Archives de Catégorie: Canada/Québec

4 octobre : Commémoration pour les femmes autochtones disparues

La Maison Misnack de Québec a appelé à un geste de commémoration des femmes autochtones disparues ou tuées, le dimanche 1 octobre.

Le rassemblement a eu lieu coin Charest et De la Couronne au Parc de l’Université. Le rouge était de mise : jupe, foulard, chandail scintillaient dans les rayons de soleil. C’était un symbole vivant. Lire la suite

Publicités

Les violences sexuelles sur les campus, nous faisons fausse route ! Vraiment ?

Sherbrooke, le 25 août 2017 – « Les violences sexuelles sur les campus, on fait fausse route ! », titre accrocheur d’une entrevue radio, basé sur une opinion personnelle. Au cours d’une entrevue douteuse avec le Doc Mailloux réalisée par Steve Roy dans le cadre de l’émission « Que l’Estrie se lève » le 22 août 2017, il se dégage des attaques spécifiques à la campagne provinciale « Sans oui, c’est non ! » pour prévenir les violences sexuelles sur les campus, à la ministre Hélène David et au mouvement général contre les violences à caractère sexuel. Le tout est évidemment agrémenté de propos discriminants et sexistes sur les femmes du Québec. Ce type d’entrevue vient encore une fois banaliser les violences sexuelles et discréditer les nombreux efforts pour y remédier. Lire la suite

Réfugiés haïtiens : les déportés de l’Empire

Fuyant les États-Unis de Donald Trump, les migrants haïtiens demandant asile au Canada font la une de l’actualité aussi bien au Québec que dans les autres provinces. La grande presse, tout en affichant une certaine « compassion » à l’égard de ces compatriotes donne l’impression qu’un nombre de plus en plus incalculable et incontrôlable de migrants « surtout haïtiens » déferlent sur la frontière quotidiennement. Les journalistes de droites, démagogues, xénophobes, racistes et autres « chiens de garde » du système, ont réagi dès les premières arrivées : ces gens-là seraient des « malades », des personnes « peu qualifiées », des « profiteurs du bien-être social », etc. Lire la suite

Aînés versus réfugiés : faux dilemme

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Il fallait s’y attendre, l’arrivée de quelques centaines de réfugié·e·s d’origine haïtienne ces derniers jours soulève les passions. Notre frontière serait un panier percé, les réfugié·e·s, des tricheurs qui passent devant tout le monde, et les Québécois·es, de sympathiques paillassons incapables d’imposer leurs limites. Bref, on s’en fait beaucoup pour bien peu.

Ce trop-plein d’émotivité s’exprime sur les médias sociaux par la création d’une fausse opposition entre le coût que représente l’arrivée de réfugié·e·s et le sous-financement des soins consentis aux aîné·e·s. L’idée est simple : avant de prendre soin des autres, il faudrait d’abord prendre soins des nôtres !

Une telle affirmation résiste-t-elle à l’analyse ? Lire la suite

Pas d’accord de libre-échange contre les peuples !

Du 26 au 27 mai 2017, s’est tenue à Mexico, la Rencontre des organisations sociales du Canada, des États-Unis et du Mexique pour de nouvelles formes de coopération internationale. L’objectif principal de la rencontre était de bâtir un front commun tri national des organisations de la société civile face à l’imminente renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) exigée par l’administration Trump. Lire la suite

Les attaques menées ces jours-ci contre l’établissement Body Blitz Spa de Toronto sont déraisonnables : les femmes devraient avoir accès à des espaces sûrs, dénués de la présence d’hommes

Un spa santé féminin de Toronto vient de subir de violentes attaques en ligne de la part d’un groupe de transactivistes et de leurs allié-e-s, en raison de sa politique d’admission. Body Blitz Spa gère deux établissements qui abritent des piscines, des saunas, et proposent des services thérapeutiques ; le port de vêtements y est facultatif. C’est depuis plusieurs années une oasis de calme très appréciée à Toronto pour des femmes de divers milieux, groupes d’âge et types physiques. Lire la suite

Les Autochtones et la société québécoise : Combattre ensemble

Introduction au prochain numéro des Nouveaux cahiers du socialisme

Au moment de l’arrivée des colons européens en Amérique du Nord au seizième siècle, les peuples autochtones qui habitaient les territoires qui sont devenus le Canada ont vu leurs structures sociales et leurs rapports internes et externes bousculés. Dès lors s’est construite une histoire qui continue jusqu’à nos jours et qui organise une réalité coloniale se reproduisant sur les peuples qu’on appelle les Premières Nations. Lire la suite