Silence = mort

https:::substack-post-media.s3.amazonaws.com:public:images:b72fb202-7bf3-49d3-a454-9335bafbb639_2000x1485

Le 1er décembre dernier, journée mondiale de lutte contre le SIDA, Steven Trasher, auteur de La Sous-Classe Virale, publiait ces mots sur twitter :

« Si les tendances actuelles se maintiennent, il y aura plus de deux fois plus de personnes aux États-Unis qui mourront du Covid (120 000) au cours de l’année prochaine que de personnes qui sont mortes du SIDA au cours de son année la plus meurtrière (55 000 en 1995).

Pourquoi y a-t-il si peu de colère à ce sujet ? Si peu de sentiment d’urgence ? Les mort·es du Covid sont-iels acceptables et « jetables » ?

Il ne s’agit pas de faire jouer le SIDA contre le COVID. Beaucoup des mêmes facteurs expliquent pourquoi les gens meurent de l’un ou l’autre, ou des deux. 

Mais au début des années 1990, l’activisme politique était FURIEUX face aux décès du SIDA, alors qu’il emportait moins de la moitié des personnes que le COVID emporte actuellement. 

Pourquoi ce silence et cette complaisance aujourd’hui ?

Le constat est le même de ce côté-ci de l’Atlantique. 

Et le silence, épais, est glaçant. Continuer à lire … « Silence = mort »

Jacques Testart : « La gestion de l’urgence s’accorde mal avec la science »

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Une opinion publique prise à témoin, des citoyens qui s’affrontent par études scientifiques interposées, des responsables politiques, sommés de prendre des décisions dans l’urgence, qui en appellent à l’avis des experts, etc. La controverse scientifique concernant la chloroquine et la polémique autour du professeur Didier Raoult se sont propagées comme une traînée de poudre dans l’espace public. Les citoyens s’intéresseraient-ils enfin, à la faveur de la crise sanitaire actuelle, à la recherche scientifique ? Et y aura-t-il un avant et un après-Covid-19 pour les chercheurs ? Trois questions à Jacques Testart, biologiste et « critique de science ».

* * *

Sciences Critiques – Que vous inspirent le travail et la stratégie de communication du professeur Didier Raoult au sujet de la chloroquine ? Incarne-t-il la « bonne science biomédicale » – de terrain, voire citoyenne, en répondant à l’urgence sanitaire – contre la « mauvaise science biomédicale » – bureaucratique, technocratique et inféodée à l’industrie pharmaceutique ?

Jacques Testart Je crois, d’abord, qu’il ne faut pas identifier la pratique médicale à une activité scientifique, et les thérapeutes à des chercheurs scientifiques. Pour la plupart, les médecins n’ont ni la formation ni la pratique qui sont exigées des chercheurs, lesquels, pour leur part, n’ont pas vocation à guérir. En ce sens, nous avons assisté à l’affrontement entre un praticien soucieux de tout faire pour guérir ses malades et des responsables médicaux soucieux de singer, comme pour combler leur manque, ce que serait une démarche scientifique. Continuer à lire … « Jacques Testart : « La gestion de l’urgence s’accorde mal avec la science » »

Six mythes courants sur le COVID réfutés par un virologue et un expert en santé publique

Le COVID-19 ne devient pas moins virulent. Tout le monde est à risque, même les enfants. Les meilleurs moyens de prévention sont les masques FFP2 et l’aération en intérieur. Les vaccins sont sûres, très efficaces, et réduisent la transmission du virus.

Près de trois ans après le début de la pandémie, les mythes et la désinformation restent très répandus. Nous, un virologue et un chercheur en santé publique, démystifions ici certaines idées fausses sur le COVID. Continuer à lire … « Six mythes courants sur le COVID réfutés par un virologue et un expert en santé publique »

Chlordécone : Appel au peuple martiniquais à se mobiliser massivement contre le non-lieu

L’empoisonnement des peuples martiniquais et guadeloupéen au chlordécone constitue l’un des plus grands scandales sanitaires de notre siècle. 
Encore aujourd’hui, des femmes et des hommes meurent dans d’atroces souffrances; des enfants subissent les conséquences sur leur santé et leur développement intellectuel de cet empoisonnement délibéré; les cours d’eau, les nappes phréatiques, la mer, les sols sont durablement contaminés. 
Face à cette tragédie, la réponse de l’Etat français serait donc un non-lieu !? 
Continuer à lire … « Chlordécone : Appel au peuple martiniquais à se mobiliser massivement contre le non-lieu »

Un livre important de André Grimaldi

9782415003746

André Grimaldi vient de publier un livre très important, L’Hôpital nous a sauvés, sauvons-le ! avec une belle préface d’Alain Supiot. Un livre incisif de cent pages, un manifeste sur une question vitale, pour la santé publique. Un manifeste qui, après un diagnostic et un traitement, propose dix mesures pour sauver l’hôpital public.

