selek-pour-un-acquittement-définitif?

La Turquie poursuit sa guerre contre la pensée : le procureur de la Cour suprême demande l’annulation de l’acquittement de Pinar Selek

Injustement accusée de terrorisme, acquittée à quatre reprises, la sociologue et écrivain Pinar Selek subit depuis 19 ans une véritable torture judiciaire. Aujourd’hui, le 25 janvier 2017, le procureur général de la Cour suprême turque demande l’annulation de la quatrième décision d’acquittement prononcée en 2014 sans aucune nouvelle preuve, ni aucun nouvel élément. Ce nouvel appel, visant à intimider tous ceux qui osent critiquer un système basé sur la violence et la répression, est une menace pour Pinar Selek exilée en France depuis 2011 et pour sa famille en Turquie. Une menace pour la liberté de conscience et d’expression.
Lire la suite

Aux côtés de Pinar Selek

Depuis 1998, Pinar Selek est soumise à un procès kafkaïen mais elle résiste.

En 2014 elle a été acquittée pour la quatrième fois mais le procureur a fait appel une fois de plus.

Depuis, l’affaire Pinar Selek était renvoyée dans les méandres de la justice.

Le 25 janvier 2017, après une attente infinie, le procureur de la Cour de Cassation a donné son avis : il  demande une condamnation à perpétuité.

Cour d’assise, Cour pénale, Cour de cassation, la procédure qui dure depuis 19 ans est si complexe qu’elle fait tourner la tête. Lire la suite

Sobrement, personnellement, simplement : je ne veux pas être complice

f7b37302-046d-455b-b8f8-2516218663cc-1Des chroniques mais pas uniquement. Des textes d’une grande force politique mais pas seulement. Une écrivaine dit la répression, les mort-e-s, les ressentis en soi. Plus que des témoignages, une implication directe et exigeante, la poésie et les mots pour le dire. « Entre l’impossibilité de partir et celle de rester, je me suis repliée sur moi-même comme un point d’interrogation qui se tord le ventre ».

Je mets l’accent, en laissant libre cours à ma subjectivité, sur quelques bribes et descriptions. J’espère que les citations choisies inciteront à entrer dans l’univers singulier d’une écrivaine qui ne saurait être réduite à la dénonciation politique des ignominies. Lire la suite

Le journal féministe « Şûjin » à langue qui pique


sujin-lancement

Avec la naissance de Şûjin, aucune censure, interdiction, décret ne peuvent vraiment arrêter les femmes, dans leur lutte pour s’approprier leur liberté.

Une nouvelle source d’information, féministe est lancée. Nous avions Jinha, l’agence d’information féministe, dont tous les membres était des femmes, une première au monde. Le régime turc a interdit Jinha, fermé ses locaux, scellé ses portes. Lire la suite