Archives de Catégorie: Europe

Mai 68 : en mars, à Varsovie, derrière le Rideau de fer

Un historien positiviste traditionnel rejettera d’office la question de l’influence de mai 1968 à Paris sur mars 1968 en Pologne, car il comprend le temps d’une manière linéaire et professe – comme dans le théâtre antique – le principe de l’unité de temps, de lieu et d’action.

La révolte de la jeunesse étudiante polonaise, sous forme de meetings, de manifestations de rue et de grèves avec occupation des locaux dans les universités et les écoles supérieures, a duré du 8 mars au 28 mars 1968, et s’est donc produite plus tôt que celle de ses homologues française, italienne, allemande ou américaine. L’exemple des barricades du Quartier Latin ne pouvait pas, selon cette compréhension de l’histoire, avoir inspiré la jeunesse de Varsovie. Lire la suite

Publicités

Circulations transeuropéennes des trafics de drogues et de femmes

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Frontières politiques et frontières morales.

Le cas de la frontière franco-espagnole méditerranéenne.

La législation (2002) permissive espagnole de la prostitution1 a provoqué un afflux de femmes des Balkans dans les clubs dédiés le long du Levant espagnol ; rapidement les drogues opiacées ont été du voyage et, inévitablement, les milieux criminels russes et italiens. Une centralité prostitutionnelle s’est développée au Perthus-La Junquera, à la frontière du département des Pyrénées-Orientales : un « espace de mœurs » ou « moral area » transfrontalier s’est créé, développant « en soubassement » une influence économique et sociale sur ce département français. C’est ce processus que nous décrivons dans le présent article. Lire la suite

La gauche grecque et ses dérives « macédoniennes » Ou comment on ouvre la voie à la menace fasciste !

Fin janvier début février 2018, plusieurs centaines de milliers de Grecs ont participé à deux grandes manifestations d’abord à Thessalonique et ensuite à Athènes, dont le mot d’ordre était un non catégorique à tout accord avec la République de Macédoine concernant son nom officiel. Mikis Theodorakis était le principal orateur à la manifestation d’Athènes

Alors, est-ce vraiment une « surprise désagréable » que Theodorakis se frotte publiquement aux apologistes du racisme, de l’antisémitisme, de l’anticommunisme et de la cauchemardesque « pureté ethnique » ? Désagréable, sans doute. Surprise, pourtant non. Et si le problème était seulement Mikis, le mal serait mineur. Cependant, puisqu’il ne s’agit pas seulement de lui mais aussi de plusieurs autres, le problème est énorme et le danger imminent. Il est donc temps pour qu’on appelle les choses par leur vrai nom… Lire la suite

Royaume d’Espagne. Répression du féminisme

Entretien avec Laura Dorado et César Oltra

Le Tribunal suprême de Madrid a récemment rejeté le recours en cassation déposé par les cinq militantes féministes que l’Audience provinciale des Baléares avait condamnées à une année de prison pour la manifestation réalisée dans l’église Saint Michel de Palma, le 9 février 2014, contre l’avant-projet de réforme de la législation sur l’interruption volontaire de grossesse formulé par celui qui était alors ministre de la justice, Alberto Ruiz Gallardón. Quelques jours après la publication de la sentence du Tribunal suprême, nous avons parlé avec une des militantes condamnées, Laura Dorado, et avec César Oltra, qui est membre du collectif contre la répression Alerta Solidària. L’interview a été réalisée par Daniel Escribano et Ariadna Suari, traduite du catalan au castillan par Daniel Escribano et publiée le 21 janvier 2018 sur www.sinpermiso.info. Laura Dorado est militante féministe et membre de l’organisation de jeunesse ArranCésar Oltra est membre de l’organisation de soutien aux militants mis en accusation et frappés de représailles Alerta Solidària.  Lire la suite

L’Europe et le mouvement social européen

Nous vivons une période de grands bouleversements et de grandes incertitudes. Une période de fortes contradictions qui structurent le champ des possibles et qui confirme que l’avenir n’est pas prédéterminé.

Trois remarques préalables à une réflexion sur l’Europe.

La compréhension de l’Europe ne se résume pas à un retour vers son passé. L’Histoire s’écrit du présent, à partir des questions qui se posent vers l’avenir, vers le passé pour aider à les comprendre. Il s’agit de partir des défis qui se posent au monde et du rôle que l’Europe pourra y jouer.

L’Europe ne se réduit pas à l’Union Européenne. Elle est confrontée, au-delà des formes institutionnelles à la redéfinition du politique du local, au national et au mondial ; et à la place des grandes régions dans l’organisation du monde.

Notre interrogation principale porte sur la construction d’un mouvements social européen. Cette méthode qui privilégie le point de vue des mouvements sociaux et citoyens s’inscrit dans la démarche du mouvement altermondialiste. Lire la suite

Création et gestions d’une « crise » des migrant·es

En prélude, le parcours d’une famille syrienne de Damas à Dortmund (octobre 2014 – février 2016). Parcours et dettes, travail mal rémunéré, nostalgie…

« Dans le mouvement migratoire que nous vivons depuis 2015, c’est dans les villes et au niveau des villes que se pose la question de l’accueil ou du non-accueil. Mais qui est « la ville » ? Est-ce la mairie ? Les habitants ? » Lire la suite

La légalisation a fait de l’Allemagne le bordel de l’Europe. Et nous devrions avoir honte !

Lorsque les abolitionistes allemands parlent de la situation de la prostitution en Allemagne, nous entendons constamment les mêmes réactions : « vous plaisantez ? » ou « comment est-ce possible ? » Quand nous faisons des présentations dans d’autres pays, les personnes dans le public se mettent à pleurer ou demandent à faire un break un quart d’heure après le début pour respirer un peu d’air frais. Les mêmes présentations en Allemagne peuvent choquer aussi mais nous avons observé que les gens sont tellement habitués à la situation que leur réponse émotionnelle est plus réservée. En fait, les hommes allemands vont souvent révéler fièrement qu’ils sont des acheteurs de sexe lors des débats abolitionnistes. Il n’y a aucune honte à être client en Allemagne. C’est un signal évident et alarmant qui montre que des décennies de prostitution légalisée ont profondément modifié la société. Lire la suite