Il part d’un constat : l’hôpital est malade. Chaque semaine, on assiste à la fermeture totale ou partielle, la nuit, d’un service d’urgences. Entre 5 et 30% des lits sont fermés par manque de personnel. Il y a une pénurie croissante de sages-femmes dans les maternités. Et pourtant l’hôpital public a pris en charge 85% des patients atteints par le covid. L’hôpital n’est pas seulement la référence en matière de santé, il joue un rôle essentiel dans les territoires, c’est souvent le premier employeur local. Le choc de la pandémie et de la crise sanitaire du covid met en avant le débat sur la refondation de l’hôpital public. Il y a une grande urgence car comme l’explique André Grimaldi, la frustration alimente la fatigue démocratique. Continuer à lire … « Un livre important de André Grimaldi« 

« Nous avons besoin d’une action coordonnée pour sauver le NHS »

Dans son évaluation annuelle du système de santé et des services sociaux en Angleterre (21 octobre 2022), la Care Quality Commission a décrit le NHS (National Health Service) comme étant « bloqué » et « incapable de fonctionner ». Un nombre record de plus de 7 millions de personnes attendent un traitement qui devrait être assuré par le NHS. Ce chiffre augmente chaque mois. Quelque 2,75 millions de personnes attendent pour être prises en charge depuis plus de 18 semaines et près de 400 000 personnes depuis plus d’un an. Les normes en matière de soins du cancer ne sont toujours pas atteintes. Le nombre de personnes fréquentant les services d’urgence est resté stable, mais les temps d’attente ont explosé et le nombre de patients attendant plus de 12 heures est désormais 88 fois plus élevé qu’il y a trois ans. Continuer à lire … « « Nous avons besoin d’une action coordonnée pour sauver le NHS »« 

Pour que les médecins qui signalent des maltraitances soient enfin protégés !

Pétition du collectif de Médecins STOP VIOLENCES

WTRNwlPGEAKfvsY-800x450-noPad

Le 30 mai 2022, à l’issue d’une procédure longue de 7 ans, Le Conseil d’Etat a annulé la condamnation du Dr Eugénie Izard à 3 mois d’interdiction d’exercer la médecine par l’Ordre des Médecins dans les suites d’un signalement pour maltraitances sur une enfant de 8 ans. Cette situation ubuesque est vécue par de nombreux médecins, alors même que 160 000 enfants par an sont victimes de violences intrafamiliales. 

Pourtant la Haute Autorité de Santé (HAS) estimait dès 2011 que les médecins font partie des acteurs de proximité les plus à même de dépister ces violences. En 2014 la même HAS a déploré que moins de 5% des signalements d’enfants en danger proviennent de médecins. Dans ce contexte de poursuites et condamnations des médecins par leur ordre professionnel, il n’est pas étonnant que ce chiffre extrêmement bas n’ait toujours pas évolué. Alors que l’ensemble des citoyens est appelé à lutter contre ce fléau, les médecins sont toujours entravés dans les missions de protection des enfants qui leur incombent.  Continuer à lire … « Pour que les médecins qui signalent des maltraitances soient enfin protégés ! »

Plan d’urgence. Il faut de nombreux personnels de santé pour répondre aux besoins de la population ! 

plan d'urgence mise en forme_DEF_221009_144638

Le manque de professionnels de santé entraîne une situation dramatique, mettant en péril la population.

Nul aujourd’hui ne peut ignorer ni sous-estimer les conséquences du manque de professionnels de santé, les drames vécus par nos compatriotes : transferts et déplacements nombreux, files d’attente, abandons de soins, insécurité, fracture régionale qui se cumule avec la fracture sociale (dépassements d’honoraires…), et désespérance et difficultés accrues pour les personnels de santé.

