Suppression de l’article 2 : que demandons nous réellement ? Rien de moins qu’une réhabilitation de l’enfance.

Qu’est-ce que la majorité ? Qu’est-ce que la minorité ? Qu’est ce qu’un sujet de droit ?

Jean-Pierre Rosenczveig, ancien directeur du tribunal pour enfants de Bobigny critique la loi votée le 15 Mai : « Il ne faut surtout pas partir de l’idée de consentement ou de non- consentement. Par définition, un enfant de moins de 15 ans ne peut pas être consentant à une relation sexuelle avec un adulte, donc c’est un crime. Tout individu doit savoir qu’il ne doit pas s’attaquer à un gamin ou une gamine ! Qu’il l’ait fait pour telle ou telle raison, que le gamin ou la gamine l’ait plus ou moins séduit, c’est l’excuse des pédophiles ! Il n’y a pas égalité entre quelqu’un qui a 22 ou 28 ans et quelqu’un qui en a 13 ou 14 ». Lire la suite

Publicités

Le Crime était signé

Nous ne vous parlerons pas aujourd’hui de l’œuvre relativement mineure Le Crime était signé (en anglais, The whole truth) des cinéastes Dan Cole et John Guillermin. Il y a plus sérieux, et surtout plus inquiétant.

Quand le crime est signé, l’enquête policière s’avère souvent des plus simples pour rechercher, arrêter et mettre hors d’état de nuire l’assassin. Lire la suite

Satisfaire les besoins sociaux et permettre aux chômeuses et chômeurs de percevoir au moins le salaire minimum

« 6,6 millions de personnes sont inscrites à Pôle Emploi dont un tiers sont des travailleurs précaires. Seuls 43% des chômeurs inscrits perçoivent une allocation. 2 millions de personnes, chômeurs non-inscrits (radiés ou découragés) et en recherche d’emploi sont exclus des chiffrages. Au total, on estime à plus de 9 millions, le nombre de personnes à la recherche d’un emploi, ce, pendant que les chiffres officiels du chômage continuent à masquer la précarité du travail en continuelle augmentation » Lire la suite

Il n’y a rien de feministe dans la défense de la pornographie

Comme l’a dit Rachel Moran, survivante de l’industrie du sexe et militante abolitionniste, « il n’y a pas, et il n’y a jamais eu de défense féministe de la marchandisation des femmes. »

Cela devrait être une évidence, qu’en tant que féministes, partisanes d’un mouvement social et politique pour la libération des femmes de l’oppression masculine, nous ne souscrivions pas à un média et des institutions qui brutalisent les femmes pour le plaisir des hommes. Cela ne devrait pas être super controversé de dire ça. Mais de nos jours, les féministes qui critiquent la pornographie se voient répondre systématiquement : « pourquoi ? c’est quoi ton problème avec le sexe ? » Lire la suite

Non ! Pas par désespoir…

Quand la plupart des dites démocraties à travers le monde ont pu s’enorgueillir au cours de leur histoire respective de la résistance de leur peuple aux oppressions, aux occupations dont ils ont été victimes, quand ces mêmes démocraties imbues de leurs droits et de leur lois, consomment le déni de révolte du peuple palestinien contre le supplice moral et physique qui lui est infligé depuis des décennies, alors que reste-il à ces démocraties de dignité et de respect de leur propre mémoire ? Que reste-t-il de foi en leur parole et leurs accords ? Lire la suite

Notre responsabilité sera sans concession

« Ce que les Blancs doivent faire, c’est essayer de trouver au fond d’eux-mêmes pourquoi, tout d’abord, il leur a été nécessaire d’avoir un « nègre », parce que je ne suis pas un « nègre ». Je ne suis pas un nègre, je suis un homme. Mais si vous pensez que je suis un nègre, ça veut dire qu’il vous en faut un ». James Baldwin.

Dans ses dernières années, le grand écrivain américain James Baldwin a commencé la rédaction d’un livre sur l’Amérique à partir des portraits de ses trois amis assassinés, figures de la lutte pour les droits civiques : Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King Jr. Partant de ce livre inachevé, Raoul Peck a reconstitué la pensée de Baldwin en s’aidant des notes prises par l’écrivain, ses discours et ses lettres. Il en a fait un documentaire – salué dans le monde entier et sélectionné aux Oscars – aujourd’hui devenu un livre, formidable introduction à l’oeuvre de James Baldwin. Un voyage kaléidoscopique qui révèle sa vision tragique, profonde et pleine d’humanité de l’histoire des Noirs aux États-Unis et de l’aveuglement de l’Occident. Lire la suite

Palestine. « L’occupation est présente partout, tous les jours »

Au moment où nous terminons cette traduction de l’article de Gideon Levy et d’Alex Levac, ce lundi 14 mai à 19h, sur le site de Haaretz s’affiche le nombre de 52 Gazaouis tués par les soldats israéliens. Ils se trouvaient parmi les dizaines de milliers d’habitant·e·s de Gaza qui manifestent, pacifiquement, sur la « frontière avec Israël », tous les vendredis depuis le 30 mars. De plus, 770 ont été blessés gravement par des tirs à balles réelles qui visent les jambes. Autrement dit, dont l’objectif est de faire de jeunes hommes – « ajustés » par des tireurs dits d’élite – des handicapés à vie, comme le relèvent plusieurs médecins, entre autres de Médecins sans frontières.  Lire la suite