Archives de Catégorie: Europe

Oviedo : Succès de la rencontre municipaliste contre la dette illégitime et l’austérité

Une centaine de délégués de municipalités, des mouvements sociaux et de différentes formations politiques se sont réunis pendant 2 jours afin de lancer un front des municipalités et des mouvements sociaux qui s’opposent à la dette illégitime et se prononcent en faveur de l’audit à participation citoyenne et du refus de la poursuite des politiques d’austérité. Eric Toussaint, à qui Somos Oviedo, le principal groupe du gouvernement municipal, avait confié la coordination de l’évènement, présente son témoignage. Lire la suite

Une fois la guerre finie, quelque chose de la guerre continue

ici_notre_defaite_tbnDans introduction, introduction-de-thierry-labica-a-louvrage-coordonne-par-mathilde-bertrand-cornelius-crowley-thierry-labica-ici-notre-defaite-a-commence-la-greve-des-mineurs-britanniques-1984-1985/, publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, Thierry Labica aborde, entre autres, la désindustrialisation des années 80 et son impact sur « les loyautés ouvrières masculines », la montée des services et la féminisation de la main d’oeuvre salariée, le nouvel héroïsme néolibéral et ses coûts sociaux, « Contentons-nous alors d’observer que la question de la mine, des mineurs, et de la grande grève de 1984 occupe une place stratégique dans ce champ de représentations et de forces, et tâchons de dire pourquoi. » Lire la suite

Les sombres lendemains de la crise en Europe

Group Of Business People Standing In A White Background With Blue Europe Cartography Above

Group Of Business People Standing In A White Background With Blue Europe Cartography Above

La crise n’est pas terminée, mais elle laisse déjà un paysage social dévasté. Après en avoir décrit les effets sociaux, cette contribution s’interroge sur l’existence d’alternatives aux politiques néolibérales menées aujourd’hui en Europe. Lire la suite

Face à l’extrême-droite, cri d’alerte d’une survivante autrichienne de la Shoah

Le 4 décembre aura lieu à nouveau une élection présidentielle en Autriche. 

Elle opposera encore une fois le représentant de l’extrême-droite (FPÖ) Norbert Hofer et Alexander Van der Bellen, candidat soutenu par les Verts. Cette élection s’annonce serrée. Lors du premier scrutin, ensuite annulé pour des raisons administratives, Van der Bellen ne l’avait emporté que de 35 000 voix, alors même que tous les sondages annonçaient la victoire de Hofer. 

Dans ce contexte, une survivante de la Shoah en Autriche, Gertrude, âgée de 89 ans, lance un cri d’alerte dans une vidéo déjà vue trois millions de fois sur FB et dont le lien est ici Lire la suite

Introduction de Thierry Labica à l’ouvrage coordonné par Mathilde Bertrand, Cornelius Crowley, Thierry Labica : Ici notre défaite a commencé. La grève des mineurs britanniques (1984-1985)

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

ici_notre_defaite_tbn1983. Pour la première fois depuis la révolution industrielle qu’elle a inaugurée, la Grande-Bretagne devient importatrice nette de produits manufacturés. 1986. Les marchés financiers britanniques font l’objet d’une déréglementation éclair, le « big bang ». Dans l’intervalle, mars 1984-mars 1985  : environ 140 000 mineurs mènent une grève dans uns lutte acharnée contre une série de fermetures de sites et la fin programmée de l’industrie minière en Grande-Bretagne. Lire la suite

Conclusion du Forum pan-européen en Roumanie : la souveraineté alimentaire décolle en Europe de l’Est


2016-11-01-nyeleni-pr-image

Communiqué de presse 

Cluj-Napoca, le 31 octobre 2016 – La lutte contre l’agriculture industrielle et pour un avenir juste et durable pour les paysans et l’agriculture paysanne a fait un bond en avant cette semaine grâce au plus grand Forum sur la souveraineté alimentaire jamais vu en Europe1. Lire la suite

Le Brexit. Qu’en penser ?

Il est des événements dont l’importance historique est immédiatement et unanimement perçue, et à propos desquels il est vite proposé, à tort ou à raison, une explication prétendue définitive.

Tel fut le cas pour ladite « chute du mur de Berlin ».

Le Brexit appartient à la catégorie contraire de ces « surprises » qu’on peine à décrypter et dont on a du mal à prendre la mesure, au point de douter de sa nature « événementielle » et de tenter au final de la déclassifier dans le « non-événement ». Somme toute, le Royaume-Uni n’était précédemment qu’à demi dans l’Union européenne. La rupture évoquée ne va-t-elle pas le conduire à n’être qu’à demi en dehors ?

Telle n’est pas l’approche adoptée ici. Quelles que soient les difficultés à en interpréter ses raisons et ses conséquences, le Brexit nous paraît bien être un événement majeur. Un séisme lent, si l’on ose l’oxymore. Lire la suite