Cette situation est le résultat de décennies de recherche d’économies dans le domaine de la santé et d’abandon du service public hospitalier au profit du privé, une politique mortifère renforcée au cours du quinquennat qui se termine. Continuer à lire … « Plan d’urgence. Il faut de nombreux personnels de santé pour répondre aux besoins de la population ! « 

Racisme, colonialité… les invisibles de la santé

Le vendredi 23 septembre 2022, je participais (en visioconférence) à la table ronde « Decolonising health: A new anti-racist and research approach or a buzzword to address social justice agenda? » du panel « Santé, inégalités raciales et intersectionnalité » organisé par Clara Affun-Adegbulu et Sarah Demart de l’Université libre de Bruxelles. Avec les trois autres intervenantes, Marie Meudec, Sharon Omankoy et Quinndy Akeju, les questions de racisme et de colonialité dans la santé ont été largement pointées en tant que handicaps sérieux d’accès aux soins. Le choix du français comme langue d’échange a permis la participation de personnes pour lesquelles l’anglais n’est pas usuel. De la même façon, le choix était pris de mixer les publics: universitaires, étudiant·es mais aussi professionnel·les. Même si le temps des questions fut court, la formation des professionnel·les de santé est ressortie comme un défi majeur de changement des pratiques.

Mon intervention au format texte à lire ci-dessous
Merci encore aux organisatrices de la table ronde.

Colonialité dans la santé : entre mythe du rattrapage et transgression  Continuer à lire … « Racisme, colonialité… les invisibles de la santé »

La santé malade du néolibéralisme et du colonialisme

une-panser-la-sante-mondiale

Dans son édito, Inégalités sanitaires, inegalites-sanitaires-alternatives-sud-panser-la-sante-mondiale/, publié avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, Cédric Leterme souligne les « déterminants sociaux, politiques et économiques » de la santé. Il parle des inégalités face au risque de maladie et des inégalités dans l’accès aux soins de santé. L’auteur discute de l’impact des conditions de vie, des maladies infectieuses, des maladies « de la pauvreté et du sous-développement », de la vulnérabilité face à l’apparition de nouvelles maladies infectieuses, des effets de la « restauration rapide mondialisée » ou de l’industrie du tabac, de la santé qui ne peut être définie uniquement « comme une absence de maladie », d’accès aux soins de santé, du manque d’infrastructures et de ressources sanitaires (dont le manque de personnel), des pénuries construites par les politiques néolibérales dans les pays du Nord et de leur compensation partielle par les migrations de personnels qualifiés sous payés, des inégalités institutionnelles et politiques, de la mobilisation croissante des technologies numériques… Continuer à lire … « La santé malade du néolibéralisme et du colonialisme »

SEDRA-Fédération du Planning Familial : L’objection de conscience à l’avortement doit être réglementée de toute urgence

Elle est devenue une barrière qui empêche les femmes d’interrompre leur grossesse dans de nombreux hôpitaux publics, alors qu’il s’agit d’un service inclus dans le système de santé.

Dans le domaine professionnel, l’objection de conscience peut être définie comme le refus d’accomplir une tâche pour des raisons morales ou de conviction personnelle bien que cette tâche soit établie par la réglementation dans les fonctions de l’emploi. Et il convient ici de préciser, tout d’abord, que nous ne parlons pas d’un droit constitutionnel général, puisque la Constitution ne l’établit que comme une raison de ne pas effectuer le service militaire obligatoire.

Deuxièmement, il ne faut pas oublier que l’objection de conscience a un caractère individuel, puisqu’elle est liée à des valeurs et des jugements personnels. Cela n’implique pas nécessairement de nier la légitimité d’une loi, mais de refuser de s’y conformer. Elle ne doit donc pas être confondue avec la désobéissance civile ou l’insubordination. Dans le cas de l’objection de conscience de ne pas intervenir dans une interruption de grossesse, cependant, nous rencontrons des professionnel les qui s’opposent non pas en raison de problèmes de conscience pour effectuer la tâche qui leur correspond, mais comme moyen de pression pour modifier la loi. Continuer à lire … « SEDRA-Fédération du Planning Familial : L’objection de conscience à l’avortement doit être réglementée de toute urgence »

Nous préfigurons depuis des années un modèle de santé communautaire de 1er recours

Nous sommes celles et ceux qui préfigurons depuis des années un modèle de santé communautaire de premiers recours

