Archives de Catégorie: Canada/Québec

Le projet de loi C-16 présente de graves problèmes auxquels n’ont pas encore réfléchi la plupart des Canadiennes et des Canadiens

Mercredi le 18 octobre dernier, la Chambre des communes a voté par une marge de 248 à 40 pour adopter le projet de loi C-16 en deuxième lecture. Si ce projet est adopté au Sénat (qui se penche présentement sur lui), la Loi canadienne sur les droits de la personne et le Code criminel seront modifiés pour ajouter l’identité de genre et l’expression de genre à la liste des motifs de distinction illicite en loi. Ce développement semble à première vue très positif, mais certaines questions clés sont passées sous silence alors que des lois et des politiques sur l’identité de genre sont rapidement mises en place un peu partout au Canada.

Bien que les médias aient présenté le débat sur l’identité de genre comme un affrontement entre des positions de gauche et de droite, une perspective clé manque à cette conversation : le point de vue féministe. Lire la suite

Participer à la construction de la curiosité intellectuelle et de l’autonomie

Une précision nécessaire. Il s’agit certes d’un ouvrage présentant des analyses sur un programme d’histoire au/du Québec et du Canada. Cependant, les auteur-e-s abordent à la fois l’histoire comme science, les problèmes généraux de son enseignement et son utilité citoyenne. Et même dans les parties plus spécifiquement consacrées au Québec, chacun-e pourra trouver des analyses, des mises en perspective, des critiques et des propositions qui forment sens ici aussi de l’autre coté de l’Atlantique.

Une maison d’édition, dans une collection nommée Mobilisations, publie un livre interrogeant l’histoire et son enseignement, est un fait peu commun et une invitation pour d’autres éditeurs/éditrices… Lire la suite

Introduction de Marc-André Éthier et David Lefrançois à l’ouvrage collectif : Quel sens pour l’histoire ?

Avec l’aimable autorisation de M éditeur

L’histoire en général, l’histoire moderne en particulier ne portent-elles pas en elles-mêmes leur justification? Elles la trouvent aisément dans leur utilité nationale. […] L’historien doit travailler à la gloire, à la grandeur, à l’expansion de son pays. […] Que l’histoire serve : nul ne s’avisera de la trouver inutile. Eh bien non. S’il fallait acheter à ce prix le droit moral de faire de l’histoire, je le dis bien haut – j’y renoncerais. […] L’histoire qui sert, c’est une histoire serve. – Lucien Febvre (1919)

Ce qu’il faut développer, c’est la critique, la vérification des faits, l’indépendance de pensée, une compréhension personnelle du présent et de l’avenir, l’indépendance de caractère, le sentiment de la responsabilité, la lucidité envers soi-même comme envers ce que l’on fait. – Léon Trotski (1923)

L’enseignement de l’histoire à l’école publique sème la controverse depuis plus de cent ans un peu partout dans le monde. Le Québec ne fait pas exception à cette règle. C’est encore aujourd’hui un sujet délicat, ici aussi, comme en témoigne l’accueil houleux réservé aux deux plus récentes moutures du programme d’étude de l’histoire du Québec et du Canada au deuxième cycle du secondaire. Lire la suite

Rapports sociaux de sexe inégalitaires et transmissions implicites

Deux remarques pour débuter.

avis_egalite_entre_sexes_milieu-scolaireLes auteures utilisent souvent le terme, qui me semble inadéquat de stéréotype, tout en signalant qu’il masque, recouvre, occulte les rapports sociaux, « Cette notion, généralement présentée comme une idée fausse qui interfère dans notre capacité à choisir librement, remplace et vide de son contenu celle d’inégalités sociales. L’usage de la notion de stéréotype a en effet pour finalité le libre choix individuel et non la disparition des inégalités de sexe, qui sont pourtant une des sources importantes de la limitation des choix possibles. Il s’accompagne aussi de la symétrisation des catégories de sexe, qui consiste à affirmer que les stéréotypes affectent également tous les individus, filles ou garçons, ce qui nie la hiérarchie entre les sexes que contribuent à reproduire les stéréotypes ou les représentations inégalitaires ».

Elles mettent en avant le curriculum caché, c’est-à-dire « Ensemble d’expériences qui, sous forme d’interactions et de transmissions implicites, consolident et maintiennent les rapports sociaux de sexe inégalitaires invisibilisés dans le curriculum officiel ». Le caché, l’invisibilisation, la naturalisation, l’essentialisation, l’« évidence » de la « différence des sexes », les ritournelles… Lire la suite

Les peuples autochtones du Canada se soulèvent contre le colonialisme et Areva

De la confédération iroquoise aux conseils de territoires de chasse innus en passant par les districts Mi’kMaqs, des formes de la « souveraineté autochtone » ont su se maintenir malgré les assauts répétés de la violence coloniale. Cette Résistance contre la politique des États coloniaux révèle le vol légalisé des terres par les compagnies minières dont Areva.

Résistance à la colonisation et au vol des terres

2016-11-20_luttes_peuple-autochtone_sDes « souverainetés ancestrales » (peuple original autochtone) s’organisent au Canada alors que ce lèvent aux USA une lutte historique sur le territoire de « Standing Rock » contre la construction du « Dakota Access Pipeline » visant à exploiter et écouler par oléoduc, sur une distance de près de 2000km, l’énergie extraite du sous-sol des territoires. Les soutiens à la lutte de Standing Rock s’amplifient et cette résistance active devient le symbole du Pouvoir Autochtone en écho à toutes les résistances actuelles des autres territoires. Lire la suite

27 ans après le massacre de l’École Polytechnique

1054

FEMMES ET ENFANTS TUÉES PAR DES HOMMES EN TANT QU’HOMMES (OU PAR DES INCONNUS), AU QUÉBEC, DEPUIS LE 6 DÉCEMBRE 1989

*En italiques : Enfants et jeunes (232) Femmes (822)

Caractères gras : Les 14 femmes abattues par un masculiniste à l’École Polytechnique de Montréal, le 6-12-1989 Lire la suite

Regard circonstancié sur les rapports entre femmes, VIH/sida et médias

nivues-1371x2057Invisibilité et visibilité des femmes séropositives. Maria Nengeh Mensah examine différents documents écrits et audiovisuels sur le VIH et le sida au Québec. « Ce livre se penche sur la mise en discours de la séropositivité féminine au Québec afin d’identifier ce que disent et montrent les médias au sujet des femmes vivant avec le VIH tout en révélant les effets parfois inattendus de ce discours médiatisé ». Que veut dire visibilité en rapport avec la séropositivité des femmes ? Quels enjeux politiques pour les principales intéressées et plus largement pour les femmes ? Lire la suite