Depuis presque deux décennies, nos équipes écrivent une nouvelle page de l’histoire de la santé communautaire en France, celle des centres de santé communautaire : la Case de santé à Toulouse depuis 2006, la Place santé à Saint-Denis à partir de 2011, le Village 2 santé à Échirolles qui se crée en 2016, le Château en santé à Marseille depuis 2018. D’autres nous suivent depuis, installant un modèle alternatif dans le paysage sanitaire. Continuer à lire … « Nous préfigurons depuis des années un modèle de santé communautaire de 1er recours »

Fiche pratique Covid-19 – Autodéfense sanitaire

Cette fiche a été mise à jour en juin 2022
La pandémie de Covid-19 dure depuis plus de 2 ans, et nous ne sommes toujours pas près d’en sortir. Les informations officielles étant souvent inexistantes, parfois trompeuses ou même carrément mensongères, et toujours difficile à trouver, nous vous proposons ce guide qui cherche à centraliser les infos, résumer la situation et expliquer comment nous protéger collectivement.
On a fait de notre mieux pour collecter et synthétiser les infos, mais n’oubliez pas que nous ne sommes pas des professionnel‧les de santé. Ce guide ne remplace pas la consultation des services de santé.
Si ce guide contient des erreurs, n’hésitez pas à nous le signaler à contact@stjv.fr Continuer à lire … « Fiche pratique Covid-19 – Autodéfense sanitaire »

Education populaire à la santé et décolonisation en temps de négationnisme

Il est nécessaire que le dialogue ait lieu avec les différentes victimes du négationnisme, mais pas avec les antagonistes, les « négationnistes professionnel·les », promoteur·ices de la politique de mort. Il est nécessaire de défendre la science contre le négationnisme, mais sans tomber dans un retour positiviste, sans perdre la dimension du dialogue avec les égaux et les différents.

https---bucketeer-e05bbc84-baa3-437e-9518-adb32be77984.s3.amazonaws.com-public-images-938f325b-b917-4923-b694-55a43a655cf9_960x720.jpeg

par Ana Paula MorelProfesseure associée à la Faculté d’Éducation de l’Université fédérale de Fluminense (UFF). Docteure en anthropologie sociale du PPGAS/Musée national/UFRJ, où elle a mené des recherches sur l’éducation autonome dans le mouvement zapatiste. Elle a travaillé comme éducatrice et chercheuse dans le domaine de l’Éducation et de la Santé à l’École polytechnique de Santé Joaquim Venâncio (EPSJV) à Fiocruz. Ses principaux domaines d’intérêt sont l’Éducation Populaire à la Santé, l’Anthropologie et l’Éducation, ainsi que les Mouvements Sociaux et l’Autonomie. Continuer à lire … « Education populaire à la santé et décolonisation en temps de négationnisme »

Inégalités sanitaires (Alternatives Sud : Panser la santé mondiale)

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

une-panser-la-sante-mondiale

Malgré des progrès indéniables, l’accès universel à la santé est encore loin d’être une réalité pour les pays et les catégories de population les plus pauvres de la planète. En cause, un manque évident de personnel et de moyens sanitaires, mais aussi une vision trop souvent « humanitaire » de la santé qui en ignore les déterminants sociaux, politiques et économiques. Continuer à lire … « Inégalités sanitaires (Alternatives Sud : Panser la santé mondiale) »

Crime du chlordécone : La lutte et le combat continuent aux Antilles !

 

Unitaire.max-565x800.format-webp

Nos organisations soutiennent, nous exigeons d’être reçues par trois ministres !

La population antillaise était dans la rue le samedi 28 mai pour contester un probable non-lieu que pourrait rendre la justice dans l’instruction des plaintes contre l’empoisonnement au chlordécone, ce pesticide très dangereux et nocif pour la santé.

Les citoyen-nes, syndicats, associations et partis politiques repartent en action sur plusieurs jours juste après le deuxième tour des élections législatives pour envoyer un message fort au gouvernement. Aux Antilles, le combat et la lutte continuent afin que les gouvernements successifs reconnaissent leurs responsabilités dans ce dossier et prennent des mesures concrètes pour que cesse cet interminable scandale sanitaire qui n’a que trop duré. Continuer à lire … « Crime du chlordécone : La lutte et le combat continuent aux Antilles ! »

Anticorps : Penser/Panser la Martinique en temps de pandémie

fdfd59_2e9e7a549cbf43e6abb789c036097b42~mv2

La Fabrique décoloniale est un groupe de citoyen.ne.s mené par des chercheur.e.s, historien.ne.s et artistes martiniquais.e.s, fondé dans le contexte des tensions sociales qui agitent la société martiniquaise depuis mai 2019. Cette association a pour vocation de s’interroger sur l’origine, l’influence et le dépassement du fait colonial. Ces deux dernières années, nous avons assisté à l’émergence de problématiques politiques et sociales nouvelles liées à la gestion particulière de la pandémie en Martinique. Ces dynamiques tiennent à la fois du champ politique, médical, médiatique et social. Elles nous renseignent sur notre capacité commune à gérer une crise complexe et sans doute à inventer de nouvelles formes de résilience. Ce texte est le fruit de réflexions quant à ces nouvelles dynamiques. Continuer à lire … « Anticorps : Penser/Panser la Martinique en temps de pandémie »

Anti-vaccins et Anti-avortement avancent main dans la main

Louis Fouché, Alexandra Henrion-Caude, Thierry Casasnovas ou Olivier Rey, ces stars françaises du mouvement antivax sont toutes bien implantées dans l’extrême-droite anti-avortement. Avec ces trois articles – deux tirés de la presse mainstream et un billet de l’organisation militante pour la justice reproductive Reproaction – nous souhaitons prendre du recul et proposer un regard actuel et rétrospectif en s’intéressant aux liens qui unissent les mouvements anti-vaccin et anti-avortement aux États-Unis.

En tant que féministes et progressistes, il est de notre devoir de continuer à dénoncer la fausse « science » propagée par le duo bubonique d’absurdités anti-vaccins et anti-avortement et à la place de promouvoir le simple fait que les vaccins et les avortements sont à la fois médicalement sains et sûrs.

Les Antivax et anti-masques qui ont brandi « Mon Corps, Mon Choix » sont désormais en première ligne contre le droit à l’avortement.

***

  • Mia Jankowicz : Les Antivax et anti-masques qui ont brandi « Mon Corps, Mon Choix » sont désormais en première ligne contre le droit à l’avortement.
  • Kara Mailman et Shireen Shakouri : Les Anti-vaccins et Anti-avortement avancent main dans la main.
  • Marie Solis : Les Antivax volent « Mon corps, Mon choix » au mouvement pour le droit à l’avortement.

Continuer à lire … « Anti-vaccins et Anti-avortement avancent main dans la main »

Communiqué unitaire de soutien à la mobilisation aux antillais-es du 28 mai 2022 empoisonnement au chlordécone : demande d’audience des ministres !

En soutien des antillais-es qui seront dans la rue le 28 mai 2022 contre le non-lieu que pourrait prononcer un Procureur de la République prochainement sur le scandale sanitaire du chlordécone et ce malgré des plaintes déposées en 2006 pour mise en danger de la vie d’autrui et empoisonnement, nos organisations : la Fédération Syndicale Unitaire, la Fondation Copernic, la Confédération Paysanne, ATTAC France, la Confédération Générale du Travail et l’Union syndicale Solidaires ont sollicité une demande de rendez-vous ce samedi 28 mai 2022 auprès de Madame Yaël BRAUN PIVET, Ministre de l’Outre-mer et Monsieur DUPONT MORETTI, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux. Continuer à lire … « Communiqué unitaire de soutien à la mobilisation aux antillais-es du 28 mai 2022 empoisonnement au chlordécone : demande d’audience des ministres ! »

Des ratios et des femmes

70fdd37c16c87407e231274f070143

À l’heure où l’on se parle, être professionnelles en soins est tout un défi, que ce soit en raison de la surcharge de travail, du manque de main-d’œuvre, des conditions difficiles ou de la non-reconnaissance de notre expertise et de l’importance de notre rôle pour la société. Les quelques centaines d’arrêtés et de décrets, adoptés depuis 2 ans par le gouvernement, en sont un bon exemple. En bafouant les conventions collectives de façon aussi importante et pendant aussi longtemps, on voit bien que le gouvernement préfère s’arroger des pouvoirs exceptionnels et temporaires plutôt que de s’attaquer au problème de fond. Les décideurs s’en remettent aux anges gardiennes, en majorité des femmes, qui ont le cœur sur la main et qui feraient ce métier par « vocation ». Ils comptent sur ce dévouement pour que les professionnelles en soins en fassent toujours plus, malgré des conditions de travail qui se dégradent constamment. Continuer à lire … « Des ratios et des femmes »